CRÉA

Le CRÉA aux Folies Bergères

18 juillet, 2019 à 23:41 | Posté par

Le 17 juin avait lieu « La nuit de la voix » organisée par la fondation Orange. Depuis 1991, la Nuit de la Voix célèbre leur mécénat musical. Cette soirée, organisée chaque année à Paris, réunit les artistes soutenus ou ayant été soutenus par cette fondation.

Le CRÉA cher à notre ville y était présent.

Vous pouvez retrouver la prestation du CRÉA à 16.42

Sports

Football, tournoi international des vétérans les 2 et 3 août

18 juillet, 2019 à 10:18 | Posté par

Pour son 4ème tournoi de football des vétérans d’Europe, c’est la ville d’Aulnay Sous-Bois en région Parisienne qui accueillera 24 délégations venues des pays d’Europe et beaucoup de Lions indomptables déjà engagé comme Patrick Mboma et Joël Matip au tournoi de la Fédération de Foot des Vétérans d’Europe (FIFVE).


Un grand moment de retrouvaille autour du ballon rond avec pour nouveauté, la constitution d’une équipe d’ancienne gloire autour de Jean-Jacques Missé Missé et Emmanuel Maboang.

La veille du tournoi, une conférence de presse sur l’apport de la diaspora au football africain se tiendra dans la salle de conférence de l’Hôtel Novotel de Paris Nord Expo, avec pour invité et grand témoin de cette journée : Patrick Mboma.


Un grand weekend en perspective qui va se conclure par une soirée de gala, au cours de laquelle une levée de fond sera organisée pour permette à la FIFVE de mieux se déployer au service de la reconversion des anciens joueurs de football.


Plusieurs partenariat à l’instar de SPRINT PAY et la mairie d’Aulnay sous-bois ont répondu à l’appel de Fred Siewe Président de la FIFVE pour en faire de cet événement, un grand moment festif du football cet été en région Parisienne.

Source : https://www.camer.be


Politique

Ce jeudi, les jeunes élus LR viennent découvrir Aulnay

18 juillet, 2019 à 10:14 | Posté par
Aurélien Pradié (ici de dos, à l’Assemblée) et 11 de ses collègues députés ont lancé le comité de renouvellement des Républicains. 
© Sipa Press

Ce jeudi, 70 jeunes élus LR se retrouvent à Aulnay-sous-Bois pour lancer le premier acte de leur opération « renouvellement ». Le matin, ces députés, maires, conseillers départementaux et régionaux composeront trois groupes de travail autour des questions d’alimentation, de logement et de handicap…

Après un déjeuner accompagné d’une association de réinsertion des femmes victimes de violence conjugale, ces élus de droite se rendront dans des centres sociaux d’Aulnay-sous-Bois et participeront à des animations dans des quartiers sensibles de Seine-Saint-Denis…

Le président du Sénat, Gérard Larcher, et le président du groupe LR à l’Assemblée nationale, Christian Jacob, participeront à cette première journée de travail…

Un autre élu de droite ne prend pas autant de pincettes face au discours décomplexé de ses cadets : « C’est quoi le point commun de cette bande de jeunes si ce n’est leur âge ? Partager la même année de naissance ne fait pas un socle politique. 

Source: lopinion.fr

Municipales 2020

Date des élections municipales

17 juillet, 2019 à 8:23 | Posté par
Photo: Paris Match

Les dates des prochaines municipales sont désormais connues. Le ministère de l’Intérieur a annoncé ce mardi que le scrutin aura lieu le dimanche 15 mars 2020 pour ce qui est du premier tour, et le dimanche 22 mars pour le second. Ces dates feront l’objet à la rentrée d’un décret de convocation des électeurs en Conseil des ministres. Les demandes d’inscription sur les listes électorales devront être déposées au plus tard le 7 février, précise Beauvau.

Source: lci.fr

Associations, Education, Religion

L’école privée veut résister aux pressions de l’EMJF et de la mairie

16 juillet, 2019 à 17:30 | Posté par
Photo: Le Parisien

L’école Philippe Grenier (nouveau nom Bougainville) pourrait fermer en septembre

Nous avions déjà évoqué le risque de fermeture qui pèse sur cette école et qui a fait l’objet d’un vote au dernier Conseil Municipal sur l’étude de la résiliation du bail entre l’association Éducation Pour Tous (EPT) et la municipalité.

