Education, Enfance

Réunion contre les fermetures de classe

30 juin, 2008 à 17:08 | Posté par

Mairie_parents
Mardi 1er juillet à 19h30 à l’hôtel de ville
la municipalité invite les parents d’élèves à discuter des mesures de fermeture de classe sur notre commune.

Pour rappel voici les classes qui sont prévues d’être fermées à la rentrée 2008/2009:

  • Croix-Saint-Marc (2 classes en maternelle)
  • Paul Eluard 1 (1 classe en maternelle et 1 en élémentaire)
  • Paul Eluard 2 (Maternelle)
  • Jules Ferry 1 (Maternelle)
  • Jules Ferry 2 (Maternelle)
  • Fontaine-des-Prés (Maternelle)
  • Merisier (Maternelle)
  • Perrières (Maternelle)
  • Petits-Ormes (2 classes en maternelle)

Demande d’ouverture de classes refusées (nombre d’enfants de plus de 3 ans en attente) :

  • Maternelle Nonneville (25 demandes en attente)
  • Maternelle République (16 demandes en attente)
  • Maternelle Zola (5 demandes en attente)
  • Maternelle Courbet (10 demandes en attente)

Ouverture de classe:

  • Perrières (élémentaire)

Une des questions portera sur la justification ou non de ces fermetures. Pour le moment nous n’avons pas eu accès aux chiffres qui indiqueront l’influence qu’auront ces fermetures sur le nombre moyen d’élèves par classe dans chaque école.

Rajout du 01/06/08: Deux fermetures supplémentaires ont été signalées en commentaire par Jean Dugas:

  • Poste RASED E dans le nord de la ville (poste d’enseignant
    spécialisé dans le traitement de la difficulté scolaire)
  • Poste CLIN dans le nord de la ville (poste d’enseignant pour élève non francophone)

Articles similaires:

6 Réponses à “Réunion contre les fermetures de classe”

commenter
Jean Dugas secrétaire du SNUipp/FSU Aulnay | 30 juin, 2008 à 19 h 02 min

L’école publique menacée!
La question des fermetures de classes a provoqué un débat sur ce site.
Responsable du syndicat majoritaire des enseignants du premier degré (le SNUipp/FSU, je souhaite apporter quelques informations à vos lecteurs.
1 A la liste des mesures de carte scolaire, il manque la fermeture d’un poste RASED E à Aulnay 1 (le nord de la ville)poste d’enseignant spécialisé dans le traitement de la difficulté scolaire.
La fermeture d’un poste CLIN à Aulnay 1 (poste d’enseignant pour éléve non francophone)…
Le refus d’ouvrir une classe à l’école élémentaire Jules Ferry 1 (alors que le seuil d’ouverture est dépassé)
De même que le refus d’ouvrir un poste sur une des écoles élémentaires Fontaine des Prés.
2 La concentration de fermetures en maternelle aux 3000 s’explique en partie par une baisse des effectifs (qui en dit long sur les engagements de reloger tous ceux qui le souhitaient dans le quartier…) mais surtout par la volonté de ce gouvernement d’en finir avec la scolarisation des « 2 ans » en fait des enfants qui n’ont pas 3 ans à la rentrée scolaire.
Toutes les études menées montrent que cette scolarisation a des effets scolaires positifs en particulier pour les enfants des milieux défavorisés… Mais comme Darcos veut fermer 100 000 postes dans l’éducation nationale en 5 ans… Il faut bien trouver ces postes…
Pour ce qui concerne les demandes d’ouvertures dans les maternelles du sud, il s’agit d’une politique délibérée de minorer les effectifs… au risque de laisser des enfants agés de 3 ans à la porte…
Cette politique d’étranglement budgétaire de l’école publique s’accompagne de mesures structurelles lourdes de danger.
Ainsi sous prétexte de « libérer » le samedi matin, ce Ministère a décidé à la hussarde et donc sans aucune concertation (ni avec les parents, ni avec les enseignants, ni avec les chercheurs en pédagogie mais sans doute avec le Medef…)de réduire les horaires d’enseignement obligatoires à 24h.
Or les 2 heures supprimées, il faut bien les trouver dans les programmes… Donc tout ce qui ne relève pas du français, mathématiques, EPS, langue étrangère va être réduit à une peau de chagrin (histoire, géographie, sciences, technologie, arts plastiques et musicaux…) une paille quoi… Le tout accompagné de « nouveaux programmes » condamnés par la quasi totalité de la communauté pédagogique pronant au nom d’un soit disant « bon sens » des méthodes pédagogiques relevant du début du siécle dernier.
3 Le traitement de la difficulté scolaire va être « externalisé ».
Les élèves en difficulté se voient déjà proposer des « stages de remise à niveau » pendant les vacances… triste fumisterie démagogique que de laisser croire aux familles concernées que l’on va « remettre à niveau » en 15h sur une semaine…
A la prochaine rentrée, les mêmes élèves en difficulté se verront proposer hors temps scolaire obligatoire un « complément » de 60h annuelles…
derrière ce rideau de fumée, les postes d’enseignants spécialisés sont bien sur dans le collimateur…
Ceci a mené les enseignants à faire grève à plusieurs reprises cette année la plupart du temps de façon trés majoritaire (entre 65 et 80% de grèvistes n’en déplaise aux poujadistes anti-grève) à construire des mobilisations massives avec les parents d’élève…
la seule réponse de Darcos: le service minimum…
Darcos est bien un adepte des services minimums car si on ne lui fait pas échec l’école se réduira à un service minimum d’éducation dont ni les enseigants, ni les parents ni ceux qui sont attachés à l’école publique ne veulent.
Nous continuerons donc le combat avec ceux-ci pour lui faire échec et obtenir satisfaction.
Parce que pour nous, l’école n’est pas un « cout » mais un investissement pour l’avenir.
Parce que pour nous, l’avenir de l’enfance et de la jeunesse… Ca n’a pas de prix…
Cordialement
Jean Dugas
SNUipp/FSU Aulnay

