Associations, Environnement, Urbanisme

Aulnay Environnement dénonce « un enfumage » de la municipalité sur l’évolution de la population

13 décembre, 2022 à 19:19 | Posté par
thumbnail of DERRIÈRE UN EXERCICE D’ENFUMAGE

5 Réponses à “Aulnay Environnement dénonce « un enfumage » de la municipalité sur l’évolution de la population”

Pourquoi Aulnay environnement ne parle pas de l’augmentation du nombre de ménages +7,5% soit presque identique à l’augmentation du nombre total des logements? Pourquoi ne disent-ils pas qu’on construit moins que la moyenne du 93 (+8,5% contre +7,7%)? Pourquoi ne mentionnent-ils pas le « desserrement des ménages » (ménages de plus en plus petits donc besoin en logements supplémentaires)?

A lire https://www.insee.fr/fr/statistiques/2011101?geo=COM-93005#tableau-LOG_G2

Navigue avec Google Chrome 108.0.0.0 Google Chrome 108.0.0.0 sur Windows 10 x64 Edition Windows 10 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 10.0; Win64; x64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/108.0.0.0 Safari/537.36

Pourquoi ? Tout simplement parce que ce n’est pas le sujet ! Nous ne sommes pas là pour faire la promotion de la municipalité, elle s’y emploie suffisamment par tous les vecteurs possibles, y compris à travers les Conseils de quartier, qui ont en principe une toute autre fonction. Le propos était de montrer que l’affirmation de M. Cannarozzo, voulant prouver que le sentiment que les programmes immobiliers se développaient à Aulnay à un rythme effréné n’était pas fondé, puisque la population n’augmentait pas si vite que cela, reposait en fait sur deux contre-vérités : la population d’Aulnay augmente en effet rapidement et les constructions, encore plus vite. Vous semblez vouloir ici entretenir la confusion entre nombre de ménages et nombre d’habitants. Le fait que les ménages soient progressivement plus petits peut s’expliquer par deux phénomènes : la rénovation urbaine sur les quartiers nord qui voient le remplacement des grands appartements des années 60 par des appartements aujourd’hui beaucoup plus petits mais plus chers, proposés à une population plus aisée. C’est le phénomène de la gentrification, reposant sur l’exode des plus pauvres, souvent des familles nombreuses, vers des banlieues toujours plus lointaines. Et que l’on construise à Aulnay moins que dans la moyenne du 93 va dans le sens du refrain bien connu de cette municipalité : avec les socialistes, c’aurait été bien pire. C’est donc pire ailleurs (où l’on déplore tout autant la fièvre de construction) : comprenez que cela ne nous console pas, d’autant que cette frénésie de construction se fait dans le mépris total des impératifs de limiter l’imperméabilisation des sols, de préserver les espaces verts et les circulations douces : parkings souterrains s’étendant sur l’intégralité des parcelles, surfaces gazonnées sur dalle, trottoirs réduits à la portion congrue rendant périlleuse la circulation des piétons, et impossibles la végétalisation et l’aménagement de pistes cyclables. Encore une fois, nous ne sommes pas contre le fait de construire, mais pas n’importe comment, avec comme seule logique la rentabilité maximale !

Navigue avec Firefox 108.0 Firefox 108.0 sur Windows 10 x64 Edition Windows 10 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 10.0; Win64; x64; rv:108.0) Gecko/20100101 Firefox/108.0

Cela s’appelle noyer le poisson monsieur Bougourd. Le besoin de logement est lié á l’évolution de la taille et du nombre de ménage et pas seulement à l’évolution du nombre d’habitants. Si le nombre de ménage augmente, il faut donc que le parc immobilier suive puisque un ménage supplémentaire est égal à un besoin de logement supplémentaire. De plus si la taille des ménages diminuent, ça augmente le besoin en logement pour une population équivalente.

De plus, comment définissez-vous « rythme effréné »? Comment faites-vous la différence entre ce qui est rythme effréné et ce qui ne l’ai pas? Au pifometre? Il faut un comparatif pour pouvoir juger. Et en comparant à l’ensemble de la Seine St Denis le rythme n’est pas si grand que ça. Comprenez bien que la tendance régionale en ce qui concerne la croissance démographique n’épargne pas Aulnay tout comme la canicule ne l’a pas épargné, le nuage de Tchernobyl non plus.

Gentrification? Pareil, avez-vous des chiffres? À ma connaissance il n’y a pas d’exode des pauvres et une arrivée massives des aisées. Le taux de cadres, chefs d’entreprise et professions supérieurs est quasi identique. Je vous invite à étudier le dossier complet Insee Aulnay-sous-Bois.

