Conseil municipal, Environnement, Espaces verts, Européennes 2009, Logement, Régionales 2010

Cité Arc-en-Ciel : Alain Amédro s’insurge encore contre le projet de construction

19 septembre, 2009 à 9:17 | Posté par

Le projet de construction de 24 logements sur un espace encore vacant en plein centre de la Cité Arc en Ciel (Quartier Tour Eiffel) ne finit pas de d’agiter la classe politique locale. Quelques semaines avant la pause estivale, Aulnay Radical, Aulnay Libre et Aulnay en Clair avaient couvert une manifestation de riverains en colère suite à l’annonce de ce projet controversé (au départ il s’agissait d’un terrain permettant l’accueil d’un équipement public). Le Conseil municipal du 11 Juin 2009 avait également été très animé sur la question, où l’opposition s’était notamment indignée sur la tournure des événements.

Alain Amédro, quant à lui, s’était montré très réservé sur la question lors de ce conseil municipal, évoquant même la suppression du permis de construire pour des raisons juridiques et de possibles alternatives. Quelques jours plus tard, lors de la réunion publique de l’école Fontaine des Prés, celui-ci s’était rangé, à la surprise des riverains dans la salle, du côté de l’analyse de Jacques Chaussat et de Frank Cannarozzo, tous deux, entre autre, conseillers municipal d’opposition. Il soumettait également une proposition de construction d’un immeuble de 12 logements, tout en préservant un square de verdure.

TractArcEnCielCette fois-ci, de part le tract que vous pourrez lire ici, alain Amédro demande explicitement une révision du projet de construction de logements, afin de répondre aux attentes et aux différents besoins des riverains de la Cité Arc En Ciel.

ComPresseArcEnCielLe 4 septembre, on nous apprend ainsi que la tête de file des Verts au conseil municipal demande la suppression du permis de construire, et son opposition sur le projet actuel. Vous pourrez également lire son communiqué officiel ici, qui date du 17 Septembre.

Est-ce un début de grande divergence des Verts sur la politique d’aménagement du territoire de Gérard Ségura ? Est-ce le début d’un schisme au sein de l’exécutif municipal ? Est-ce qu’Alain Amédro privilégie avant tout le bien-être et le logement de qualité au détriment de plus de logements collectifs prôné par Gérard Ségura ? Ou est-ce tout simplement une manœuvre politique pour affirmer sa différence suite aux excellents résultats d’Europe Écologie aux élections européennes et à l’approche des élections régionales ? Le prochain conseil municipal pourra nous en dire un peu plus sur la question.

Arnaud Kubacki

Articles similaires:

11 Réponses à “Cité Arc-en-Ciel : Alain Amédro s’insurge encore contre le projet de construction”

Bonjour,

Ce que Alain AMEDRO oublie facilement est que le projet Arc-en-Ciel a fait l’objet d’un vote en Bureau municipal par la majorité (à laquelle il appartient). Ainsi que les membres de son groupe, il a été mis en minorité par les autres membres de la majorité (soit, le PS, le PRG, le PC et les personnalités locales) : c’est le phénomène démocratique auquel il est si attaché.

Il a naturellement fait part de ses réserves à cette occasion, les a réitérées en conseil municipal devant lequel le projet était présenté (voir les retransmissions), reprenant les arguments de l’opposition municipale ; puis, de manière plus appuyée à la réunion publique à l’Ecole Fontaine des Prés en intimant l’ordre au Directeur de l’OPH (dont le Maire est Président) de retirer le permis de construire et en proposant une solution alternative : oubliant simplement que, pour équilibrer une opération de cette nature, malgré le portage foncier par la commune, et obtenir les financements ou les garanties d’emprunts, un seuil minimum et une répartition précise des logements doit être faite. Quand je dis « oublier », je crains qu’il ne pèche « par omission ».

De quoi est constitué ce programme, au fond ?
De 24 logements à caractère social intermédiaire, de qualité (dont hautement écologique et environnementale, puisque l’OPH s’est entouré des garanties d’un cabinet certificateur en la matière). Plus de 50% sont des petits logements (T2), dont une bonne partie en rez-de-voirie, pour favoriser, d’une part le relogement éventuel de personnes âgées ou à mobilité réduite dont les pavillons deviennent trop lourds à entretenir ; et d’autre part, des jeunes décohabitant. Quelques logements de type T3, T4 et 1 T5… Le tout en R+2 (+combles aménagées).

Comme vous le voyez, rien d’absolument horrible, et rien à voir avec le fait de ramener « les hordes du Nord » comme l’épouvantail a été agité lors de cette réunion publique où il était difficile d’entendre au fond de la salle; Tant étaient occupés les premiers rangs à protester ou agresser Miguel HERNANDEZ qui tentait de soutenir le projet.

Monsieur Amédro serait-il contre cette vocation sociale du logement ?

Quant aux espaces verts, que s’agit-il de perdre, au fond ? Un terrain vague, dont la vocation hypothétiquement formée par l’ancienne municipalité (préfigurée en maquette par un seul « cube ») dont, ni la nature, ni le contenu n’étaient précisés, et projeté pour « un jour peut-être »… Un espace vert est également prévu dans ce petit complexe. Des arbres seront sans doute arrachés, mais il seront replantés à raison de 2 pour 1.

Les prescriptions écologiques sont-elles ignorées ? A vous de juger.

Depuis cette réunion, Alain AMEDRO, pourtant titulaire d’une délégation de signature, n’a de cesse de marquer sa différence et s’acharne sur ce projet… relevant pourtant de sa délégation. Le respect de la dméocratie n’aurait-il de sens que s’il abonde les idées de Monsieur AMEDRO?

Monsieur AMEDRO aurait-il des difficultés à porter un projet dont il n’est pas l’auteur et entrant dans un programme politique sur lequel, foin de caporalisme, il a pourtant été élu (au même titre que les autres composantes de la majorité). La majorité municipale n’aurait-elle pour unique fonction que de « l’abriter » et lui donner les moyens (ceux de la ville) pour mener une campagne, dans les faits, d’opposition ?

Je suis certainement bien informée, mais à partir du moment où le projet a été présenté au conseil municipal, il est devenu public et communicable à qui en fait la demande, et il est à souligner que des améliorations sont en cours, quant à l’aspect général (et non son équilibre général).

Attendons-nous d’une alternance politique de gauche de faire aussi mal que ses prédécesseurs (23 logements construits en 25 ans) ?

Cindy

Navigue avec Internet Explorer 6.0 Internet Explorer 6.0 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/4.0 (compatible; MSIE 6.0; Windows NT 5.1; SV1; .NET CLR 1.1.4322)

Monsieur Amédro serait-il contre cette vocation sociale du logement ?

Cindy parlez nous de la norme pls des logements comme vous dites sociaux?????

Navigue avec Internet Explorer 7.0 Internet Explorer 7.0 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/4.0 (compatible; MSIE 7.0; Windows NT 5.1; GTB6; .NET CLR 1.1.4322; .NET CLR 2.0.50727; .NET CLR 3.0.4506.2152; .NET CLR 3.5.30729)

pour plus d info
http://www.logement.gouv.fr/article.php3?id_article=5641

Navigue avec Internet Explorer 7.0 Internet Explorer 7.0 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/4.0 (compatible; MSIE 7.0; Windows NT 5.1; GTB6; .NET CLR 1.1.4322; .NET CLR 2.0.50727; .NET CLR 3.0.4506.2152; .NET CLR 3.5.30729)

Cindy, pour être si bien informée, il faut être porte-parole de la majorité. aussi vous comprendrez que la façon dont vous traitez le sujet ne peut être comprise que comme la simple récitation de la leçon apprise auprès de son maitre socialiste.

en premeir lieu si la ville manque de logements, personne ne peut affirmer qu’elle manque de logements ociaux en dehors de la reconstruction du parc déjà détruit. mais cet engagement avait été pris par nous, inutile donc d’agiter vos épouvantails.

en second lieu toutes les études urbaines faites par des cabinets spécialisés ont affirmé la même chose : il faut cosntruire du locatif intermédiaire et de l’accession sociale à la propriété. c’est la seule façon de sortir du logement social des gens qui le pourraient et qui en attendant ne libèrent pas les logements dont on a besoin. aucune, je dis bien aucune étude n’a conclu au besoin d’augmenter le parc social qui représente 37 % des logements.

en troisième lieu, si la seule ambition que vosu avez est d’offrir aux gens l’unique perspective d’un logement social sans psossiblité d’avoir un parcours au delà, alors dommage.

en quatrième lieu, c’est faicle de critiquer les 24 logements sociaux construits mais vous oubliez les presque 500 qui ont été construits dans le parc privé et qui ont eux aussi permis aux gens de se loger.

en cinquième lieu, les leçons de la gauche en matière de logements sont-elles recevables dans ce département ou il manque 77000 logements et ou la gauche détient 26 des 40 villes ! qui n’a pas construit, seulement nous ou tous vos petits amis dont vous taisez la responsabilité ? d’ailleurs votre conseiller général, Gérard Segura, avait en charge le logement dans le département entre autre. ce fut quoi son bilan ? rien ! était-ce un mandat réel ou fictif ?

enfin sur arc-en-ciel, la question n’a jamais été logements sociaux ou pas. n’oubliez pas quand même que toute la cité arc-en-ciel est constitué de logements sociaux. laissez donc de côté vos épouvantails malsains. ce qui pose problème, c’est le type de construction et le nombre. c’est un quatrier pavillonnaire, les logements sociaux déjà implantés sont au pire de gros pavillons, les habitants du quartier veulent faire respecter le côté pavillonnaire.

si vous commencez à cet endroit à construire un immeuble, c’est le début du noyautage des quartiers pavillonnaires par du collectif. cela les habitants n’en veulent pas, alors vous ne voulez pas les entendre, et vous les faites passer pour des gens égoistes et méchants qui auraient peur des « hordes du nord ». honteux de dire et de penser cela.

pour une fois qu’un de mes opposants politiques, monsieur Amédro, montre courage et fidélité à ses idées, je ne peux que le saluer et vous dire que la façon dont vous le traitez ici démontre à l’évidence une vision très sectaire et dictatoriale de la politique mmunicipale.

alors oui aux logements sociaux que nous avons pris l’engagement de construire, et si c’est en zone pavillonnaire, respect du caractère pavillonnaire des habitations !

dans le cas contraire, ce n’est pas monsieur Amédro ou moi que vous aurez à affronter mais une très très grande partie de la population dont vous n’imaginez même pas la volonté de se mobiliser sur ce sujet.

transmettez donc nos amitiés à ceux qui vous ont chargé de rédiger ce post extrêmement dommageable pour la fameuse (ou plutôt fumeuse) démocratie dont vous vous gargarisez.

bien à vous et pardonnez si je suis dur avec vous (ce que je ne souhaite pas), mais je vous trouve injuste et je trouve lamentable que l’on vous charge de cette basse besogne.

Navigue avec Internet Explorer 6.0 Internet Explorer 6.0 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/4.0 (compatible; MSIE 6.0; Windows NT 5.1; SV1; .NET CLR 1.1.4322; InfoPath.1; .NET CLR 2.0.50727)

Cindy va nous jouer la flute enchantée… logements pour les pauvres retraités qui n’arrivent plus à entretenir des pavillons (des propriétaires?? on relogerait des propriétaires de pavillons maintenant?? sachant qu’une ruine se vend au minimum 150 000€) et des étudiants qui veulent quitter papa maman?? c’est des F4-F5 qu’il faut et en grand nombre pour reloger les familles qui souffrent de la précarité (Bénéficiaires des minimas sociaux ainsi que des logements adaptés pour les handicapés).
Et là c’est un minima…

Navigue avec Firefox 3.5.3 Firefox 3.5.3 sur Windows 2000 Windows 2000
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.0; fr-FR; rv:1.9.1.3) Gecko/20090824 Firefox/3.5.3

[NDLR: Ce message a été validé en retard car il a été supprimé accidentellement par le filtre antispam. Toutes nos excuses]

Mon cher Marc, il ne vous aura pas échappé qu’il existe des locataires dans les pavillons (Arc en Ciel en est un bon exemple pour du public, mais il y a aussi dans le pavillonaire des bailleurs privés) qu’il y a aussi des couples ou des personnes d’un certain age qui une fois leurs enfants partis occupent aujourd’hui des T4 ou T5 en logement collectif. La construction d’une majorité de T2 a justement pour but d’offrir à ces personnes un logement de qualité, accessible dans un environnement agréable qui devrait permettre de libérer du T3, du T4 ou du T5 aujourd’hui sous utilisé.
Concernant la position d’Arc en Ciel vis à vis du centre gare pour l’avoir testé on est à pied à environ 10 à 15min de marche du centre gare, par ailleurs prochainement une évolution des lignes de bus va permettre de connecter au centre gare tout ce quartier qui est aujourd’hui effectivement non rabattu.

Navigue avec Firefox 3.0.14 Firefox 3.0.14 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; fr; rv:1.9.0.14) Gecko/2009082707 Firefox/3.0.14 (.NET CLR 3.5.30729)

M. Canarozzo,

« alors oui aux logements sociaux que nous avons pris l’engagement de construire, et si c’est en zone pavillonnaire, respect du caractère pavillonnaire des habitations ! »
Vous avez pris l’engagement de construire des logements sociaux ? Mais ou sont-ils ?
Vous parlez de respect du caractère pavillonnaire des habitations ? Il suffit d’observer les autorisations de construire signé par l’ancien Maire dont vous faisiez partie de l’équipe municipale.
« d’ailleurs votre conseiller général, Gérard Segura, avait en charge le logement dans le département entre autre. ce fut quoi son bilan ? rien ! était-ce un mandat réel ou fictif ? » Auriez-vous oublié le travail et l’appui de M. Gérard SEGURA; conseiller général au sein du département pour notre ville ? Mais pour cela il est nécessaire d’avoir une connaissance des dossiers concernés.
Quant aux 500 qui ont été construits dans le parc privé et qui ont eux aussi permis aux gens de se loger. De quels gens parlez-vous ? S’agit-il d’Aulnaysiens en recherche de logement ? Pour quelques uns d’entre eux, peut-être. Il reste tous les autres demandeurs en attente pour la majorité depuis plusieurs années. Construire du logement intermédiaire et en accession à la propriété : il suffit de voir les prix proposés par les promoteurs en accession à la propriété ou en location par les propriétaires pour comprendre que ce type d’offre répond au plus grand nombre !.
500 Logements construits dans le parc privé, alors construisons 500 dans le parc locatif social ?
Aulnaysienne depuis 38 ans, mon analyse est la suivante : la politique de logement inexistante pendant la mandature des divers partis de droite avait pour objectif d’une part de cloîtrer une catégorie des citoyens de notre ville dans leur quartier, et d’autre part de faire partir une autre catégorie de la ville. En d’autres termes : il y a assez de logements sociaux dans notre ville, alors pour celles et ceux qui ne peuvent pas accéder à la propriété ou louer à des prix exorbitants vous n’avez qu’à partir. En passant n’oublions pas les difficultés de types « discriminatoires » auxquelles sont confrontées certains de nos citoyens remplissant les critères financiers pour louer un logement dans le parc locatif privé. Sur un même registre je peux aussi vous renvoyez vers le parc locatif social sur certains quartiers « Vieux Pays, Roseraie, Clocher et autres…. » dans lequel la recherche de mixité sociale est restée de nombreuses années quasi inexistante ? Mais bon rien ne sert de remuer le passé, évitons de commettre les mêmes erreurs et de tenter de répondre aux demandes des habitants de notre ville.
Enfin lorsque vous écrivez « Dans le cas contraire, ce n’est pas monsieur Amédro ou moi que vous aurez à affronter mais une très très grande partie de la population dont vous n’imaginez même pas la volonté de se mobiliser sur ce sujet ». Je ne crois pas que ce genre de propos soit constructif car cela tend à opposer votre très grande partie de la population à se mobiliser sur ce sujet contre une aussi autre grande partie de la population prête à se mobiliser sur ce même sujet !…

Navigue avec Firefox 3.0.14 Firefox 3.0.14 sur Ubuntu 9.04 Ubuntu 9.04
Mozilla/5.0 (X11; U; Linux i686; fr; rv:1.9.0.14) Gecko/2009090216 Ubuntu/9.04 (jaunty) Firefox/3.0.14

@ Alia,

ces fameux logements sont ceux actés dans le plan de rénovation urbaine. ils sont donc facile à vérifier. mais comme vous le savez il a fallu démolir pour pouvoir reconstruire et les premiers logements, ceux en face du Galion sont sortis de terre avec plus de 18 mois de retard. (couts revus à la hausse , pollution aux hydrocarbure du sol, et hop on retarde).

les autres doivent voir le jour sur le secteur du vélodrome, de savigny ou encore de la rose des vents même. vous avez choisi une autre majorité, c’est donc elle qui les construira. assez simple à comprendre.

mais quel travail de monsieur Segura pour notre ville, on a jamais vu aucun bilan ? j’attends donc de votre part une belle liste. et n’oubliez pas d’ajouter son action pour le logement dans le département, ce sera instructif !

eh oui cher Alia, c’est en construisant plus qu’on fait baisser les prix, c’est la loi du genre. ce qui est rare est cher et inversement. il faut donc construire plus de ces logements pour en faire baisser le prix. si vous ne le comprenez pas, je ne peux pas faire mieux. j’ajoute évidemment que ce n’est pas une position politique mais le résultat des études menées à Aulnay-sous-Bois par des cabinets spécialisés.

Je pense que si vous circuliez un peu plus dans nos quartiers, notamment le matin à l’entrée des écoles, vous verriez que pour la mixité vous faites erreur, elle est déjà à l’œuvre et elle est le fait des habitants eux-mêmes et non d’une quelconque politique qui dirait à chacun qui doit habiter où et à côté de qui. vous êtes pour le dirigisme, pour être gentil, pas moi.

enfin vous n’avez pas assister aux réunions publiques où dans les quartiers concernés le maire tenait un langage d’apaisement devant la colère des habitants pour les faire passer dans une autre réunion pour des gens malhonnêtes et égoïstes. ça c’est malsain, ça c’est opposer les habitants.

il est donc de ma responsabilité de dire que l’on commet une grave erreur et qu’à un problème il y a toujours plusieurs solutions et pas seulement celle qu’on veut nous faire avaler à tout prix.

je sais qu’on peut contenter les besoins des uns sans mépriser les besoins des autres, voilà la voix qu’il faut privilégier. en tout cas c’est la mienne. est-ce si difficile à comprendre ?

Navigue avec Firefox 3.0.14 Firefox 3.0.14 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; fr; rv:1.9.0.14) Gecko/2009082707 Firefox/3.0.14 (.NET CLR 3.5.30729)

Pour compléter l’information de Bruno Défait (adjoint qui a le courage d’écrire sous son vrai nom),
La cité Arc-en-Ciel est annoncée à 17min de la gare à pied par Google Maps, soit aussi loin que la maison de l’environnement est de la gare :
http://maps.google.com/maps?f=d&source=s_d&saddr=Rue+Maurice+Nil%C3%A8s&daddr=48.932195,2.495205&hl=fr&geocode=FfS-6gId6uUlAA%3B&mra=dme&mrcr=0&mrsp=1&sz=18&dirflg=w&sll=48.932227,2.493178&sspn=0.002308,0.004549&ie=UTF8&t=h&z=18
L’adjoint qui met 10 min doit avoir de grandes jambes.

Navigue avec Firefox 3.0.14 Firefox 3.0.14 sur Ubuntu 9.04 Ubuntu 9.04
Mozilla/5.0 (X11; U; Linux i686; fr; rv:1.9.0.14) Gecko/2009090216 Ubuntu/9.04 (jaunty) Firefox/3.0.14

Moi qui m’énervait après Cindy Vargin, bon comme c’est un élu dixit Hervé, Bonjour Madame, Monsieur l’élu(e).

Personnellement répartir les constructions c’est éviter l’effet ghetto ou bétonnage intense. Pour ce qui est du quartier de Balagny, il est normal de désenclaver cette zone avec la création de commerces+bus, etc…

Navigue avec Firefox 3.5.3 Firefox 3.5.3 sur Windows 2000 Windows 2000
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.0; fr-FR; rv:1.9.1.3) Gecko/20090824 Firefox/3.5.3

Salut Hervé
C’est vrai que je marche vite, de une j’ai écris 10 à 15 min de deux tu te rappelles qu’il y a une entrée de gare avenue Anatole France.

http://maps.google.com/maps?f=d&source=s_d&saddr=Rue+Maurice+Nil%C3%A8s&daddr=48.932195,2.495205&hl=fr&geocode=FfS-6gId6uUlAA%3B&mra=dme&mrcr=0&mrsp=1&sz=18&dirflg=w&sll=48.932227,2.493178&sspn=0.002308,0.004549&ie=UTF8&t=h&z=18

Sans rancune

Navigue avec Internet Explorer 6.0 Internet Explorer 6.0 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/4.0 (compatible; MSIE 6.0; Windows NT 5.1; SV1; .NET CLR 2.0.50727)