Politique, Sécurité

Les priorités du maire (1): La sécurité – Une police municipale musclée et moins de prévention

15 mars, 2016 à 11:01 | Posté par
shakur revolution

Les policiers municipaux d’Aulnay-sous-Bois en cagoule (source photo: http://police-municipale.forumprod.com Merci à shakur revolution)

Le maire a répété à plusieurs reprises que ses  trois priorités pour la ville sont la Sécurité, la propreté, et l’Éducation. Notre blog s’intéresse aujourd’hui à la première de ces priorités.

Chapitre 1 : La Sécurité

Commandant de Police, ancien Secrétaire-Général du Syndicat Synergie-Officiers et secrétaire national de l’UMP aux relations à la sécurité nommé par Sarkozy, notre maire a tout pour faire de notre ville un « modèle » en ce domaine.

Un modèle ou un laboratoire?

À Aulnay-sous-Bois, comme dans beaucoup de villes franciliennes cohabitent la police municipale et la police nationale. Quelles sont les différences d’actions entre ces deux polices?

Si pour francetvinfo dans cet article les choses semblent claires « Ainsi, les agents de police municipale ne pourront travailler que sur le stationnement, les conflits de voisinage, les couvre-feux, etc. Les agents de police nationale peuvent intervenir plus largement sur des faits de délinquance : excès de vitesse, vol à l’arrachée, agression, etc. » , il n’en est pas de même en lisant le rapport public remis après le décès de la policière municipale à Villiers sur Marne.

Dans celui-ci, on peut lire « La grande diversité des polices municipales découle des choix réalisés localement par les élus et s’oppose ainsi à une refonte statutaire nationale (…) Les choix politiques des élus expliquent ces différences (…) Face à l’évolution de la demande de sécurité des citoyens et compte tenu des contraintes budgétaires croissantes, l’État encourage la coproduction de sécurité au niveau local « 

En résumé, chaque maire fait de sa police ce qu’il veut, encouragé par un état qui ne donne pas les moyens régaliens de protéger ses administrés. À Aulnay, ce sera surveillance et répression.
Le choix de notre maire est de faire de la police municipale une deuxième police nationale mettant fin à certaines missions de proximité, et d’éducation civique assurant elles aussi le respect de l’ordre public. Rappelons que le service de médiation est passé depuis janvier de 18 à moins de 8 médiateurs. Ceux ci intervenaient devant chaque collèges et lycées à chaque sortie.

Certains apprécieront, d’autres moins.

Articles similaires:

5 Réponses à “Les priorités du maire (1): La sécurité – Une police municipale musclée et moins de prévention”

Aulnay reprend les idées de Sarkosy sur l’inutilité de la police de proximité.
Avec la démagogie qui commande, on ne tire aucun enseignement des précédents épisodes :
http://www.ladepeche.fr/article/2010/11/15/948257-ex-patron-police-regle-comptes-sarkozy.html
Le maire ex-délégué syndical de Police a une position qui n’est pas représentative de son ex profession :
http://www.ladepeche.fr/article/2005/01/20/321164-pourquoi-avoir-supprime-la-police-de-proximite.html
Demandez aux leaders syndicaux de la police ce qu’ils pensent de Beschizza…

Navigue avec Internet Explorer 11.0 Internet Explorer 11.0 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; WOW64; Trident/7.0; rv:11.0) like Gecko

Moins de prévention, plus de répression, le credo de la nouvelle majorité aulnaysienne https://t.co/LZzAIPZoHa via @monaulnay

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
Social Aggregator
commenter
Alexandre Conan | 15 mars, 2016 à 16 h 23 min

« Rappelons que le service de médiation est passé depuis janvier de 18 à moins de 8 médiateurs. Ceux ci intervenaient devant chaque collèges et lycées à chaque sortie. »

Cela va faire 3 ans que je suis au lycée Jean Zay et je n’ai jamais vu les médiateurs ou alors à de très rares occasions. C’est la Police Municipale qui se déplace très fréquemment aux abords du lycée, notamment lorsqu’une agression leur est signalée. Là est leur force de dissuasion, autre mission de la police municipale non soulignée dans cet article mensonger.

