Oxygène, Politique

Les tribunes des groupes du Conseil Municipal diminuées dans Oxygène

2 juillet, 2020 à 18:46 | Posté par

De 1700 signes à 1050 signes!

La raison invoquée paraît plausible au premier abord  » Suite à la création d’un cinquième groupe, merci de noter que les tribunes politiques sont désormais calibrées de la manière suivante : 1050 signes word, espaces compris. »

Mais qui sont les perdants dans cette affaire? Surement pas la majorité municipale dont tout le reste de ce bulletin est en grande partie un satisfecit de ses actions.

Après que la commission des finances ne soit plus tenu par un membre de l’opposition comme cela se faisait avant, voici une nouveau coup destiné à fermer le bec à l’opposition municipale.

Associations, Environnement, Transports

Un dérivé du plan ORSEC concerne notre ville

2 juillet, 2020 à 18:09 | Posté par

Une association regrette le manque d’information

Photo: A.R

Non, ceci ne concerne pas l’usine classée SEVESO de Dugny qui va s’installer sur le site PSA mais des risques liés à la gare de triage du Blanc-Mesnil / Drancy / Le Bourget.

L’association CORIGAT fait le communiqué ci-dessous et regrette que les municipalités n’informe pas les citoyens des dangers potentiels.

thumbnail of cor
CLIQUEZ SUR LE PDF POUR L’AVOIR EN ENTIER

Actualité, Sécurité

Une planque de drogue à la Compagnie de Sécurité et d’Intervention

2 juillet, 2020 à 17:53 | Posté par

Suite de l’enquête de l’IGPN

Photo:M.C

Le scandale des dérives policières de la compagnie de sécurisation et d’intervention de Seine-Saint-Denis (CSI 93) prend une nouvelle dimension. Selon nos informations, les perquisitions menées lundi au siège de l’unité par les enquêteurs de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) ont permis la découverte d’une cache de drogue. Celle-ci se trouvait près du parking automobile du service, dissimulée derrière une haie et du lierre. Les « bœufs-carottes » ont saisi de la résine de cannabis sous forme de pochons, environ 100 grammes, qui semblent n’avoir rien à voir avec des scellés issus d’opérations policières. Ils soupçonnent que cette marchandise soit le fruit de rackets de dealers dont sont accusés certains fonctionnaires de la CSI.

Coïncidence troublante, c’est déjà à ce même endroit en bordure des villas près du siège du service qu’un chien policier avait découvert par hasard en août dernier du cannabis reconditionné, lors d’une pause. (…)

En parallèle, la garde à vue de quatre policiers de la CSI 93 pour « violences par personnes dépositaires de l’autorité publique », « extorsion de fonds », « faux et usage de faux » et « vol, transport et détention de stupéfiants » s’est achevée ce jeudi matin au siège de l’IGPN à Paris. 

Extraits d’un article du Parisien

Associations, Environnement

La ZAC du Triangle de Gonesse définitivement validé

2 juillet, 2020 à 9:12 | Posté par

Le combat pour les terres du Triangle continue

Gonesse, dimanche 30 juin. Le Collectif pour le Triangle de Gonesse a retiré son potager installé sur un terrain de l’Epfif. Les légumes de la parcelle adjacente, eux, continuent de pousser. LP/Thibault Chaffotte

Le Conseil d’Etat vient de définitivement valider la création de la zone d’aménagement (ZAC) du Triangle de Gonesse, selon l’AFP. Il s’agit de la plus haute juridiction administrative.(…)

Cette ZAC, prévoyant également 800 000 m 2 de bureaux ou encore la seule gare du Val-d’Oise du Grand Paris Express, avait été annulée en mars 2018 par le tribunal administratif de Cergy-Pontoise à la suite des recours déposés par plusieurs associations dont le Collectif pour le Triangle de Gonesse (CPTG).