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
commenter
Jean Dugas secrétaire du SNUipp/FSU Aulnay | 30 juin, 2008 à 19 h 02 min

L’école publique menacée!
La question des fermetures de classes a provoqué un débat sur ce site.
Responsable du syndicat majoritaire des enseignants du premier degré (le SNUipp/FSU, je souhaite apporter quelques informations à vos lecteurs.
1 A la liste des mesures de carte scolaire, il manque la fermeture d’un poste RASED E à Aulnay 1 (le nord de la ville)poste d’enseignant spécialisé dans le traitement de la difficulté scolaire.
La fermeture d’un poste CLIN à Aulnay 1 (poste d’enseignant pour éléve non francophone)…
Le refus d’ouvrir une classe à l’école élémentaire Jules Ferry 1 (alors que le seuil d’ouverture est dépassé)
De même que le refus d’ouvrir un poste sur une des écoles élémentaires Fontaine des Prés.
2 La concentration de fermetures en maternelle aux 3000 s’explique en partie par une baisse des effectifs (qui en dit long sur les engagements de reloger tous ceux qui le souhitaient dans le quartier…) mais surtout par la volonté de ce gouvernement d’en finir avec la scolarisation des « 2 ans » en fait des enfants qui n’ont pas 3 ans à la rentrée scolaire.
Toutes les études menées montrent que cette scolarisation a des effets scolaires positifs en particulier pour les enfants des milieux défavorisés… Mais comme Darcos veut fermer 100 000 postes dans l’éducation nationale en 5 ans… Il faut bien trouver ces postes…
Pour ce qui concerne les demandes d’ouvertures dans les maternelles du sud, il s’agit d’une politique délibérée de minorer les effectifs… au risque de laisser des enfants agés de 3 ans à la porte…
Cette politique d’étranglement budgétaire de l’école publique s’accompagne de mesures structurelles lourdes de danger.
Ainsi sous prétexte de « libérer » le samedi matin, ce Ministère a décidé à la hussarde et donc sans aucune concertation (ni avec les parents, ni avec les enseignants, ni avec les chercheurs en pédagogie mais sans doute avec le Medef…)de réduire les horaires d’enseignement obligatoires à 24h.
Or les 2 heures supprimées, il faut bien les trouver dans les programmes… Donc tout ce qui ne relève pas du français, mathématiques, EPS, langue étrangère va être réduit à une peau de chagrin (histoire, géographie, sciences, technologie, arts plastiques et musicaux…) une paille quoi… Le tout accompagné de « nouveaux programmes » condamnés par la quasi totalité de la communauté pédagogique pronant au nom d’un soit disant « bon sens » des méthodes pédagogiques relevant du début du siécle dernier.
3 Le traitement de la difficulté scolaire va être « externalisé ».
Les élèves en difficulté se voient déjà proposer des « stages de remise à niveau » pendant les vacances… triste fumisterie démagogique que de laisser croire aux familles concernées que l’on va « remettre à niveau » en 15h sur une semaine…
A la prochaine rentrée, les mêmes élèves en difficulté se verront proposer hors temps scolaire obligatoire un « complément » de 60h annuelles…
derrière ce rideau de fumée, les postes d’enseignants spécialisés sont bien sur dans le collimateur…
Ceci a mené les enseignants à faire grève à plusieurs reprises cette année la plupart du temps de façon trés majoritaire (entre 65 et 80% de grèvistes n’en déplaise aux poujadistes anti-grève) à construire des mobilisations massives avec les parents d’élève…
la seule réponse de Darcos: le service minimum…
Darcos est bien un adepte des services minimums car si on ne lui fait pas échec l’école se réduira à un service minimum d’éducation dont ni les enseigants, ni les parents ni ceux qui sont attachés à l’école publique ne veulent.
Nous continuerons donc le combat avec ceux-ci pour lui faire échec et obtenir satisfaction.
Parce que pour nous, l’école n’est pas un « cout » mais un investissement pour l’avenir.
Parce que pour nous, l’avenir de l’enfance et de la jeunesse… Ca n’a pas de prix…
Cordialement
Jean Dugas
SNUipp/FSU Aulnay