La prévention n’est pas mise à mal, elle est redéfinie. Si le service médiation a vu ses effectifs diminuer, la police municipale a vu ses moyens, humains et matériels, croître. Les agents sont présents sur le terrain pour prévenir et dissuader la délinquance à toute heure et dans tous les quartiers. Ils ont pour missions d’assurer une proximité avec la population (patrouilles pédestres, VTT, scooters… ), sécuriser les festivités organisées, favoriser l’éducation routière en milieu scolaire et sensibiliser les personnes du 3ème âge, gestion de la télé-sécurité (service de proximité de nouveau opéré en interne !), etc. Dans un autre contexte, ils sont aussi là pour intervenir conjointement avec une société agréée pour la capture et la récupération des animaux errants.

Prévention encore: la police municipale a dans ses missions l’organisation de l’Opération Tranquillité Vacances sur la ville pour prévenir les risques de cambriolages.

Prévention, encore et toujours avec la mise en place d’un conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance pour aider les familles dont un membre pourrait être tenté par la délinquance et le décrochage scolaire.

Mais malgré tous ces dispositifs, la police municipale doit aussi assurer des missions de répression de la délinquance: amendes pour stationnement gênant et parfois même des mises en fourrière, arrestations, etc… Je sais que certains écologistes aimeraient la légalisation de certaines drogues mais à ce jour celles-ci demeurent illégales et le trafic de ces dernières doit être combattu pour préserver la tranquillité du voisinage. Alors oui, la police municipale est aussi là pour intercepter des délinquants.

Navigue avec Google Chrome 48.0.2564.116 Google Chrome 48.0.2564.116 sur Windows 10 x64 Edition Windows 10 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 10.0; WOW64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/48.0.2564.116 Safari/537.36
commenter
Jean-Louis Karkides | 15 mars, 2016 à 19 h 18 min

On peut ne pas apprécier cet article sans avoir à le qualifier de mensonger, terme bien trop utilisé actuellement pour discréditer des positions contradictoires.
En quoi cet article est-il mensonger? Tu n’as vu que rarement les médiateurs? J’ai d’autres souvenirs du temps où j’étais responsable de parents d’élèves à Jean Zay, mais il est évident que nous les verrons encore moins maintenant.
Quant aux missions de prévention dont tu parles, elles sont soit obligatoires et mises en place bien avant cette mandature (le Conseil Local de Sécurité) soit reflète un aspect préventif éloigné du côté éducatif qui était fait par les médiateurs.
Quant à l’amalgame entre écologie et légalisation du cannabis, vérifie tes sources. Jean-Michel Baylet (PRG), Daniel Vaillant (PS),Professeur Bertrand Dautzenberg (pas écolo) entre autres sont pour la légalisation du cannabis.

Navigue avec Firefox 45.0 Firefox 45.0 sur Ubuntu x64 Ubuntu x64
Mozilla/5.0 (X11; Ubuntu; Linux x86_64; rv:45.0) Gecko/20100101 Firefox/45.0

J’ai bien noté que la prévention a été redéployée avec quelques choix au plus près des électeurs à cajoler (télésécurité, prévention des cambriolages).
Si le courant Beschizza s’impose en 2017, le mariage pour tous deviendra illégal et il faudra même intercepter de nouveaux délinquants.
Pour éviter le décrochage scolaire (perte de 100 demies journée en primaire) et le risque de noyade (apprentissage de la natation), il a été préférable que ma fille quitte la ville d’Aulnay.
Ladite « force de dissuasion » pour quitter Aulnay fût incontestable (je suis cadre dans le secteur pharmaceutique). Il arrive que des maires LR aient le sens de l’intérêt général comme à Poissy. Vive les bons maires ! Et vive le vent…

Navigue avec Internet Explorer 11.0 Internet Explorer 11.0 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; WOW64; Trident/7.0; rv:11.0) like Gecko