Santé

Contre le cancer colorectal, mars bleu à Aulnay

25 février, 2020 à 9:06 | Posté par


Dans le cadre de la campagne « Mars bleu » dédiée au dépistage du cancer colorectal, des actions de sensibilisation et de prévention sont mises en place.

Des stands d’information seront installés :

  • Lundi 2 mars
    13h30 – 16h45 : CMES Louis-Pasteur (8-10 avenue Coullemont),
  • Lundi 23 mars
    10h – 16h : Hôpital privé de l’Est parisien (11 avenue de la république).

Tous les deux ans, les hommes et les femmes de 50 à 74 ans sont invités à réaliser un test de dépistage.

Parlez-en à votre médecin traitant.

Dépistage gratuite.

Plus d’information :
Atelier santé ville : 01 48 79 41 25 ou 01 48 79 41 20.

Santé

Coronavirus, un médecin de Ballanger s’exprime

24 février, 2020 à 23:25 | Posté par
Urgences d’Aulnay-sous-Bois © Radio France – Hajera Mohammad

Pour un patient qui se présente de lui-même aux urgences, il y a une procédure bien précise à suivre dans chaque hôpital, explique le Dr Abla Daroukh, responsable de l’Unité Hygiène et d’Épidémiologie du CHI Robert Ballanger à Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis. 

S’il arrive avec de la fièvre, de la toux et qu’il a du mal à respirer, c »est peut-être simplement une grosse grippe mais si le patient précise à l’infirmier ou l’infirmière qui l’accueille (et qui doit lui poser la question sur ses déplacements et voyages récents) qu’il revient de Chine, d’Italie ou d’une toute autre région touchée par le coronavirus, là, c’est le premier signal. Le soignant doit immédiatement lui donner un masque de protection et l’isoler soit dans une chambre de confinement, si l’hôpital en a une, soit dans une chambre classique, mais seul.

En Seine-Saint-Denis, jusqu’à présent, aucun cas de patient atteint de coronavirus n’a été annoncé. À l’hôpital d’Aulnay-sous-Bois, un cas suspect a été repéré il y a une dizaine de jours. « Un pilote d’avion qui revenait de Chine », explique le docteur Daroukh, mais après les analyses réalisées à l’hôpital Bichat se sont révélées négatives.

Extrait d’un article de francebleu.fr

Actualité

Un garde-meuble aulnaysien détient depuis 7 mois les affaires de familles evacuées

24 février, 2020 à 18:42 | Posté par
 Amirouche (à gauche) et sa famille, expulsés d’un immeuble de Saint-Denis en juillet 2019, n’ont jamais pu récupérer leurs affaires. LP/Gwenael Bourdon

Un conflit financier entre le garde-meuble et une société immobilière et ce sont les plus démunis qui en pâtissent, extrait:

Il y avait la machine à laver quasi neuve, les vêtements chauds pour l’hiver, des meubles… Mais le plus précieux, aux yeux de Naïma, ce sont les photos de naissance de son fils, Enzo, réalisées par un professionnel à la maternité. « Je les avais payées 500 €, c’est mon seul souvenir de ce jour-là », glisse-t-elle, la voix tremblante.

Ces clichés et la quasi-totalité des biens de Naïma et son mari Amirouche sont enfermés depuis sept mois à l’intérieur d’un conteneur, dans les locaux d’un garde-meubles, à Aulnay-sous-Bois.

Le couple et son petit garçon ont été expulsés en juillet dernier d’un immeuble délabré de Saint-Denis, avec des dizaines d’autres personnes, dont plusieurs enfants et bébés. Dans cet hôtel meublé, situé au 10, boulevard Ornano, la plupart des occupants ont payé pendant des années un « loyer » à des gérants autoproclamés, qui se sont volatilisés après le rachat du bâtiment par une société immobilière fin 2017.

Sept mois plus tard cependant, les affaires sont sous clé. La société Bailly, qui a déménagé et stocké les biens des anciens occupants du 10, boulevard Ornano, comptabilise 38 conteneurs de 8 m3 chacun. Et confirme qu’elle n’acceptera pas de les ouvrir… tant qu’elle n’aura pas été payée par le nouveau propriétaire de l’immeuble, la société immobilière (SCI) du Pont de Concorde.

Le gérant de la SCI, Gilles Benchimol, confirme le litige. « Depuis le début, nous contestons le cubage qui nous est facturé. 

Sollicitées, la mairie de Saint-Denis et la préfecture ont indiqué ne pas avoir vocation à intervenir dans cette affaire.

Extrait d’un article du Parisien

Associations, Sports

Adam Ichou, médaille de bronze aux championnats de France juniors

24 février, 2020 à 10:23 | Posté par

Encore une médaille pour le Dynamic Aulnay Club!

Il a fait un concours phénoménal. En franchissant 4m90 à son 1er essai (son 10è saut du concours) Adam ICHOU obtient une super médaille de bronze au saut à la perche junior .Arrivé à Miramas avec la 6ème place du bilan français Adam a déjoué tous les pronostics. Si finir dans le top 5 était secrètement espéré, cette super médaille récompense aussi les entraîneurs qui sont passés par tous les états durant le concours marathon d’Adam.

Bravo pour ce superbe résultat et bonne récupération

Source: site officiel du Dynamic Aulnay Club

Réseau des bibliothèques

Bibliothèque Elsa Triolet, plus besoin de chauffage, elle est fermée! [MAJ]

23 février, 2020 à 20:59 | Posté par

Nous vous avions averti en janvier dernier que la bibliothèque Elsa Triolet n’était plus chauffée.

D’après certains lecteurs qui nous ont contacté, la situation s’est empirée. La bibliothèque est fermée, pas de possibilité aux enfants de ces quartiers défavorisés de se cultiver pendant les vacances.

Parole d’habitant(e)s:  » je suis passée y a pas longtemps devant et j’ai été choquée quand je l ai vu encore fermée 😟que fait la mairie !et nos enfants ont été privés de ça pendant les vacances scolaires😠 ».  »  je suis passée devant la bibliothèque y a 1 semaine toujours fermé et même une maman que je connais était partie pour rendre les livres et était étonnée qu elle soit fermée !« 

Il semblerait que ce lieu soit squatté maintenant et lieu d’un commerce illégal!

Ce lieu deviendrait-il une « no go zone » malgré les nombreuses caméras de vidéo surveillance?

MAJ le 24/02: D’après des réponses parues sur notre page FB par un élu, elle devrait ré-ouvrir bientôt avec une nouvelle installation de chaufferie réversible climatisant l’été, réchauffant l’hiver. Lecteurs, tenez nous au courant, nous en reparlerons…

Santé, Social

Un numéro vert pour soigner les soignants!

23 février, 2020 à 18:59 | Posté par
Photo: Le Parisien

Voilà la solution pour que nos professionnels de santé tiennent le coup alors qu’ils se battent pour que notre système de santé soit efficace.

L’association SPS propose une plateforme mettant en contact les soignants en mal-être avec des psys. Déjà en service mais méconnu, il est présenté à Villepinte (Seine-Saint-Denis) ce lundi à une centaine de professionnels, notamment de l’hôpital Ballanger.

Une plateforme très peu connue, alors que le milieu hospitalier souffre d’une crise sans précédent : un soignant sur deux est concerné par le burn-out, selon une étude récente!

« 70 psychologues formés par nos soins sont à l’écoute des soignants via notre numéro vert, qui a été créé il y a plus de trois ans », explique Catherine Cornibert, qui regrette que « la plateforme soit finalement peu connue, faute de communication des autorités sanitaires à son sujet ».