Des membres et employés de l’association EPT nous ont fait part de leur désarroi mais aussi de leur détermination à conserver pour ces 170 élèves cette école confessionnelle dont le bail vient d’être remis en question par la mairie et dont les raisons de ce retrait évoqués sont contestées.

Un nouveau bureau vient d’être crée en juin, EPT désirant être complètement autonome vis à vis de l’association EMJF d’après eux.

L’école privée conteste les arguments de la mairie pour leur retirer le bail

Le bail est-il résiliable ? Une dette est annoncée de 31000€ mais d’après EPT, 23000€ correspondent à des frais de notaire non stipulé dans le bail et 8000€ de frais non justifiés. Par ailleurs, la mairie a indiqué au conseil municipal que EPT ne remplissait pas les obligations de son bail qui l’obligent à payer un loyer et à faire des travaux. Un membre du bureau d’EPT assure que la situation est tout autre « Nous payons rubis sur l’ongle le loyer et nous avons commencé quelques travaux pour lesquels aucun échéancier n’existe et nous disposons d’un délai dans le bail« . Ayant signé un bail il n’y a que 4 mois (le 20 mars), il se questionne cependant en constatant qu’à contrario l’EMJF n’aurait fait aucun travaux depuis la mise à disposition en 2008.

Des relations entre EMJF et l’école complexes

Le projet d’école musulmane est porté par l’EMJF depuis des années mais les relations entre l’association EMJF et EPT on démarré de façon trouble. Hassen Farsadou, président de l’EMJF, avait fait la promotion de l’école avec un post Facebook homophobe, déclenchant une forte polémique. L’association était déjà au cœur de la polémique depuis des années. Elle avait fait à plusieurs reprises venir des prédicateurs islamistes très radicaux, déclenchant des polémiques nationales sur le soutien supposé de Bruno Beschizza. Ce dernier a déclenché un procès en diffamation à notre encontre quand des propos soulignant le financement municipal envers cette association faisant la promotion du salafisme avait été rapportés dans un journal belge. De plus le président de l’EMJF, qui avait fait publiquement appel à voter du Bruno Beschizza en 2014 (et Gérard Ségura en 2008), est au cœur des tractations clientélistes avec la mairie depuis plusieurs mandats. Un chapitre du livre « Inch Allah » de Gérard Davet et Fabrice L’homme lui a été entièrement consacré à ce sujet.

Au moment du vote du bail de 25 ans à EPT, la mairie a présenté l’école comme indépendante de l’EMJF. Cependant une élue d’opposition socialiste a révélé au dernier conseil municipal, que c’est pourtant M. Farsadou qui a signé l’état des lieux de l’école à la place de l’association EPT (un état des lieux daté de juin 2018 sensé, suite aux polémiques, régulariser l’occupation des locaux par l’EMJF ces dix dernières années). Le bail actuel précise qu’un état des lieux devait être signé au plus tard un mois après la signature, ce qui n’a jamais été fait. Qui ne remplit pas ses obligations ? Quoi qu’il en soit, il semble que l’indépendance soit bien de mise depuis juin par cette école qui souhaite accueillir des enfants de toute confession, comme le font nombre d’écoles catholiques.

Des pressions de l’EMJF et de la mairie sur l’école

En effet, selon nos sources des pressions de l’EMJF auraient eu lieu sur la tenue vestimentaire des enseignantes lorsque celles ci ne portent pas le voile. « M. Farsadou nous a très souvent taclé sur notre habillement et pas sur notre travail. Nous ne souhaitons pas qu’on nous arrête sur notre physique mais plutôt qu’on parle des élèves » indique une enseignante qui s’est aussi sentie menacée physiquement.

Malgré cela, la municipalité dans une réunion où les portables auraient été interdits pour éviter tout enregistrement, aurait insisté pour absolument mettre des personnes de l’EMJF dans le bureau.

Où est passé l’argent qu’aurait récolté l’EMJF ?

Des parents d’élèves de EPT auraient fait une projection de l’argent qu’à pu gagner l’EMJF grâce à ce projet d’école et se demandent dans quels investissements est allé tout cet argent. Pour notre contact, ces questions d’argent « dérangent certaines personnes« . Il se demande si « l’EMJF n’est pas plus une association de business qu’une association a but non lucratif« .

La mairie cherche t’elle à évincer une association qui prend ses distances de l’EMJF, qui a toujours eu des relations privilégiées avec les élus passés et présents?

Contactés à plusieurs reprises, la municipalité et l’EMJF n’ont pas donné suite à nos demandes. Notre blog leur est ouvert au cas où ils changeraient d’avis.

La vie de MonAulnay

Article publié involontairement

16 juillet, 2019 à 12:10 | Posté par
Les boutons « Prévisualiser » et « Publier » sont à côté dans notre interface de rédaction. C’est rageant ce clic au mauvais endroit.

Chers MonAulnay-nautes. Il y a quelques minutes un article en préparation, a été publié involontairement suite à une fausse manipulation. Cet article n’était absolument pas prêt et nombre d’information n’étaient pas encore vérifiées. L’article est resté en ligne 16 minutes. Il devrait paraître d’ici demain. Nous sommes confus et vous prions de bien vouloir accepter toutes nos excuses.

Les auteurs de cette gaffe devront racheter leur culpabilité en prenant de vrais jours de vacances pour se reposer. Leur salaire de bénévole sera divisé par deux.

Municipales 2020

Benjamin Giami, candidat aux municipales

15 juillet, 2019 à 21:53 | Posté par

Cela va mieux en le disant et surtout cela met fin à des rumeurs sur celui qui portera le logo « En Marche ».
Sur sa page facebook, le Président du groupe « Rassemblement pour Aulnay » déclare:

Je remercie La République En Marche pour la confiance qu’elle me témoigne en m’accordant cette investiture. Je saurai me montrer digne de cette responsabilité.
Avec mes collègues élus 
Leila AbdellaouiMohamed Ayyadi et Karine Fougeray du groupe « Rassemblement Pour Aulnay », avec les amis et les sympathisants du mouvement LaREM et du « Rassemblement Pour Aulnay », nous appelons les femmes et les hommes de la société civile, les progressistes, les écologistes et les démocrates à bâtir, tous ensemble, un projet novateur, audacieux et responsable, résolument tourné vers l’avenir.

Actualité

A 104 extérieure fermée sur Tremblay, difficile en intérieure

15 juillet, 2019 à 16:02 | Posté par

Source Sytadin et « SLAPC »

Photo: N2 INFOS

Budget

Gestion de la ville, les élus socialistes contre attaquent

14 juillet, 2019 à 18:16 | Posté par
Photo: Ville de Coupvray
A voir sur des pages facebook d’élus et sympathisants de la majorité

Face aux déclarations de la majorité municipale consultables sur le site de la ville et aussi sur les réseaux sociaux relayés par plusieurs élus de la majorité, les élus socialistes sur leur blog donnent une version différente de la gestion passée et présente de nos finances. Résumé:

  • Héritage en 2008 d’un effet ciseaux (les dépenses qui augmentent plus vite que les recettes) déjà annoncé en 2007 par M. Chaussat, l’adjoint aux finances de Gérard Gaudron. 
  • Mrs Abrioux et Gaudron n’ont réalisé qu’une moyenne insuffisante de 23 M par an, d’où un retard important de travaux dans les espaces et bâtiments publics (tout particulièrement dans les écoles), d’où  35 à 40 M de travaux par an et 17M pour désamianter l’usine CMMP, l’emprunt ne représentant que 30% des travaux.
  • Les impôts n’ont pas augmenté et cela depuis 2003 mais ce sont les familles et l’ensemble des usagers des services publics qui supportent les hausses successives de tarifs (+40% pour la cantine)
  • L’épargne nette, positive en 2013 et 2014, est négative depuis 3 ans de façon alarmante (- 2,8 M en 2017), elle atteint à peine le 0 fin 2018. (-0,18 M)
  • La ville va finir par emprunter…pour rembourser l’emprunt ! Les emprunts vont financer près de 75 % du programme (contre 30% durant le dernier mandat pour 35 à 40 M de travaux.)
  • La piscine financée au travers d’un Partenariat Public Privé laissant une dette de 74 M d’euros aux petits aulnaysiens pour les 25 ans à venir.

Cette querelle pré-électorale fait en grande partie suite au rapport de la Chambre Régionale des Comptes diversement apprécié par la majorité et l’opposition.

Espaces verts

Le parc Ballanger fermé lundi 15 jusqu’à 13h

14 juillet, 2019 à 12:54 | Posté par