L’Etat et l’aménageur public Grand Paris Aménagement avaient alors interjeté appel : la cour d’appel leur avait cette fois-ci donné raison. Le CPTG a donc porté l’affaire devant le Conseil d’Etat. Des recours sont également en cours sur plan local d’urbanisme (PLU) de Gonesse.(…)

Pour l’écologiste,[NDLR: Bernard Loup, Président du CPTG] cette décision de justice n’apparaît « pas en phase » avec l’actualité. (…)

Et de rappeler l’échéance à venir avec la remise prévue du rapport de Francis Rol-Tanguy chargé d’une par l’Etat d’une mission sur le devenir du Triangle de Gonesse après l’annulation soudaine d’EuropaCity. L’urbaniste et haut fonctionnaire devrait rendre sa copie définitive dans les prochaines semaines.

Justice, Municipales 2020

« Aulnay en commun » a déposé un recours contre l’élection de Bruno Beschizza

2 juillet, 2020 à 8:55 | Posté par

Suite des incidents qui ont eu lieu le jour des élections

Le rassemblement suite à l’élection de Bruno Beschizza

La liste «Aulnay en commun» a déposé un recours dès le 20 mars. Parmi les motifs de contestation de cette élection, qui a vu Bruno Beschizza (LR) réélu avec 30 points d’avance, soit presque 6 000 voix, sur l’équipe de gauche, le « racolage » supposé des électeurs par les soutiens de la liste du maire sortant.

Et de décrire « des agents », des « soutiens », « le chauffeur de maire », effectuer un « filtrage » des électeurs, notamment au prétexte de leur distribuer des gants en latex.

Dans le recours aussi, la plainte pour menace de mort et agression déposée le soir des élections par Hervé Suaudeau, colistier de gauche et assesseur d’un bureau. En fin d’après-midi, alors qu’il demandait aux proches du maire de ne pas stationner devant son bureau de vote, il a été insulté, bousculé, et menacé, selon ses déclarations. Une vidéo de l’incident a été transmise à la police. Ce recours a été jugé recevable par le tribunal administratif de Montreuil.

Extrait d’un article du Parisien

Quelques temps plus tard, sans qu’il n’y ait aucune preuve de lien entre les différents événements, la propriété privée de Hervé Suaudeau était souillée.

Municipales 2020

Les municipales? Tout le monde a gagné?…

1 juillet, 2020 à 21:44 | Posté par

Sauf peut être LREM….

Photo:Europe1

Environ un tiers des villes avec plus de 10 000 inscrits conservées par LR le sont en alliance avec LREM ou le MoDem. Davantage encore en y incluant l’UDI, dont le passage de la droite au centre, c’est-à-dire de l’opposition à la majorité présidentielle, a eu lieu postérieurement aux élections européennes de 2019.

Alors lorsqu’un élu de la majorité municipale sort ce tableau, oublie t’il ses alliances et ne s’accorde t’il pas un bilan qui ne lui appartient que partiellement ?

Page FB Frank Cannarozzo

500 PS et apparentés membres de la Fédération nationale des élus socialistes et républicains (FNESR) ont été élus ou réélus, souvent en union avec d’autres partis de gauche. Contrairement à LR à droite, le PS a marginalement réussi en alliance avec LREM ou le MoDem.

Comme soucieux de ne pas être occultés par la vague verte, les socialistes et les Républicains se sont d’une même voix réjouis du résultat des urnes. Un « immense élan se lève », a salué Olivier Faure, le premier secrétaire du PS, qui n’a de cesse de prôner l’union à gauche à l’approche de la présidentielle de 2022. Les socialistes ont fait mieux que conserver leurs principaux bastions (Paris, Nantes, Rennes, Lille, Rouen, Clermont-Ferrand, Dijon…). Ils ont gagné plusieurs villes, comme Nancy et Montpellier.

Près de deux millions de Français vivent désormais dans une commune gérée par une liste écologiste. Et encore, ce chiffre ne prend pas en compte les villes gouvernées par une coalition « rose-verte » comme Paris – où la maire sortante PS Anne Hidalgo a fait alliance avec le candidat EELV David Belliard – ou Marseille, où la candidate Michèle Rubirola pourrait l’emporter à l’issue d’un incertain troisième tour.

les villes remportées par les écologistes

Il serait cependant très réducteur de commenter les résultats à travers les catégories d’analyse habituelles qui se limitent aux partis politiques. En effet, l’étiquetage politique (DVG, DVD, PS, EELV…) ne reconnaît pas l’existence des listes citoyennes et participatives. De plus, ce même système ne met pas en lumière le poids des mouvements citoyens dans les alliances.

