Cantonales 2011, Politique - Elections

Le divorce UMP-Radicaux s’expose aussi à Aulnay

11 avril, 2011 à 9:16 | Posté par

Jean-Louis Borloo, le président du Parti Radical Valoisien (PRV) a annoncé qu’il quittait l’UMP jeudi dernier et les effets de la séparation se font déjà sentir dans notre ville. Billel Ouadah, ex-candidat à la candidature à droite pour les cantonales vient de publier un article dans lequel il fustige la défaite de Frank Cannarozzo à la cantonale-nord et lui demande de se « retirer définitivement » de la politique. Il parle de la « faillite du clan » Cannarozzo-Gaudron qui enfoncerait la drote locale inexorablement « dans l’abîme« .

Pour information Chaques Chaussat, président du groupe municipal associé au PRV, a ouvert sa permanence de conseiller général il y a cinq jours place l’Herminier. Les groupes UMP et PRV étaient séparés au conseil municipal depuis décembre dernier.

8 Réponses à “Le divorce UMP-Radicaux s’expose aussi à Aulnay”

Hervé,

Je n’ai pas pour habitude d’intervenir sur monaulnay.com mais je tiens seulement à préciser que mon papier est une analyse personnelle qui n’engage pas le Parti radical d’Aulnay.

Pour votre information, je ne demande et je n’exige rien du tandem Cannorozzo-Gaudron ; je dis simplement que « cette nouvelle et cuisante défaite devrait les amener à plus d’humilité et surtout à se retirer définitivement dans l’intérêt supérieur des aulnaysiennes et des aulnaysiens. Hélas, faudrait-il encore qu’ils comprennent qu’ils sont un frein à la victoire ??? »

Très cordialement,
Billel Ouadah

Navigue avec Firefox 3.6.16 Firefox 3.6.16 sur Windows Vista Windows Vista
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 6.0; fr; rv:1.9.2.16) Gecko/20110319 Firefox/3.6.16

Jacques Chaussat, dans son intervention lors du débat sur le Budget au Consei Municipal, a même fait une sorte de déclaration de candidature pour 2014.A suivre…..

Navigue avec Firefox 3.6 Firefox 3.6 sur Windows 7 Windows 7
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 6.1; fr; rv:1.9.2) Gecko/20100115 Firefox/3.6

@ Erwan,

Miguel Hernandez aura-t-il le même courage, celui qui consiste simplement à ne pas transiger avec ses idées?

Navigue avec Google Chrome 10.0.648.204 Google Chrome 10.0.648.204 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; en-US) AppleWebKit/534.16 (KHTML, like Gecko) Chrome/10.0.648.204 Safari/534.16
commenter
frank cannarozzo | 11 avril, 2011 à 18 h 16 min

je publierai prochainement ma propre analyse dont cher Hervé je vous ferai part. j’espère que vous me réserverez la même publicité. 😉

enfin que dire de M Ouadah ! Radical ? après avoir été viré du PS pour avoir tenter de faire main basse sur la section locale, s’être reconverti chez Chevènement et faire un score de 563 voix aux élections de 2002 (il aurait dû arrêter là suivant son raisonnement !) avant d’aller faire la campagne de Bayrou en 2007 puis celle du PRV en 2008. ce monsieur cherche manifestement une « place » mais sans grande conviction.

heureusement pour nous tous, tous les radicaux ne pensent pas comme lui, dont le clan ne regroupe qu’une dizaine de personnes. bref pas la peine de s’étendre sur un épiphénomène.

quant à moi je considère que pour ma première présentation à une élection dans le canton le plus dur, contre le sortant disposant de tous les moyens dans une ambiance nationale très défavorable, le score en amélioration de 500 voix par rapport à 2010 malgré une abstention record est plutôt encourageant.

n’en déplaisent à ceux comme M Ouadah qui n’ont pas levé le petit doigt contre Segura espérant ainsi faire place nette pour eux-mêmes, je vais continuer mon chemin avec mes amis UMP, radicaux et de gauche (il y en a !).

sur ce canton, en 26 ans, seules 2 personnes ont connu le succès et une poignée a atteint le second tour, j’en fais parti.

quand les spécialistes de la politique de salon derrière leur écran feront de même je m’inclinerai. j’ai toujours cherché à faire gagner mon camp pas à trainer les pieds en espérant y trouver un profit futur.

la jalousie a toujours été mauvaise conseillère…
mais tout cela n’a pas vraiment d’intérêt. les vacheries de monsieur Ouadah n’intéressent nullement les aulnaysiens.

