Actualité, Environnement, Transports

Le transport ferroviaire de matières dangereuses toujours dans l’actualité en Seine-Saint-Denis

8 mars, 2013 à 6:53 | Posté par

communique goldbergTandis que les transports ferroviaires de matières dangereuses semblent fleurir de plus en plus dans les gares séquano-dionysiennes (sans doute l’approche du printemps…), les inquiétudes croissent.

En plus des désormais familiers « castors« , ayant mobilisé militants et élus écologistes locaux (ici, , de ci, de , encore ici et repassant par ), les politiques montent au front à l’assemblée. Ainsi du député-maire de Drancy Jean-Christophe Lagarde, UDI, qui avait posé en décembre dernier une question écrite à la ministre de l’Ecologie, dont la réponse est un concentré de non-réponse (à consulter ici). Récidive en janvier, avec une question orale au ministre des Transports, concernant les trains de matières dangereuses qui transitent par la gare de triage du Bourget, dont l’échange est à retrouver .

Aujourd’hui, c’est notre député Daniel Goldberg, PS, qui s’interroge à l’assemblée, et nous adresse un communiqué de presse suite au récent épisode de fuite de gaz mercaptan en gare de triage du Bourget (épisode à retrouver chez nos camarades blogueurs). Dans ce communiqué, à télécharger en cliquant sur l’image ci-contre, le député demande en particulier une réduction significative du trafic de transit (80% des volumes) et évoque la « nécessité de limiter le transit de produits dangereux dans les zones très urbanisées au strict nécessaire« .

Articles similaires:

2 Réponses à “Le transport ferroviaire de matières dangereuses toujours dans l’actualité en Seine-Saint-Denis”

Jean Louis Karkides liked this on Facebook.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
Social Aggregator
commenter
Adjana MAYA HUEL | 24 mars, 2013 à 17 h 40 min

La municipalité est-elle à jour une Plan Communal de Sauvegarde ?
Devenu obligatoire pour les communes, le plan communal de sauvegarde est un plan local de gestion de crise qui s’inscrit dans le cadre des pouvoirs de police administrative du Maire.

Il doit prendre les mesures de prévention contre tous types de risques majeurs et organiser les secours sur sa commune. Le Maire conserve la responsabilité de la mise en œuvre des premières mesures d’urgence.

L’objectif est triple :
Sauvegarder les personnes, les biens et l’environnement,
Limiter les conséquences d’un accident, d’un sinistre, d’une catastrophe,
Organiser les secours communaux.
En outre, conformément aux articles 3 et 6 du du décret 2005-1156 du 13 septembre 2005 relatif au PCS, le PCS comprend :
le DICRIM
le diagnostic des risques et des vulnérabilités locales
l’organisation assurant la protection et le soutien de la population

Où en est donc la ville en cas se catastrophe : transports ferroviaires dangereux, aéroports, usine L’Oréal, etc.

Navigue avec Google Chrome 25.0.1364.172 Google Chrome 25.0.1364.172 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows NT 5.1) AppleWebKit/537.22 (KHTML, like Gecko) Chrome/25.0.1364.172 Safari/537.22