Différentes sources : bfmtv.com, la-croix.com, page FB de Pierre Vergnolle

Actualité, Sécurité

La Compagnie de Sécurité et d’Intervention basée à Aulnay démantelée [MAJ]

1 juillet, 2020 à 18:37 | Posté par

Violences, vols, falsifications de PV…

La compagnie de sécurisation et d’intervention (CSI) de Seine-Saint-Denis est visée par une quinzaine d’enquêtes judiciaires notamment pour violences, vols, falsifications de procès-verbaux et délits liés au trafic de stupéfiant. Des faits graves qui, selon des sources concordantes citées par l’AFP, ont conduit les autorités à décider la dissolution partielle du service. 

« Quand ils viennent, ils frappent tout le monde et prennent tout ce que tu as sur toi. Aulnay, Saint-Ouen, Saint-Denis, dans toutes les vraies villes du 93, ils sont connus. Un jour, le cancéreux est venu et il a attrapé plusieurs guetteurs de la cité. Il les a ramenés dans un bâtiment, il les a contrôlés et il a trouvé des pochettes de beuh. Il a dit à un guetteur, « tiens manges la pochette de beuh ». L’autre a dit « non ». Il a été roué de coups. Le guetteur, il a fini par manger sa pochette et après, il l’a recraché. Tout ça c’est réel mais si on va porter plainte, on va pas en tenir compte parce que c’est la police. Combien de fois les gens du quartier sont allés au commissariat et sont revenus gonflés (NDLR : avec des ecchymoses). C’est la police. On peut faire quoi ?(…)

Le 9 août dernier, un dealer a pourtant porté plainte pour acte de torture et de barbarie après son interpellation. Une intervention filmée par un riverain. Sur la vidéo, on y voit un policier lui donner des coups de poing au visage puis lui décocher un coup de pied dans la tête alors qu’il est à terre et maîtrisé. Une fois embarqué, l’homme d’une vingtaine d’années a ensuite affirmé avoir subi des décharges de pistolet à impulsion électrique sur ses parties génitales.
Face à ces révélations qui écornent un peu plus l’image de l’institution policière déjà visée depuis des mois par des accusations de violences, le préfet de Paris Didier Lallement a fait savoir mardi qu’il engageait « une réflexion sur la réorganisation des unités de police de la CSI 93 à laquelle appartiennent ces 6 fonctionnaires mis en cause ». 
Une décision que regrettent les policiers de la CSI 93 à Aulnay-sous-Bois, qui se disent « abattus ». « Il y a 150 policiers et malheureusement quelques brebis galeuses. Mais c’est un service où ça bosse bien, » nous a confié un responsable sous couvert d’anonymat. Ni Unité SGP ni Alliance, les syndicats majoritaires chez les policiers, n’ont souhaité répondre à nos questions. 


Sources: lci.fr et francetvinfo.fr

MAJ à 19H30: Changement de l’illustration pour être plus précis suite à la remarque d’un lecteur très fidèle.

Covid-19, Ile-de-France

Covid 19, la surmortalité en Île de France

1 juillet, 2020 à 8:58 | Posté par

Carte des villes les plus touchées

Carte tirée de l’article

L’âge n’est pas le seul facteur pour expliquer la surmortalité depuis
le Covid- 19. Les conditions de vie, de travail, d’accès aux soins sont
prépondérantes pour comprendre les ravages de cette pandémie dont
on craint toujours le retour.(…)

« A âge égal, les zones les plus défavorisées ont payé le plus lourd tribut durant l’épidémie de Covid », résume Isabelle Gremy, médecin épidémiologiste et directrice de l’Observatoire régional de santé (ORS). Comme il l’avait fait à l’échelle de la Seine-Saint-Denis, l’ORS a passé à la loupe toutes les intercommunalités d’Île-de-France dont nous révélons ici le bilan.(…)

extraits d’un article du journal papier du Parisien

Seine-Saint-Denis, Solidarités

Le Conseil Départemental vote un fond pour aider les locataires en difficulté

1 juillet, 2020 à 8:43 | Posté par

Une aide moyenne de 480€

Une artiste privée de cachets depuis l’interruption quasi-totale des événements culturels. Un chauffeur VTC pénalisé par le manque d’activité. Un CDD dont le contrat n’a pas été renouvelé, un titulaire placé au chômage partiel… Depuis le début de la crise sanitaire, début mars, de très nombreux locataires ont été confrontés à une chute de leurs revenus.