Navigue avec Firefox 3.6.13 Firefox 3.6.13 sur Windows 7 Windows 7
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 6.1; fr; rv:1.9.2.13) Gecko/20101203 Firefox/3.6.13

Mon principal reproche à l’encontre de l’UMP est de ringardiser la droite par un discours trop extrême, ce qui conduit à un vieillissement de sa base électorale et de ses militants.
Pour Aulnay, il faut reconnaître que la ville est divisée au plan électoral, principalement sur la base du logement.
Le nord de la ville est le fief de Gérard Segura, le sud de la ville est celui de Jacques Chaussat qui a eu le mérite d’être élu au premier tour (grâce notamment à l’action de Billel Ouadah, qui est un excellent numéro 2).
Jacques Chaussat a une base électorale plus large que Gérard Segura, mais moins téléguidée.
Tout l’enjeu sera de faire voter à droite des électeurs qui ont un peu honte de l’être, ne se reconnaissant pas dans un positionnement trop extrême.
Difficile de mobiliser au centre ou à gauche en étant trop à droite.
En Seine-Saint-Denis, le meilleur positionnement pour faire basculer les majorités de gauche se situe au centre-droit. On pourra toujours citer Villemomble, Le Raincy ou Gagny, mais la base électorale de droite y est suffisamment large pour gagner en étant UMP. Après, il devient facile de contrôler les instances départementales et d’imposer une ligne.
Dans des communes 50-50, type Aulnay, le positionnement centre-droit est équilibré. D’ailleurs, la grande figure de droite locale, Jean-Claude Abrioux, a rejoint les rangs du Parti Radical d’Aulnay et soutient Jacques Chaussat.

Navigue avec Firefox 3.6.13 Firefox 3.6.13 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; fr; rv:1.9.2.13) Gecko/20101203 Firefox/3.6.13 ( .NET CLR 3.5.30729)
commenter
Romuald Weymann | 12 avril, 2011 à 17 h 07 min

Au travers de ces défections de partis « minoritaires » (en termes de voix, ne pas y voir là une considération péjorative), on peut se poser la question de l’ouverture démocratique et de ses limites.

Que l’on observe la situation au plan national (cf l’ex-UDF qui a pris son indépendance pour tenter de survivre en tant que nouveau parti, le MoDem; puis le Parti radical valoisien qui acquiert la sienne) ou local (EELV qui a claqué la porte de la majorité municipale, le PRV local qui se désolidarise de l’UMP local).

La démocratie, c’est à mon sens la pluralité des idées; une sorte de « vivre-ensemble » appliquée à la politique.
Malheureusement, ces bons sentiments paraissent se heurter à des murs.

Interviewée récemment dans l’émission « Face aux Français » sur France 2 ou France 3, Rama Yade – qui a rejoint JL Borloo – était interrogée sur les, je cite, couleuvres à avaler lorsqu’on fait partie de la majorité alors qu’on est en dissonance sur certaines idées.
Lorsqu’on a des convictions, celles-ci ne trouvent pas forcément écho lorsqu’on est membre d’un parti « allié ». Dans le même temps, défendre ses idées dans un parti indépendant, mais ne rencontrant pas une grande adhésion au sein des électeurs (locaux ou nationaux) n’est pas viable.

Que faire…. Avaler des couleuvres en espérant passer ses idées, ou partir, la tête haute mais en sachant qu’il sera difficile de se faire entendre…

Navigue avec Google Chrome 11.0.696.34 Google Chrome 11.0.696.34 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows NT 5.1) AppleWebKit/534.24 (KHTML, like Gecko) Chrome/11.0.696.34 Safari/534.24
commenter
frank cannarozzo | 14 avril, 2011 à 17 h 49 min

juste pour mémoir Alain parce que les impressions c’est bien mais les faits sont têtus :

% de voix recueillis au premier tour par la liste Gérard Gaudron sur le canton sud en 2008 :54.34%
nombre e voix receuillis par Jacques Chaussat sur la canton sud en 2008 : 50,5%

manifestement il est faux de voir et de croire qu’un seul homme fut-il élu au premier tour, soit propriétaire d’un fief. à la vue de ces chiffres on pourrait même dire l’inverse !

il serait vraiment plus raisonnalbe que chacun revienne à la volonte de rendre complémentaire les uns et les autres plutôt que de substituer l’un par l’autre (quelles que soient les personnes dont on parle). à force de vouloir mettre en concurrence vous obtiendrez de la division et donc des défaites.

que chacun se concentre sur le seul adversaire que nous ayons : Segura. cela sera amplement suffisant !

Navigue avec Internet Explorer 8.0 Internet Explorer 8.0 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/4.0 (compatible; MSIE 8.0; Windows NT 5.1; Trident/4.0; .NET CLR 2.0.50727; .NET CLR 3.0.4506.2152; .NET CLR 3.5.30729; InfoPath.2)

@ Frank

Je trouve que tu as fait une très bonne campagne, mettant en avant des dérives comptables et managériales incontestables, tant à Aulnay qu’au département.
Je pense aussi que Gérard Gaudron n’a pas l’étoffe d’un maire ou d’un député et après coup, à titre uniquement personnel, je regrette de ne pas avoir soutenu Philippe Dallier.
Je pense qu’Eric Raoult n’est représentatif que de lui-même et que son côté droite traditionnel est devenu ringard. Malheureusement, entre élus UMP du 93, ils se couvrent et ne préparent que leur avenir. Tu le sais bien.
Tu reproches à Billel d’avoir fait fi des frontières politiques. Je trouve que c’est plutôt une qualité.
Tu es certainement le plus dynamique de tous et tu connais bien la ville mais à mon sens – et uniquement à mon sens – Jacques est le plus compétent et le candidat le plus rassurant face au favoritisme unilatéral et débridé de Gérard Ségura. C’est tout et comme je préfère le répéter, cela ne regarde que moi.

Navigue avec Google Chrome 10.0.648.204 Google Chrome 10.0.648.204 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; en-US) AppleWebKit/534.16 (KHTML, like Gecko) Chrome/10.0.648.204 Safari/534.16