Je ne réagis que sur la partie démographie, les parking souterrains, surface gazonnée sur dalle etc n’est pas mon sujet, je vous invite à aller convaincre les promoteurs et architectes qu’ils peuvent mieux faire.

Navigue avec Safari 16.1 Safari 16.1 sur Mac OS X  10.15.7 Mac OS X 10.15.7
Mozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_15_7) AppleWebKit/605.1.15 (KHTML, like Gecko) Version/16.1 Safari/605.1.15

Difficile de débattre avec une personne qui semble vivre sur une autre planète, et qui n’a manifestement pas l’intérêt commun en tête, mais pour souci essentiel de discréditer une association. Monsieur, nous n’avons pas à définir « rythme effréné », car nous parlions du sentiment largement répandu (allez-vous demander de définir ces termes, ils ne sont pas assez clairs pour vous ? Il suffit de nous lire plus attentivement) des Aulnaysiens qui ont élu M. Beschizza en 2014 sur un programme de lutte contre le bétonnage et qui ont le sentiment (encore du sentiment, comme c’est haïssable !) d’avoir été trahis.
Votre conclusion suffit à rendre ce débat totalement inutile. Le sujet de notre association, ce n’est pas le % de cadres dans notre cité, c’est l’intérêt général, la disparition des jardins au profit de mastodontes construits sur des parkings souterrains rabattant la nappe sur les constructions voisines, c’est la disparition des grands arbres et la minéralisation des quartiers, l’indifférence au sort des piétons et des autres circulations douces par des constructions au ras des trottoirs. Encore une fois, ce contre quoi nous nous élevons, ce n’est pas le fait de construire, c’est de le faire sans aucun souci environnemental. Cela, c’est bien le rôle de la municipalité, qui contrairement à ce qu’elle prétend (votre discours va bien dans son sens), a les moyens d’imposer aux promoteurs un rapport de force favorable à la communauté. Pas nous. Dans ce communiqué, c’était aussi l’utilisation des chiffres pour prouver que les Aulnaysiens ont tort de se sentir agressés par cette densification sans aucune préoccupation de leur environnement quotidien ; ce n’est pas votre sujet, soit ! Nous n’avons pas les mêmes objectifs, c’est assez évident. Cette réponse à nos yeux clôt ce débat, et nous vous laissons le petit plaisir d’avoir le dernier mot.

Navigue avec Firefox 108.0 Firefox 108.0 sur Windows 10 x64 Edition Windows 10 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 10.0; Win64; x64; rv:108.0) Gecko/20100101 Firefox/108.0
commenter
aulnaysien en colère | 17 décembre, 2022 à 10 h 12 min

Voici de quoi rafraîchir la mémoire de Jean-Roger : le programme de M. Beschizza de 2014 :

http://www.93600infos.fr/img/pdf/MUN93600-2014-programmeAulnayRespectueuseAulnayGagnante.pdf

et le mémorable passage de la page 6 :
« Le maire sortant n’a pas tenu sa promesse
de réviser le Plan local d’urbanisme (PLU) en
concertation avec les habitants. Il a préféré
imposer ses projets sans vision globale à
l’échelle de la commune et sans cohérence à
l’échelle des quartiers. Ce bétonnage à outrance
a dégradé la qualité de vie des Aulnaysiens. En
6 ans, c’est plus d’une dizaine d’associations de
riverains qui ont vu le jour pour contester non
seulement les méthodes, mais aussi les projets
de la municipalité actuelle. Rue des Saules, rue
Riquet-Doudeauville, rue Fernand Herbaut-
Impasse des marronniers, rue Jules Princet,
rue Anatole France, Arc-en-ciel, Balagny, Croix-
Blanche, Hôtel de Ville… sont autant d’exemples
de mépris des habitants et d’échecs en matière
d’urbanisme. En promettant à ceux qui en
avaient besoin des milliers de logements
– dont
ils n’ont jamais pu profiter puisque rarement
attribués à des Aulnaysiens – et en promettant
aux autres de préserver leur cadre de vie, celui-
ci a doublement trompé les habitants. »

Navigue avec Firefox 52.0 Firefox 52.0 sur Windows 10 x64 Edition Windows 10 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 10.0; WOW64; rv:52.0) Gecko/20100101 Firefox/52.0

Répondre:

Nom (SVP évitez les pseudos):
E-mail (non publié) (obligatoire):
Site web:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous avez le droit d'utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>