En Seine-Saint-Denis, pour les aider, le conseil départemental annonce ce mardi la création d’un « fonds exceptionnel d’aide au paiement des loyers. » Il sera réservé à des locataires habitant dans le parc public ou privé, et destiné notamment à des actifs.(…)

De son côté, Seine-Saint-Denis Habitat – premier bailleur social du 93 – s’est déjà engagé à mobiliser 1 M€ de plus. La CAF devrait également participer. L’objectif : atteindre au moins 4 M€, ce qui permettrait d’offrir une aide d’un montant moyen de 480 € pour environ 8 000 ménages.

Les ménages éligibles seront ceux qui ont connu une perte de 20 % de leurs ressources sur les trois mois, de mars à mai, et dont le montant du loyer représentait plus de 30 % de leurs revenus avant le confinement, et (ou) plus de 40 % au moment de la demande. Les premières pourront être faites à partir du 9 juillet. Soit auprès des bailleurs, soit directement au département.(…)

Qu’en pensent les bailleurs ? Chez Emmaüs-Habitat, très implanté dans le 93, on vient seulement de prendre connaissance du dispositif. « Nous allons y réfléchir », explique la direction, qui confirme que les difficultés des locataires ont augmenté avec le Covid. « Cela nous a amené à mettre en place des aides spécifiques comme, notamment, de l’aide alimentaire, poursuit Emmaüs-Habitat. Mais il est difficile, à ce stade, d’anticiper des difficultés d’emploi à venir. »

Extraits d’un article du Parisien

Associations, Le CAP

Kygel Théatre propose des stages gratuits

1 juillet, 2020 à 8:33 | Posté par

Programme du mois de juillet

Le contexte de crise sanitaire que nous connaissons tous a bouleversé considérablement nos activités artistiques et culturelles. Afin de vous accompagner au mieux dans cette période de reprise progressive, nous avons le plaisir de vous annoncer que le Nouveau CAP Aulnay-sous-bois en collaboration avec KYGEL Théâtre met en place des stages théâtre en direction des enfants et adultes en juillet 2020 :

Cap’ Kids Comédie • 8 – 13 ans
1ère session : du mercredi 15 au vendredi 17 juillet 2020 de 10h à 16h
2ème session : du lundi 20 au mercredi 22 juillet 2020 de 10h à 16h
Prévoir pique –nique pour déjeuner sur place ou au Parc Ballanger (si le temps le permet).
Au programme : éveil corporel et vocal, écoute, contact et dynamisation, travail sur les espaces, jeux de rythme, improvisations, construction d’un parcours sur le thème du voyage.
Intervenante : Yasmina Ghemzi, comédienne et pédagogue

Cap’ Comédie • + de 16 ans
Les samedi 11 et dimanche 12  juillet 2020  de 15h à 18h, ainsi que le lundi 13 juillet 2020  de 19h à 22h
Au programme : Autour de notre capacité à rire de nous-mêmes, travail sur le jeu, le corps, l’émotion, l’intériorité amenant progressivement à la construction de notre propre personnage comique.
Intervenants : Marc Amyot et Emma Fallet, auteurs, metteurs en scène, comédiens et pédagogues

Infos Pratiques
Lieu : Nouveau CAP – 56, rue Auguste Renoir à Aulnay-sous-bois
Ces stages sont gratuits et ouverts à tous (avec ou sans expérience)
Renseignements auprès de Carole Pyrée (Nouveau CAP) au 01 48 66 94 52 – cpyree@aulnay-sous-bois.com
Bien cordialement, 

Karim YAZI
KYGEL Théâtre
99, rue de Stalingrad 93100 MontreuilMobile +33 6 60 50 03 52www.kygel-theatre.fr

thumbnail of infonet stages juillet 2020-min