Communication, Démocratie, Politique, Seine-Saint-Denis

Un sénateur veut valoriser la Seine-Saint-Denis

11 décembre, 2005 à 11:03 | Posté par

Christian Demuynck, sénateur-maire UMP de Neuilly-Plaisance a lancé, dans Le Parisien du 2 décembre, un appel aux bonnes volontés qui souhaitent se rassembler pour valoriser leur département.

Après la détérioration de l’image de la Seine-Saint-Denis causée par les violences urbaines, le sénateur-maire a décidé d’acheter sur ses fonds personnels un encart dans le quotidien régional pour organiser une campagne de promotion des réussites individuelles et collectives, qui sont aussi la réalité quotidienne de notre département.

"Comment en effet envisager le redressement de la situation de l’emploi si les entreprises ne veulent plus s’implanter ou se développer en Seine-Saint-Denis ? Comment résoudre l’immense problème de l’éducation si les enseignants ne rêvent plus que de poursuivre leur carrière… ailleurs ? Comment ne pas tomber dans la ghettoïsation et le communautarisme si le désir de quitter le département continue de se développer, notamment dans les classes moyennes ?", s’interroge l’élu. Christian Demuynck se propose ainsi de dresser un inventaire des exemples de réussite.

Tous ceux qui connaissent des personnes qui s’intègrent, réussissent ou passent leur vie à essayer de recoller les morceaux d’un tissu social fragile, sont invités à le faire savoir au 01 43 00 97 97 ou à demuynck@free.fr.

Néanmoins, même si cette initiative est à saluer, il ne faudrait pas qu’elle entre dans une stratégie de communication politique. En effet, les élus de notre département, sévèrement touché par ces crises urbaines régulières, doivent se rassembler afin de sortir celui-ci du marasme dans lequel il se trouve depuis trop longtemps.

Jérôme Charré

Articles similaires:

2 Réponses à “Un sénateur veut valoriser la Seine-Saint-Denis”

Prélever des fonds sur sa caisse personnelle… ça fait rêver !… Dans le bon sens du terme.
Outre ce beau geste, je trouve très bien de penser à montrer le verre à moitié plein. Les médias ont trop pris le pli de relayer les « infos-catastrophe » avec surenchères, comme le montrait avec beaucoup d’humour un film avec Fernandel.
Valoriser une région ou une ville, sans pour autant chercher à masquer ce qui ne va pas, est un bon moyen d’oeuvrer dans le bon sens.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Je suis tout à fait d’accord avec toi, Marie.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown