Oxygène

Les « tops et les flops » d’Oxygène hebdo n°7

21 octobre, 2008 à 15:27 | Posté par

Numero_7_5 A la veille de la réception dans les boîtes d’Oxygène n°8 il était plus que temps d’aborder cette chronique désormais traditionnelle pour les "monaulnaynautes" impatients.
Cette semaine, c’est votre serviteur qui s’y colle, du fait de la présence de mon camarade Hervé en personne (en paroles et en photo) en page 2 du magazine. Et comme l’impartialité est ici une règle d’or, n’en déplaise à certains, je me jette donc à l’eau (pour paraphraser le titre de l’article page 4) :

Les tops :

  • pour en revenir justement à Hervé, victime d’une imprécision dans le numéro précédent, il est invité à s’expliquer dans ce numéro, belle preuve de la part de la rédaction d’acceptation des critiques et de volonté d’exactitude des informations livrées aux Aulnaysiens.
  • contrairement aux reproches de blogueurs d’opposition (tout à leur espoir d’une nouvelle campagne électorale sans doute) ici ou , je trouve que l’équipe de rédaction d’Oxygène fait plutôt preuve d’un bel esprit d’indépendance vis à vis de la municipalité. Evidemment le magazine reste une publication municipale (le maire est d’ailleurs le directeur de publication) mais les rédacteurs du magazine s’en affranchissent de plus en plus. D’ailleurs Gérard Ségura est de moins en moins présent dans les pages du magazine, aussi bien en termes de photos que de paroles. Les avis des Aulnaysien(ne)s recueillis en pages 6 et 7 sont en majorité opposés sur la question du service minimum à la majorité municipale actuelle. Et puis n’oublions pas cette avancée considérable par rapport à l’ancienne version : pas d’édito du maire ! Donc un "bon point" à la rédaction d’Oxygène.
  • deux articles intéressants annoncés en une et traités en pages 3 et 7 : sur la découverte d’une nécropole mérovingienne au Vélodrome, et sur l’engagement de la ville concernant la maladie d’Alzheimer.

Les flops :

  • le grand titre à la une : "la mairie baptise aussi", un peu ridicule à notre goût : rappelons tout de même que le baptême est d’abord et surtout un sacrement (le mot veut d’ailleurs dire étymologiquement plongeon dans l’eau, peu présente à la mairie, sauf en cas de conseil à rallonge bien sûr). Parlons plutôt de parrainage républicain sur ce sujet.
  • la rubrique "c’est vous qui le dites" est de plus en plus obscure (ou alors la problématique de l’article m’échappe), je crois que beaucoup de nos concitoyens préféraient l’ancienne version qui publiait des lettres d’habitants.
  • page 6 à côté d’un article sur les centres sociaux présentant un débat sur "la langue française pour tous" l’encart "en vue dans (sic) internet" nous "annonce une bonne augure" pas vraiment de bon augure ! Concédons que tout le monde peut faire des fautes d’orthographe (y compris sur MonAulnay.com bien sûr) mais la relecture devrait s’imposer dans pareille publication qui se veut professionnelle…
  • au niveau de sa présentation et dans l’ensemble le magazine reste tout de même peu clair voire carrément fouillis. Un abus moindre des fonds colorés en tous sens serait sans doute appréciable. Un exemple à suivre peut-être, à regarder en tout cas, serait ici le journal du Blanc-Mesnil, lui aussi dans une nouvelle version hebdomadaire, à télécharger en ligne pour les curieux. Il est d’ailleurs intéressant de pouvoir joindre par courriel leur rédaction. Pour Aulnay et Oxygène, seul le téléphone semble possible si vous avez des suggestions (0148796363).

Jean-Gauthier Quintard

Articles similaires:

3 Réponses à “Les « tops et les flops » d’Oxygène hebdo n°7”

Bonjour
Sans vouloir trop m’avancer, mais il me semble que le baptème répubicain est la véritable appellation.Il me semble qu’il sagit d’une cérémonie organisée en mairie à la demande des parents présentant leur enfant.
Le parainage concerne une toute autre action vis à vis de familles en difficultées.
Maintenant il suffirait de vérifier en mairie
sympathie web

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
commenter
Jean-Gauthier Quintard | 21 octobre, 2008 à 18 h 34 min

En fait tout cela est un peu flou car non défini de façon officielle, chacun y allant donc de son appellation. Ce qui me semble impropre c’est surtout de parler de « baptême » mais pourquoi pas si c’est l’appellation retenue par la ville.
En revanche vous avez en partie raison le terme de parrainage républicain semble plutôt réservé aux parrainages par des citoyens de sans-papiers. Le terme le plus adéquat serait donc « parrainage civil ». C’est d’ailleurs celui utilisé par la mairie de Nantes, qui le définit ainsi sur son site :
« Le parrainage civil n’est pas organisé par la loi et n’a donc aucune portée juridique. Il est à l’initiative du maire de la commune concernée et peut revêtir des aspects plus ou moins officiels. La Ville de Nantes lui confère toute son importance et il bénéficie du même protocole que les mariages. Acte citoyen, c’est l’engagement moral du parrain et de la marraine à suppléer les parents en cas de malheur familial, qui est consigné par écrit devant l’Officier de l’Etat-Civil. »
Enfin il est à noter qu’il existe aussi une proposition de loi (n°653), émanant de parlementaires UMP, qui propose justement d’inscrire cet acte dans la constitution française. En introduction à leur texte les parlementaires évoquent le « baptême républicain » mais dans le corps du texte (qui aurait donc force de loi) ils parlent de « parrainage républicain ». Peut-être sera-ce l’occasion de réunir une commission (sémantique)…
Merci en tout cas de venir papoter avec nous !

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

un numéro à jeter, la mairie qui baptise… bientôt on va nous proposer quoi??? une communion civique???
de toute façon le marrainage civil n’existe pas dans le code qui lui est civil!
bref à oublier et Mme Benhamou a surement des priorités plus importantes : Le Logement!!!!

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown