Actualité, Justice, Politique

Affaire Bygmalion : l’encombrant Dircab’ de Bruno Beschizza joue les prolongations à Aulnay

2 septembre, 2022 à 19:12 | Posté par
Pierre Chassat, directeur de cabinet de Bruno Beschizza, au conseil municipal du 27 mai 2020

Il renonce à démissionner

Alors que la mairie avait fait savoir son départ effectif "au lendemain des législatives", le directeur de cabinet de Bruno Beschizza, annonce dans un article du Parisien qu'il reste en contrat pour notre ville "jusqu’à fin octobre". Pierre Chassat rallonge de la même durée son mandat d'adjoint à la sécurité de Levallois-Perret. L'ex-bras droit de Patrick Balkany, condamné à un an de prison ferme en première instance dans l'affaire Bygmalion (il a fait appel), avait pourtant annoncé qu'il quittait la vie politique cet été.

Un pedigree choisi par Bruno Beschizza

Il y a six ans Bruno Beschizza avait embauché ce responsable de la communication de l'UMP comme directeur de cabinet. Le maire d'Aulnay n'ignorait pas qu'il avait été accusé d'être au cœur du système Balkany et que des menaces judiciaires planaient sur lui dans l'affaire Bygmalion. Après avoir été condamné à un an de prison ferme à l'automne dernier (il a fait appel depuis), Bruno Beschizza lui avait renouvelé sa confiance. Un homme manifestement indispensable.

Un cabinet sulfureux

Il n'est pas la seule personnalité à poser question au cabinet du maire d'Aulnay-sous-Bois. Naghib Benlarbi en plus d'être assistant de Bruno Beschizza à Terres d'Envol est chef de cabinet du maire. Manifestement, il n'aime pas qu'on parle de lui ou que l'on publie sa photo. En effet, il nous poursuit en justice car nous avons retracé les articles de presse qui évoquaient les enquêtes judiciaires qui le visaient dans des affaires de supposée corruption. Dans une de ces affaires qui portait sur des accusation de corruption HLM, le maire avait refusé de faire une enquête interne. Notre édile, pourtant si prompt à dégainer les procès en diffamation et blâmer le "laxisme" des autorités, n'avait pas jugé utile de porter plainte contre le fond de ces accusations gravissimes. Naguib Benlarbi, qui est aussi l'époux de l'adjointe au logement tout autant impliquée dans ces enquêtes judiciaires, explique qu'elles "n'ont conduit à l'engagement d'aucune poursuite à [son] encontre".

Photo de Naguib Benlarbi, le directeur adjoint de cabinet de Bruno Beschizza, et son épouse Sabrina Missour, élue au logement, pour l'article expliquant qu'ils étaient visés par une plainte pour séquestration.

2 Réponses à “Affaire Bygmalion : l’encombrant Dircab’ de Bruno Beschizza joue les prolongations à Aulnay”

Je ne vois pas ce que vous leur reprocher à ces gens, Ils n’ont pas arraché les colliers des petites mamies à ma connaissance 🤔😁👻

#LaSheriffeFaisMoiPeur 🤪

Navigue avec Google Chrome 105.0.0.0 Google Chrome 105.0.0.0 sur Android 12 Android 12
Mozilla/5.0 (Linux; Android 12; M2007J17G) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/105.0.0.0 Mobile Safari/537.36

Certains élus de la majorité municipale devraient faire pression pour que les brebis galeuses quittent le troupeau.

Navigue avec Google Chrome 104.0.0.0 Google Chrome 104.0.0.0 sur Android 12 Android 12
Mozilla/5.0 (Linux; Android 12; SM-G973F) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/104.0.0.0 Mobile Safari/537.36

Répondre:

Nom (SVP évitez les pseudos):
E-mail (non publié) (obligatoire):
Site web:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous avez le droit d'utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>