Urbanisme

Un parking de plus, des arbres en moins

4 juin, 2020 à 16:14 | Posté par

Le bétonnage du centre ville continue.

Photo récente: Page FB « Tu es d’Aulnay-sous-Bois, quand… »

Nous vous en avions parlé en janvier. Un parking soi-disant pour les riverains mais surement en vue des projets immobiliers sur cet endroit. En espérant que l’appétit des promoteurs soit revu à la baisse par la municipalité. On peut en douter quand on voit rue Fernand Herbaut le monstre Verrechia.

_Covid-19

Le dépistage du Covid-19 ouvert à tous

4 juin, 2020 à 15:49 | Posté par

Uniquement sur rendez vous.

L’objectif de ce dispositif, piloté par l’ARS et accessible uniquement sur rendez-vous, est de permettre un diagnostic de patients suspectés d’être atteints par le COVID-19, dans les meilleures conditions de sécurité sanitaire tant pour les patients que les personnels soignants.
Il permet aussi de désengorger les urgences hospitalières.

A vous la parole, Propreté

Rue Edgard Degas, du progrès!

4 juin, 2020 à 11:19 | Posté par

Les sacs enlevés.

Notre fidèle lectrice vient de nous envoyer cette photographie montrant que les sacs poubelles ont été enlevés. Des poubelles avec le logo de la ville ont été mis en place, ce qui laisse supposer que ce sont les services municipaux qui sont intervenus et non l’EPT « Terres d’Envol ».

Les containers, eux sont toujours pleins.

Démocratie, Médias

L’information locale en danger! Pétition pour soutenir les éditions locales du Parisien

4 juin, 2020 à 10:44 | Posté par

Avec le confinement le journal Le Parisien a abandonné ses éditions locales et il semble que la direction ne veuille pas les reprendre. Inquiets, les salariés du journal se rassemblent en ce moment même devant le siège de leur employeur.

Photo illustrant la pétition de soutien aux éditions locales du journal.

Le Parisien est l’un des rares, et souvent le seul, média professionnel indépendant, qui informe sur notre ville. La disparition des cahiers locaux serait une perte très importante pour les habitants qui ne seraient quasiment plus informés que par le rouleau compresseur de la propagande municipale ou les blogs locaux. Or les blogs locaux comme MonAulnay.com ou AulnayCap sont des médias certes indispensables mais très imparfaits car écrits de façon bénévoles par des amateurs. Dans nos colonnes nous reprenons d’ailleurs souvent des extraits des éditions locales du Parisien, qui produit des enquêtes très sérieuses qui parfois demandent des semaines de travail.

Les salariés du Parisien, ont lancé une pétition de soutien aux éditions locales. Bien évidement nous les soutenons et vous appelons tous à la signer!

Pétition « Pour un retour immédiat des éditions départementales du Parisien« .

Associations, discriminations, Ile-de-France, Sécurité, Social

Le racisme au quotidien en Île de France

4 juin, 2020 à 10:11 | Posté par

Le patron de la police dit qu’elle n’est pas raciste… A voir, tout comme notre société.

Paris, mardi. Première manif pour Emma, 23 ans, hôtesse et mannequin qui vit dans le XVIe arrondissement à Paris./DR  

Dans une enquête du Parisien Libéré, de nombreux témoignages issus de divers quartiers montrent les difficultés que vivent certaines populations que nous retrouvons aussi à Aulnay-sous-Bois, extraits:

Dans le quartier des Larris à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne), seuls les plus jeunes ont participé à la manifestation contre les violences policières organisée en soutien à la famille d’Adama Traoré. (…)  « On est de tout cœur avec ceux qui se sont déplacés, mais quand on prend de l’âge, on n’y va pas, on sait que c’est le risque de prendre un tir de flash-ball pour rien, lâche Mickaël, 29 ans. Je suis père de famille maintenant. »Ce métis très clair de peau estime avoir « la chance d’être très rarement contrôlé. C’est sans doute dû à ma couleur et mes yeux bleus.  (…)Son frère cadet, Yohann, est « plus foncé, lui, et il est parfois contrôlé deux fois dans la même journée, on sait que c’est au faciès », soupire leur mère. Yohann, affirme avoir été contrôlé parfois tous les jours pendant une semaine. « Une fois, j’étais garé devant la mosquée, quand les policiers ont vu la croix qui pend à mon rétroviseur, ils m’ont laissé tranquille en me disant que j’étais un bon catholique. » (…)

Pour Philippe Rio, maire (PCF) de Grigny (Essonne), le racisme est plus présent qu’avant dans la société et les forces de l’ordre. « Car il y a le racisme à cause de la couleur de peau et depuis 2015 et les attentats, le racisme anti-musulmans ».(…)

Bakary Soukouna, responsable de l’association Nuage, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), était mardi soir à la manifestation devant le palais de justice de Paris. « Les violences ou les contrôles au faciès, ce n’est pas nouveau, j’en ai subi et vu, quand j’avais 16 ans. Aujourd’hui, lorsque tu es jeune, entre 13 et 22 ans, et que tu viens d’une cité, tu es contrôlé quotidiennement », abonde le trentenaire.(…)

Aux Larris, Brian, 15 ans, grand gaillard en tenue sportive, raconte qu’il a « été menotté dans la voiture de police ». « Et je me suis pris une tarte, gratuitement. Il aurait pu se passer n’importe quoi, je ne pouvais rien faire. Et bien sûr qu’on ne peut pas déposer plainte ensuite. Ça servirait à quoi ? Qui peut me croire ? »

Beaucoup se reconnaîtront malheureusement dans ces témoignages…

_Covid-19, Education, Seine-Saint-Denis

Retour au collège le 4 juin pour les 6ème et 5ème

3 juin, 2020 à 19:32 | Posté par

Une rentrée pas pour tous

Pour garantir la sécurité de tous, les cours en présentiel seront limités à 3 heures par jour, uniquement le matin, le jeudi et le vendredi. « Les groupes seront limités à 10 élèves maximum », détaille un enseignant. « Nous nous sommes concertés entre collègues pour nous répartir les élèves en fonction de leur niveau et de l’avancée des programmes ».

Les enfants bénéficieront par ailleurs de la continuité pédagogique par le biais des classes virtuelles et des supports déposés par les professeurs sur l’Espace Numérique de Travail. (…)

Le Département, qui a livré 78 000 masques lavables aux collèges de Seine-Saint-Denis veille par l’intermédiaire des adjoints techniques d’établissement d’enseignement (ATTEE) au respect rigoureux des mesures barrières. Un marquage au sol a ainsi été installé dans les locaux et les salles de classe sont fréquemment désinfectées.

Source:https://lemag.seinesaintdenis.fr/

Sur les sites de nos collèges, aucune information sauf sur celui du collège Debussy. Au collège du Parc, seuls ceux qui avaient répondu seront acceptés. Une rentrée symbolique surement…Bonne reprise à tous les collégiens qui auront la chance de partager quelques heures avec leurs copains…

Associations, Propreté

Poubelles rue Degas, Aulnay Environnement demande l’intervention de la municipalité

3 juin, 2020 à 17:06 | Posté par

Un problème de salubrité que la ville ne peut ignorer.

Nous l’avons abordé il n’y a pas longtemps. L’association « Aulnay Environnement demande dans cette lettre ouverte l’intervention de la municipalité pour cause de salubrité publique.

thumbnail of Pour une ville propre

L’auteur de cet article fait partie de cette association.

_Covid-19, Associations, Sports

Stade du Moulin Neuf fermé, ordre du sous-préfet

3 juin, 2020 à 10:50 | Posté par

Pan sur le bec…. On sait faire 😉

Nous avions fait un article le 21 mai critiquant que le stade du Moulin Neuf reste fermé empêchant le Dynamic Aulnay Club de reprendre ses activités.

D’après des responsables du club, bien que la municipalité ait demandé son ouverture, le sous-préfet ne l’autorise pas.

_Covid-19, Education, Médias

Sur M6, une mère d’élève d’Aulnay regrette que l’école reste fermée

3 juin, 2020 à 10:17 | Posté par

Une maman parmi d’autres

Désolé pour la qualité de la photo 🙁

Dans le 19-45 du mardi 2 juin, une mère d’élèves de l’école Anatole France regrette que l’école de quartier de ses enfants soient fermée, son école de rattachement étant très éloignée.

La vidéo est ici à voir à 12:56 (sur inscription).

Budget, Conseil municipal

Bruno Beschizza se fait voter une augmentation de près de 11 000 € par an !

3 juin, 2020 à 9:13 | Posté par

Voici un communiqué du groupe des élu-e-s de gauche, écologistes et citoyens : Aulnay en Commun:

Alain Amédro répond aux contrevérités financières de Bruno Beschizza qui essaye de détourner l’attention de sa forte augmentation d’indemnités en cette période de crise sanitaire et sociale.Lors du conseil municipal du 27 mai 2020, notre groupe a dénoncé cette mesure inexplicable. Alors que la municipalité a été défaillante dans l’aide aux familles aulnaysiennes dont certaines n’arrivent plus à nourrir leurs enfants, le maire s’attribue près de 11 000 € d’augmentation annuelle pour atteindre 6 223 € brut mensuel (hors cumul de mandats).

Pour tout type de réponse M. Beschizza tente trois contre-attaques :

– En conseil municipal il tente de détourner l’attention en arguant que M. Amédro aurait été indemnisé au maximum de l’enveloppe possible lorsqu’il était conseiller régional. C’est une fausse information car les élu-e-s régionaux de l’époque avaient fait le choix de maintenir les indemnités 40% en dessous du maximum théorique.

– Deux jours après, par un courrier de réponse publié sur un blog d’information « 100% libre et indépendante ! » qui est en réalité le blog du maire adjoint aux finances, M. Beschizza sous-entend que son augmentation ne serait que de 14 % (ce qui est déjà beaucoup). Pour faire dire cela, il mélange l’enveloppe globale, et son enveloppe personnelle. Rappelons qu’en 2014 M. Beschizza s’accordait 5 309 € brut par mois alors qu’en mai 2020, il fait voter 6 223 € soit près de 11 000 € de plus par an ! (17,22%), près de 66 000 sur 6 ans !

– Dans ce même courrier, toujours pour détourner l’attention, il annonce un autre chiffre faux : l’indemnité d’adjoint au maire d’Alain Amédro aurait été « revalorisée de 30 % » en 2009. En 2008, l’élection se fait fin mars, les indemnités ont donc commencé en avril, et sont au nombre de 9, une par mois. Or M. Beschizza compare cette enveloppe annuelle avec la suivante comportant trois mois de plus ! Trop de précipitation a nuit à la clairvoyance du maire. C’est fort dommage !
Mais, même si le maire avait eu raison, il est choquant de justifier son comportement par les errements des autres.

Ces grossières tentatives n’ont pour but que de cacher cette augmentation indécente de près de 11000 par an. Ne doutons pas que Monsieur Beschizza, Maire, Conseiller Régional, Président de l’Établissement Territorial Paris Terres d’Envol présentera des excuses aux aulnaysien-ne-s pour avoir propagé de fausses informations et à Alain Amédro pour avoir voulu attenter à sa réputation.

Retrouvez ici la lettre qui a accompagné ce communiqué.