Justice, La vie de MonAulnay, Urbanisme

Droits de réponses de M. Benlarbi et M. Beschizza suite à l’article « Naguib Benlarbi, le sulfureux dir’cab de Bruno Beschizza, nous menace judiciairement »

6 août, 2020 à 10:41 | Posté par
Enveloppe contenant l’un des deux recommandés contenant la demande de droit de réponse envoyés par les avocats de M. Benlarbi et M. Beschizza

Vous trouverez ci dessous deux droits de réponses que nous publions bien volontiers et vous invitons à lire. Dans l’article en question et les précédents traitant des affaires potentielles de corruption nous avions tenté d’avoir la position de la mairie sans succès :

DROIT DE RÉPONSE Monsieur BENLARBI

« Vous avez mis en ligne le 17 juillet 2020 un article écrit par Monsieur Hervé SUAUDEAU, intitulé « Naguib Benlarbi, le sulfureux dir’cab de Bruno Beschizza, nous menace judiciairement », me mettant en cause comme étant directement impliqué dans des actes pénalement répréhensibles. Un certain nombre d’informations et de précisions doivent être portées à la connaissance de vos lecteurs. Les allégations de votre écrit reposent sur les seules dénonciations d’un même individu, qui n’ont conduit à l’engagement d’aucune poursuite à mon encontre, et pour lesquelles je n’ai pas été entendu par un quelconque service enquêteur, alors même que certaines sont anciennes de plus de deux années. La seule ouverture — automatique — d’une enquête dont vous faites état, sans autre élément objectif, ne saurait donc conduire à la mise en cause de mon honneur et de ma probité, alors que j’ai toujours exécuté ma mission auprès de Monsieur le Maire d’Aulnay-sous-Bois avec pour seule boussole l’intérêt général des Aulnaysiens, et dans le respect de chacun. Ainsi, la présentation sensationnaliste de ma personne comme quelqu’un de « sulfureux », exerçant des « pressions » et impliqué dans des « affaires judiciaires » « prises au sérieux par la justice » ne résiste pas à l’examen des faits. Il aurait été judicieux et plus utile à l’information des Aulnaysiens que le rappel artificiel en début d’article du principe de la présomption d’innocence soit suivi d’effet et qu’une enquête journalistique sérieuse soit menée. De la même manière, il est regrettable que l’envoi par mon conseil d’une mise en demeure amiable — juridiquement fondée et visant à préserver mon droit au respect de ma vie privée — soit qualifiée à dessein et de manière trompeuse de « menace », et que dans le même temps ma vie privée soit de nouveau évoquée.

DROIT DE RÉPONSE Monsieur BESCHIZZA

« Vous avez mis en ligne le 17 juillet 2020 un article écrit par Monsieur Hervé SUAUDEAU, intitulé « Naguib Benlarbi, le sulfureux dir’cab de Bruno Beschizza, nous menace judiciairement », mettant en cause mon inaction face à des actes pénalement répréhensibles qui auraient été commis par mon directeur de cabinet adjoint Monsieur Naguib BENLARBI, et la conseillère municipale de la majorité Madame Sabrina MISSOUR. Un certain nombre d’informations et de précisions doivent être portées à la connaissance de vos lecteurs. Contrairement à l’insinuation de l’article, je ne suis bien entendu absolument pas mis en cause personnellement dans les faits évoqués. Plus encore, et à ma connaissance, les dénonciations de faits délictuels dont fait état l’article n’ont conduit à la mise en cause officielle d’aucune des personnes désignées, qui n’ont pas même été entendues par un quelconque service enquêteur. La seule ouverture — automatique — d’une enquête, sans autre élément objectif, ne saurait donc conduire à la mise en cause de la probité de personnes dont l’engagement pour l’intérêt général des Aulnaysiens n’est plus à démontrer. Il est d’ailleurs regrettable que force et crédit soient donnés à des allégations sur le seul fondement de dénonciations provenant toutes d’un même individu, et qui n’ont pas conduit à l’engagement de poursuites, ce alors mêmes que certaines sont anciennes de plus de deux ans. De la même manière, la présentation sensationnaliste de mon directeur de cabinet adjoint comme quelqu’un de « sulfureux », exerçant des « pressions » et impliqué dans des « affaires judiciaires » « prises au sérieux par la justice » ne résiste pas à l’examen des faits. Il aurait donc été judicieux et plus utile à l’information des Aulnaysiens que le rappel artificiel en début d’article du principe de la présomption d’innocence soit suivi d’effet et qu’une enquête journalistique sérieuse soit menée.

Une Réponse à “Droits de réponses de M. Benlarbi et M. Beschizza suite à l’article « Naguib Benlarbi, le sulfureux dir’cab de Bruno Beschizza, nous menace judiciairement »”

[NDLR: commentaire modéré. Accusations non étayées de plus par un compte anonyme]

Navigue avec Google Chrome 79.0.3945.136 Google Chrome 79.0.3945.136 sur Samsung Samsung
Mozilla/5.0 (Linux; Android 8.0.0; SAMSUNG SM-G930F) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) SamsungBrowser/12.0 Chrome/79.0.3945.136 Mobile Safari/537.36

Répondre:

Nom (SVP évitez les pseudos):
E-mail (non publié) (obligatoire):
Site web:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous avez le droit d'utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>