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
commenter
Jean Dugas secrétaire du SNUipp/FSU Aulnay | 30 juin, 2008 à 19 h 03 min

L’école publique menacée!
La question des fermetures de classes a provoqué un débat sur ce site.
Responsable du syndicat majoritaire des enseignants du premier degré (le SNUipp/FSU, je souhaite apporter quelques informations à vos lecteurs.
1 A la liste des mesures de carte scolaire, il manque la fermeture d’un poste RASED E à Aulnay 1 (le nord de la ville)poste d’enseignant spécialisé dans le traitement de la difficulté scolaire.
La fermeture d’un poste CLIN à Aulnay 1 (poste d’enseignant pour éléve non francophone)…
Le refus d’ouvrir une classe à l’école élémentaire Jules Ferry 1 (alors que le seuil d’ouverture est dépassé)
De même que le refus d’ouvrir un poste sur une des écoles élémentaires Fontaine des Prés.
2 La concentration de fermetures en maternelle aux 3000 s’explique en partie par une baisse des effectifs (qui en dit long sur les engagements de reloger tous ceux qui le souhitaient dans le quartier…) mais surtout par la volonté de ce gouvernement d’en finir avec la scolarisation des « 2 ans » en fait des enfants qui n’ont pas 3 ans à la rentrée scolaire.
Toutes les études menées montrent que cette scolarisation a des effets scolaires positifs en particulier pour les enfants des milieux défavorisés… Mais comme Darcos veut fermer 100 000 postes dans l’éducation nationale en 5 ans… Il faut bien trouver ces postes…
Pour ce qui concerne les demandes d’ouvertures dans les maternelles du sud, il s’agit d’une politique délibérée de minorer les effectifs… au risque de laisser des enfants agés de 3 ans à la porte…
Cette politique d’étranglement budgétaire de l’école publique s’accompagne de mesures structurelles lourdes de danger.
Ainsi sous prétexte de « libérer » le samedi matin, ce Ministère a décidé à la hussarde et donc sans aucune concertation (ni avec les parents, ni avec les enseignants, ni avec les chercheurs en pédagogie mais sans doute avec le Medef…)de réduire les horaires d’enseignement obligatoires à 24h.
Or les 2 heures supprimées, il faut bien les trouver dans les programmes… Donc tout ce qui ne relève pas du français, mathématiques, EPS, langue étrangère va être réduit à une peau de chagrin (histoire, géographie, sciences, technologie, arts plastiques et musicaux…) une paille quoi… Le tout accompagné de « nouveaux programmes » condamnés par la quasi totalité de la communauté pédagogique pronant au nom d’un soit disant « bon sens » des méthodes pédagogiques relevant du début du siécle dernier.
3 Le traitement de la difficulté scolaire va être « externalisé ».
Les élèves en difficulté se voient déjà proposer des « stages de remise à niveau » pendant les vacances… triste fumisterie démagogique que de laisser croire aux familles concernées que l’on va « remettre à niveau » en 15h sur une semaine…
A la prochaine rentrée, les mêmes élèves en difficulté se verront proposer hors temps scolaire obligatoire un « complément » de 60h annuelles…
derrière ce rideau de fumée, les postes d’enseignants spécialisés sont bien sur dans le collimateur…
Ceci a mené les enseignants à faire grève à plusieurs reprises cette année la plupart du temps de façon trés majoritaire (entre 65 et 80% de grèvistes n’en déplaise aux poujadistes anti-grève) à construire des mobilisations massives avec les parents d’élève…
la seule réponse de Darcos: le service minimum…
Darcos est bien un adepte des services minimums car si on ne lui fait pas échec l’école se réduira à un service minimum d’éducation dont ni les enseigants, ni les parents ni ceux qui sont attachés à l’école publique ne veulent.
Nous continuerons donc le combat avec ceux-ci pour lui faire échec et obtenir satisfaction.
Parce que pour nous, l’école n’est pas un « cout » mais un investissement pour l’avenir.
Parce que pour nous, l’avenir de l’enfance et de la jeunesse… Ca n’a pas de prix…
Cordialement
Jean Dugas
SNUipp/FSU Aulnay