Le premier bilan est alarmant : depuis ses débuts, elle a reçu 4300 appels d’infirmiers, de médecins, notamment principalement des femmes. « Là-dessus, 10 % contiennent des propos à connotation suicidaire ! »

Extrait d’un article du Parisien

A vous la parole

Un adieu à Monsieur Camélinat

22 février, 2020 à 16:52 | Posté par

Une communication d’un de nos lecteurs bien connu des réseaux sociaux. Peut être un peu tardive, peut être due à la campagne électorale mais qui est un rappel de cet homme et de son combat.

thumbnail of ADIEU M CAMELINAT

Urbanisme

Comment le béton détruit nos pavillons [MAJ]

21 février, 2020 à 23:49 | Posté par

Ici, deux pavillons. L’un aux mains d’un promoteur l’autre appartenant encore à la mairie….qui a fait abattre les arbres sur son devant. Quelle sera la suite?

Là, une lectrice qui nous appelle. Son voisin est prêt à vendre son pavillon à un promoteur, elle est harcelée et craint que son bien soit préempté, extrait:

Connaissez-vous un collectif qui lutte contre le rachat des maisons individuelles par des promoteurs immobiliers pour faire toujours plus d’immeubles dans certains quartiers d’Aulnay ? Personnellement, je suis [quartier enlevé pour ne pas inquiéter cette personne] et fortement sollicitée par un promoteur qui veut racheter ma parcelle et celles des pavillons à côté pour faire d’autres immeubles proche[Quartier enlevé, idem] Je sais que la mairie a voté des modifications pour ce secteur qui normalement était protégé. Mon voisin, lui est intéressé et moi pas, que puis-je faire ?

La modification du PLU votée par cette municipalité et l’appétit des promoteurs semble faire cause commune pour transformer notre ville.

MAJ le 22/02: Comme le dit un de nos lecteurs, la préemption n’est possible que si le bien est en vente, pas l’expropriation.

Education, Justice, Religion

Explication sur la fermeture de l’école coranique

21 février, 2020 à 23:17 | Posté par
L’école Sabil a été fermée mi-janvier, les conditions d’éducation n’étant pas respectées et des publications jugées dangereuses ayant été trouvées par les autorités. LP/Thomas Poupeau

Nous vous en avions parlé en janvier.

Le Parisien nous en apprend plus sur les raisons de cette décision, extrait:

A Aulnay-sous-Bois, l’école Sabil, une structure d’apprentissage de la langue arabe et de la religion musulmane, a été fermée sur ordre préfectoral le 14 janvier. C’est ce qu’a annoncé le préfet Georges-François Leclerc ce vendredi, à Bobigny, devant Christophe Castaner.

Les services de l’Etat ont contrôlé cette « école qui est en dehors de tout cadre légal », explique le préfet. Ils ont découvert « 50 enfants de 3 à 6 ans installés dans une promiscuité effrayante », ne bénéficiant « d’aucune activité en plein air » et « soustraits aux règles minimales de sécurité ».

Dans cette école, « les frais d’inscription sont payés en liquide », et le triptyque « lire-écrire-compter » n’est pas enseigné. Des «publications dangereuses», selon le préfet, ont aussi été trouvées, le ministre soulignant un « enseignement éloigné de ce que l’éducation doit apprendre à des jeunes enfants »

Selon un membre de la mosquée voisine, c’est l’enseignement « pur et dur » du Tawhid, l’un des dogmes fondamentaux de l’Islam, prônant la croyance d’un Dieu sans égal, qui a inquiété les autorités.

Ainsi, le Tawhid est central dans le salafisme — la mouvance prônant le retour à l’islam originel dont se réclament la plupart des terroristes islamistes.

Selon un policier local, une autre école coranique d’Aulnay, située rue Robespierre, est « sous vigilance » des services spécialisés.

Municipales 2020

Le POID rentre en campagne

21 février, 2020 à 23:04 | Posté par

Certains aulnaysiens ont reçu ce tract qui annonce une nouvelle liste pour les élections municipales.