Emploi, Médias

Le Monde: Dégradation de la situation des quartiers défavorisés en 2005

13 novembre, 2006 à 8:01 | Posté par

La situation des quartiers défavorisés s’est dégradée en 2005, notamment en matière d’emploi et de réussite scolaire, d’après le troisième rapport annuel de l’Observatoire national des zones urbaines sensibles (ZUS), qui devait être remis aux parlementaires, vendredi 10 novembre.

Dans ces quartiers, le taux de chômage a augmenté d’un point par rapport à 2004 et atteint, en moyenne, 22 %, alors qu’il est resté stable dans les autres secteurs des villes comportant une ZUS (aux alentours de 10 %).

Ce creusement des écarts affecte particulièrement les hommes jeunes : près de 45 % des actifs âgés de moins de 25 ans et domiciliés dans une ZUS sont à la recherche d’un emploi, soit une hausse de 5 points depuis 2003.

Le sort des immigrés originaires d’un pays extérieur à l’Union européenne et installés dans une cité en difficulté s’est détérioré : dans cette frange de la population, le taux de chômage a augmenté de 5 points entre 2003 et 2005 pour s’établir à 31,7 % (soit 12 points de plus que les non-immigrés).

A l’école, la plupart des indicateurs montrent que le fossé s’est élargi avec les établissements installés en dehors des ZUS. La proportion d’élèves de 3e orientés vers une filière professionnelle ou de redoublants à la fin de la seconde est plus importante dans ces quartiers qu’ailleurs. Le taux de réussite au brevet est nettement plus faible dans les collèges situés en ZUS (13 points d’écart par rapport aux autres établissements).

"Le processus de décrochage entamé depuis des années n’est pas enrayé", commente l’Observatoire, ajoutant qu’il est encore "trop tôt (…) pour mesurer le plein impact des politiques décidées depuis 2003".

A la fin octobre, le gouvernement avait diffusé des chiffres sur la situation de l’emploi dans des communes qui comptent une ZUS sur leur territoire. Ils mettaient en évidence une baisse du taux de chômage des moins de 25 ans, au cours de l’année écoulée, à Aulnay-sous-Bois, Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), Vaulx-en-Velin, Vénissieux (Rhône), etc.

Toutefois, ces statistiques englobent toute la population active de la commune – et non uniquement celle du quartier en difficulté.

Bertrand Bissuel

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.