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Monsieur Dugas,
Merci pour ces précisions. J’espère voir un grand nombre d’enseignants manifester en Juillet et Aout pour comprendre leurs revendications et pourquoi pas, discuter avec eux. C’est un sujet que je ne maîtrise pas, dont je ne connais pas tous les enjeux et le contexte d’une telle réforme. Un grand nombre de parents ne partent pas en vacances et seraient ravis, pendant leurs congés, de vous rencontrer.
Pour l’éducation et le siècle dernier, même si le contexte a changé, il faut admettre (sauf si c’était pire avant, quelqu’un pourra confirmer) que le niveau d’éducation de nos enfants a baissé, et que le respect… a quasiment disparu. Une réforme est donc nécessaire, mais dans quel sens ?
Concernant le propos « entre 65 et 80% de grèvistes n’en déplaise aux poujadistes anti-grève », des enfants ont des mères et des pères qui travaillent tous deux, pour des salaires parfois dérisoires. Faire grève, c’est pour l’un des parents prendre une RTT non prévue voire perdre une journée de salaire. C’est d’autant plus dramatique pour les familles mono-parentales. Lorsque vous faites grève (sans parler de service minimum) ce serait souhaitable de proposer des solutions alternatives aux parents qui souhaitent pouvoir travailler les jours de grève dans l’éducation nationale. Vous comprendrez que pour certaines familles, lorsque les fins de mois sont difficiles, perdre une journée de salaire peut conduire à des répercussions inacceptables.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
commenter
Jean-Marc Engelvin | 2 juillet, 2008 à 9 h 24 min

Arnaud,
Comme vous je ne maîtrise pas le sujet de la réforme des méthodes pédagogiques de l’Education Nationale -EN-. Cependant, la baisse de niveau dans les matières fondamentales, le français en particulier, me semble avérée au vu de tests réalisés à l’identique, sur plusieurs décennies. Par ailleurs, je crains qu’un gouffre se soit creusé entre les missions fixées à l’E N et les valeurs véhiculées par notre société. Enfin, les syndicats de l’EN font trop souvent preuve d’un corporatisme excessif qui les empêche de contribuer à l’évolution de leur institution et contribue donc à la plonger dans le marasme.
Ceci dit, au sud d’Aulnay la rentrée 2008 ne se présente pas sous les meilleurs auspices.
A l’école maternelle Vercingétorix, le nombre d’enfants insrits sur une liste d’attente pour entrer en petite section serait passé de 8 l’année dernière, à 23 cette année.
La demande d’assistantes maternelles a également augmenté d’une année sur l’autre. J’imagine qu’il doit en aller de même pour les places en crèches déjà rares ces dernières années.
Il semble que les crèches refuseraient d’accueillir des enfants de 3 ans. Quelle solution à un coût supportable pour les familles et surtout pour les foyers mono-parentaux dont les enfants de plus de 3 ans n’auront pas trouvé place dans une école?
La question mérite d’être posée en faisant abstraction de toute posture politique.
Jean-Marc Engelvin

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

je net pa bien compri ce ke ve dire (maternelle)sa ve dire que toute la maternellle ferme pourrier vou me repondre sur mon site internet
http://imen93.e-monsite.com
merci!!!

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown