Conseil municipal, Environnement, Espaces verts, PLU, Urbanisme

Alain Amédro : vers une rupture ou une perte de crédibilité ?

8 mars, 2010 à 15:36 | Posté par

Depuis la validation des dernières élections municipales et le projet très controversé de la cité Arc en Ciel, on ne peut pas dire que les relations entre les Élus Verts – Europe Écologie et le reste de la majorité municipale soient au beau fixe.

Dernier épisode en date : 3 notes cinglantes sur les méthodes, jugées peu démocratiques,  employées par le Maire Gérard Ségura, sur le blog de d’adjoint chargé notamment des espaces verts et de l’urbanisme.

Modifications du PLU : changement radical d’appréciation

Dans la précipitation, le Maire et son équipe organisèrent, le 26 Mars 2009, une réunion publique présentant les principales modifications du Plan Local d’Urbanisme, voté en Janvier 2008 sous la mandature de Gérard Gaudron.

Malgré de vives contestations sur les méthodes et les modifications présentées (notamment la suppression du Coefficient d’Occupation des Sols, permettant entre autre une densification des zones pavillonnaires), Alain Amédro avait, cette soirée, farouchement défendu les propositions municipales, dont notamment :

  • Suppression du COS, invoquant une nécessité d’agrandir les pavillons existants afin d’éviter aux familles nombreuses de quitter Aulnay-sous-Bois
  • Suppression de la limitation à 300 m² des surfaces commerciales en zone UA, prétextant le souhait d’attirer de belles enseignes

En outre, cette soirée, l’adjoint avait affirmé que le processus de modification du PLU s’était faite en toute transparence, accompagné par les associations concernées, contrairement aux pratiques jugées opaques de l’ancienne majorité.

Aujourd’hui, c’est un autre son de cloche que l’on peut entendre. Sur son blog, à la question « Revenons sur la modification du PLU, s’est-elle  passée dans de bonnes conditions ? », l’adjoint répond, de manière cinglante :

« Non, c’est une des entorses majeures dans notre contrat de mandature de la part du maire. J’ai joué pleinement la solidarité de la majorité en assumant une décision prise sans consultation… J’ai d’abord constaté qu’aucune disposition démocratique n’avait été prise pour accompagner cette modification du PLU. Et l’essentiel est bien là. Comment informer les aulnaysiens des décisions à défaut de les associer ?«  »

Continuant sur le projet contesté de suppression du COS :

« J’aurai souhaité pouvoir discuter en amont avec les associations, notamment de la suppression du Coefficient d’Occupation des Sols. C’est une décision importante qui nécessitait de prendre les avis de personnes averties. Aulnay Environnement travaille depuis des années sur ces questions, dialoguer avec elle nous aurait permis de mesurer les craintes mais aussi les propositions et de les étudier. Je n’ai pas compris cette précipitation. »

Manque de concertation, dérives autocratiques, opacité : l’adjoint à l’Urbanisme a préféré,  par solidarité avec le Maire, occulter l’ensemble des griefs portés contre ce dernier, au moment où tout était encore envisageable pour limiter l’impact de ces modifications. Aujourd’hui, ces graves accusations de l’adjoint envers M. Ségura ne peuvent qu’accentuer la méfiance des Aulnaysiens sur la communication municipale.

Plus alarmant, toujours selon Alain Amédro, est la mise à l’écart d’un adjoint dont une des principales missions est de mener à bien les études liées à l’urbanisme. L’équipe de MonAulnay.com invitera le Maire au droit de réponse sur ces accusations.

projet de la rue des Saules : Alain Amédro change d’avis

Autre nouveau point de discorde entre Gérard Ségura et Alain Amédro : le devenir des terrains municipaux situés à proximité de la rue des Saules.

Alors qu’Alain Amédro était, au départ, favorable à l’édification d’immeubles de logements sociaux dans le secteur (l’adjoint Vert a d’ailleurs déploré, d’une certaine manière, la décision orale de Gérard Ségura d’abandonner ce projet), celui-ci changea d’avis, et se rangea du côté du collectif des riverains de la rue des Saules, souhaitant implanter 10 pavillons « écologiques », respectant les plus hautes normes en qualité environnementale.

Dernièrement, l’adjoint, ayant une délégation sur l’urbanisme, apprit dans la presse le projet du Maire, à savoir l’implantation d’une résidence pour personnes âgées et handicapées, entre les mains de l’OPHLM et de l’association Toulouse-Lautrec. Ce projet serait accompagné de logements.

Manque de communication ? Désir du Maire d’écarter son adjoint trop récalcitrant ? Excès d’autorité ? Manque de confiance envers son adjoint ? Toutes ces informations ne vont pas dans le sens de la cohésion démocratique, qui était pourtant un des arguments de campagne de Monsieur Ségura.

Alain Amédro : quel avenir au sein du conseil municipal ?

Mis à l’écart des décisions liées à l’urbanisme, Alain Amédro n’a cessé, depuis plusieurs mois, de critiquer les méthodes de ses partenaires socialistes :

Alain Amédro pourra t-il continuer à travailler dans ces conditions, tout en restant à l’écart des décisions municipales ? Pourra t-il continuer à percevoir ses indemnités d’adjoint (dont la principale mission est l’urbanisme), alors qu’il ne peut travailler efficacement ? Arrivera t-il à changer l’attitude de ses partenaires socialistes et communistes ? Dans le cas contraire, démissionnera t-il, pour éviter de perdre en crédibilité ?

Afin d’en savoir plus, nous solliciterons Alain Amédro pour qu’il puisse répondre sur ces questions, et connaitre son point de vue sur l’avenir de la majorité, mise à mal par ces querelles internes.

Arnaud Kubacki

Articles similaires:

5 Réponses à “Alain Amédro : vers une rupture ou une perte de crédibilité ?”

commenter
La nature comme militante électorale ! | 8 mars, 2010 à 17 h 48 min

Aujourd’hui les socialistes demande à TF1 de déprogrammer l’émission Ushuaia samedi soir juste avant les élections….
La nature devient elle, une militante électorale?
Les socialistes se perdent…Dommage…..
Alain Amédro lui reste fidèle à ses promesses, à ses idées, tout en écoutant les citoyens.BRAVO
Sur Aulnay les socialistes prône et proposent des logements sociaux notament à Arc en ciel. Ce qu’ils ne disent pas c’est le tarif des loyers, plafond de ressources: PLS
Le PLS est LE PLAFOND LE PLUS ELEVE des trois plafonds de ressources applicables dans le « secteur locatif social »

Par exemple des ménages avec quatre enfants mais avec des revenus de 8000 euros/mois (sans compter les allocations familiales) d’accéder à un « logement social » ! Normal, le plafond de ressources PLS monte très haut. A vous de voir

Vous pouvez le retrouver à cette adresse sur le site du ministère du logement : http://www.logement.gouv.fr/article.php3?id_article=5641

Navigue avec Safari 4.0.3 Safari 4.0.3 sur Mac OS X  10.5.8 Mac OS X 10.5.8
Mozilla/5.0 (Macintosh; U; Intel Mac OS X 10_5_8; fr-fr) AppleWebKit/531.9 (KHTML, like Gecko) Version/4.0.3 Safari/531.9

je rappellerai juste que les méthodes que notre collègue Alain Amédro dénonce sont celles-là même que nous dénonçons depuis le départ.

tous ceux (notamment et surtout des socialistes)qui ont côtoyé de près le Maire avant qu’il ne soit à ce poste en font le même portrait : dictatorial, péremptoire, manipulateur et excessif.

il ne s’agit donc pas d’un conflit entre Alain Amédro et le Maire mais bien d’une question de méthodes peu reluisantes utilisées par un homme seul qui n’a qu’une seule qualité : parler plus longtemps et plus fort que les autres.

Navigue avec Firefox 3.5.8 Firefox 3.5.8 sur Windows 7 Windows 7
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 6.1; fr; rv:1.9.1.8) Gecko/20100202 Firefox/3.5.8

alain amedro, c’est que de la communication.

j’habite rue maximillien robespierre et je veux rappeler qu’il faut se souvenir qu’alain amédro voulaient des immeubles rue des saules.

je me souviens même qu’hervé tu étais aussi d’accord avec ce projet et que tu avais regretté la décision de ségura.

je pense avec la rue des saules, alain amédro profite de la situation pour faire croire qu’il est à l’écoute.

tu vois, c’est marrant comme on peut changer : un jour pour, le lendemain contre.

alain amédro prend pas trop de risque à dire qu’il est d’accord avec nous ou avec tout le monde.

en fait, je crois qu’il est bien comptant d’être l’adjoint de ségura.
c’est pas avec son score de 3 % en 2007 qu’il aurait gagné la ville.
même bezzaouya, sans parti, a fait plus que lui.

alain amédro oublie qu’il doit toute sa carrière politique aux socialistes mais ça il ne le dit pas en réunions publiques.

le vert est à la mode, qu’il en profite bien, c’est quand même difficile de lui reprocher de ne pas faire grand chose et d’avoir de belles places : conseiller regional, vice-president du stif, adjoint maire…

http://www.monaulnay.com/2007/05/alain-amedro-sengage-dans-le-non-cumul-des-mandats.html

le prof alain amédro pourrait-il dire aux monaulnaynautes s’il travaille ou a travaillé pour le conseil général?

je crois on peut dire d’alain amédro qu’il aime cumuler et dire bravo comme le premier commentaire.

alors il reste plus qu’une chose pour me faire mentir, c’est la démission d’alain amédro au conseil municipal et là j’y crois pas du tout parce que la place est trop bonne.

josé pinto

Navigue avec Internet Explorer 8.0 Internet Explorer 8.0 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/4.0 (compatible; MSIE 8.0; Windows NT 5.1; Trident/4.0; .NET CLR 1.0.3705; .NET CLR 1.1.4322; Media Center PC 4.0; .NET CLR 2.0.50727; .NET CLR 3.0.4506.2152; .NET CLR 3.5.30729)

Bonjour et merci de ta franchise,

Concernant ce que tu dis sur Alain Amédro, je crois profondément que tu te trompes. Je ne rentrerais pas dans les détails et de plus M.Amédro est assez grand pour se défendre tout seul.

Concernant mon changement d’opinion sur les revendications de la rue des Saules, je l’assume parfaitement et Stéphane Fleury, qui petit à petit a réussi a me faire changer d’avis, le sait bien. Je suis et resterais farouchement pour la construction de nombreux logements sur cette ville afin d’apporter une réponse à la très grave crise du logement qui nous touche. Néanmoins, j’ai pu mesurer la démarche complètement démocratique du groupe de travail de la rue des Saules et les entraves que ceux-ci ont pu rencontrer (je passe certains détails qui ne me rendent pas fier en tant qu’aulnaysien). Je soutiens donc sans réserve ce processus démocratique sans précédant par son ampleur et intensité sur un projet qui de plus a été chapeauté par le conseil de quartier dont je suis le secrétaire. Je pense néanmoins que leur projet mérite des améliorations et le groupe de travail est parfaitement ouvert à la discussion.

J’espère avoir éclairci la situation.
Bien cordialement.

Hervé

Navigue avec Firefox 3.5.8 Firefox 3.5.8 sur Ubuntu 9.10 Ubuntu 9.10
Mozilla/5.0 (X11; U; Linux i686; fr; rv:1.9.1.8) Gecko/20100214 Ubuntu/9.10 (karmic) Firefox/3.5.8

Objet : Espace de conviviabilité

« Voila qui va donner un peu d’air au quartier. La place fera peau neuve pour devenir un lieu central de conviviabilité et de retrouvailles avec la création d’aires dejeux et de terrains multisports. des aménagements d’espace seront effectués à travers la mise en place de bancs et de plantations. L’éclairage sera également revu. Enfin, une rue semi-pietonne prendra place le long des immeubles » (oxygène du 3 mars-page 5)

Et non, ce n’est pas le projet de notre cité Arc-en-Ciel mais celui de la place Edgar Degas (Quartiers Nord), Espérant que nous ayons autant de chance et de considération que nos chers voisins.

On peut toujours réver

Navigue avec Internet Explorer 8.0 Internet Explorer 8.0 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/4.0 (compatible; MSIE 8.0; Windows NT 5.1; Trident/4.0; GTB6.4; .NET CLR 1.0.3705; .NET CLR 2.0.50727; .NET CLR 3.0.4506.2152; .NET CLR 3.5.30729; Hotbar 11.0.78.0)