Actualité, Cantonales 2011, Politique, Politique - Elections

Retour sur les cantonales (2)

28 mars, 2011 à 4:08 | Posté par

Le second tour des élections cantonales se solde donc à Aulnay-sous-Bois par la victoire du maire et conseiller général sortant Gérard Ségura, réélu avec 61 % des voix. Comme nous l’avions fait à l’issue du premier tour, voici un bref retour en forme de micro-analyse sur les résultats de ce second tour.

Une abstention forte mais moindre

Premier enseignement, l’abstention, bien que très importante, s’est néanmoins réduite. Les appels locaux à la (re)mobilisation ont donc porté quelques fruits, semble-t-il, puisque 1241 électeurs supplémentaires (comparativement au premier tour) se sont déplacés vers les urnes. Bien sûr le taux global d’abstention reste tout de même très élevé, à presque 65 %, et ne permet pas de fanfaronner ni d’être très catégorique quant aux remarques qui suivent.

Une victoire franche

Avec 61 %, Gérard Ségura remporte en tout cas une victoire nette, plus franche en pourcentage qu’aux précédentes élections cantonales (57 %), et surtout, malgré des consignes de vote des autres partis à gauche en sa faveur pas toujours explicites voire carrément absentes, il semble faire le « plein » des voix : ainsi, si on additionne les voix PC, EELV et extrêmes gauches on arrive à un résultat très proche des 61 %. Bien sûr il est difficile de généraliser mais la tendance semble tout de même révélatrice. A droite, Frank Cannarozzo ne fait pas plus en pourcentage que son propre score du premier tour additionné du score de l’extrême droite. La clé est sans doute là, même si répétons-le, il est délicat de généraliser et d’extrapoler :  le candidat UMP, même s’il a aussi pu profiter d’un regain de mobilisation, n’a pas pu/su rassembler au delà de son camp. Le contexte national a-t-il joué de façon prépondérante à Aulnay, l’absence d’un candidat du centre a-t-elle pesé dans le manque de réserve de voix ? Les conjectures restent ouvertes à droite, d’autant que, rappelons-le, l’abstention est importante.

Une géographie des votes toujours aussi nette

La tendance du premier tour s’est confirmée. Le centre-nord d’Aulnay (ici le sud du canton nord donc…) vote avec un penchant à droite certain (meilleur résultat de M. Cannarozzo au bureau de vote n° 29, école Fontaine des Prés : 72,41 %), et une plus faible abstention, contrairement au nord qui lui vote avec une forte inclinaison à gauche (meilleur résultat de M. Ségura au bureau de vote n° 33, école Croix Rouge : 88,80 %), et une abstention supérieure. M. Cannarozzo dépasse ainsi les 50 % des suffrages exprimés dans les 11 bureaux de vote les plus au sud du canton. Malheureusement pour lui, le corollaire est que M. Ségura l’emporte dans les 20 bureaux les plus au nord, ce qui au final fait la différence. Pour le détail complet des suffrages par bureaux de vote, reportez-vous à cette note.

Des blancs aux belles couleurs

La petite particularité de ce second tour est à notre sens le fort taux de bulletins « blancs ou nuls » : presque 5 % ! Bien sûr, ils ne sont pas pris en compte dans le calcul final des suffrages exprimés, mais ce fort taux est tout de même significatif (surtout en comparaison du 2,5 % du premier tour ou aux 2,5 % de l’élection cantonale de 2004) : de nombreux électeurs ne semblent pas s’être reconnus dans les personnes des candidats présents au second tour. Ont-ils également appliqué les non-consignes de vote à la lettre, comme celle du candidat sans étiquette Daouada Sanogo ? Est-ce là l’expression d’un souhait de voir de nouvelles têtes politiques émerger en ville ? Une fois encore les hypothèses restent nombreuses, voire hasardeuses. Mais n’est-ce pas là ce qui fait tout le charme des analyses ?…

Jean-Gauthier Quintard

9 Réponses à “Retour sur les cantonales (2)”

commenter
JEAN LOUIS KARKIDES | 28 mars, 2011 à 7 h 17 min

Je ne suis pas sur que le résultat du candidat PS soit du à un report de toutes les voix de gauche.
En effet,si je prends exemple sur le bureau de vote auquel j’ai participé en tant que scrutateur,10 pour cent des électeurs du premier tour ne se sont pas déplacés, remplacés par 10 pour cent d’électeurs nouveaux.
Un refus de choisir entre deux maux pour certains (ce que confirme le taux de votes nuls) et un sursaut de civisme pour d’autres.
La machine ségurienne a bien fonctionné .La guerre des étoiles-épisode 1 terminée,j’attends avec impatience la sortie du 2 😉

Navigue avec Google Chrome 10.0.648.204 Google Chrome 10.0.648.204 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; en-US) AppleWebKit/534.16 (KHTML, like Gecko) Chrome/10.0.648.204 Safari/534.16
commenter
Romuald Weymann | 28 mars, 2011 à 8 h 03 min

La vie des Aulnaysiens du Canton Nord devrait donc grandement s’améliorer après ce plébiscite.
Si si !…

Plus sérieusement, ce résultat place le maire-conseiller général (ou conseiller général-maire ?) devant d’encore plus grandes responsabilités, après avoir tant promis – qu’a-t-il promis au juste ?…
On n’a lu ici que des appels à voter utile, voter républicain contre la terrrrrible menace fasciste.
Et ce, malgré des manoeuvres politiciennes orchestrées dans certains bureaux de vote.

Navigue avec Google Chrome 11.0.696.16 Google Chrome 11.0.696.16 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows NT 5.1) AppleWebKit/534.24 (KHTML, like Gecko) Chrome/11.0.696.16 Safari/534.24
commenter
Jacqueline Barla | 28 mars, 2011 à 13 h 32 min

On a pas le droit de dire qu’au 2ème tour M. CANNAROZZO a fait son score du 1er tour plus les voix FN.
M. CANNAROZZO a obtenu des voix d’abstentionnistes qui ont eu peur pour M. SARKOZY (oui !) ou par nostalgie de M. GAUDRON, ou agacés par le score du FN, et les gens du FN n’ayant plus de candidat, n’ont pas bougé.
C’est fini le temps des cadeaux, à présent le FN « travaille à son compte » en pensant à 2012.
Le candidat FN aurait fait un résultat intéressant dans une triangulaire.
Ce canton, cette ville, sont définitivement perdus pour la droite, vu que les jeunes des quartiers nord arrivent massivement en âge de voter…
Pour la petite histoire, lors d’une réunion au Conservatoire il y a 4 ans M. CANNAROZZO nous affirmait qu’on ne pouvait rien faire contre les « courses de moto » bruyantes à La Morée car il pourrait y avoir des interpellations entraînant des accidents de ces jeunes, et que de plus ces motos n’étaient pas immatriculées…. et sur son récent prospectus, il reprochait à M. SEGURA de ne rien faire, lol !

Navigue avec Internet Explorer 8.0 Internet Explorer 8.0 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/4.0 (compatible; MSIE 8.0; Windows NT 5.1; Trident/4.0; .NET CLR 1.1.4322; .NET CLR 2.0.50727; .NET CLR 3.0.4506.2152; .NET CLR 3.5.30729; msn OptimizedIE8;FRFR)
commenter
Romuald Weymann | 28 mars, 2011 à 14 h 27 min

Le 1er échelon sécuritaire est le maire; ce rôle a même été renforcé depuis la décentralisation de l’Etat -voulue et obtenue par le PS – et des mesures prises allant en ce sens sous Mitterrand puis Jospin, notamment.
Gilbert Bonnemaison, feu ancien maire PS d’Epinay-sur-Seine, préconisait dans un rapport éponyme publié au début des années ’80 me semble-t-il, de renforcer le rôle des communes en matière de prévention au travers par ex du tissu associatif.
http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/834037801/0000.pdf

C’était au début des années ’80; trente ans plus tard, la situation s’est empirée et ni la gauche,ni la droite n’ont pris ce problème de l’insécurité – celle ressentie, subie – à bras le corps.

Concernant l’impossibilité actuelle, pour les forces de l’ordre, de poursuivre les jeunes faisant du rodéo avec des engins motorisés, souvent non-homologués et parfois même volés, cela fait suite à une décision d’Alliot-Marie lorsqu’elle était à l’intérieur.
Il a été effectivement observé que, systématiquement, lorsqu’un jeune d’un cité se tuait en tentant de fuir la police, cela dégénérait en émeutes. Pour éviter ces émeutes, l’Etat laisse donc ces jeunes faire leur loi.

Ce qui est assez ironique et pathétique à la fois, c’est que lorsque surviennent des émeutes, que réclament les maires de gauche prioritairement ? plus de policiers…
Et ce, alors que la présence policière est considérée comme stigmatisante par ceux qui prônent la prévention.

Navigue avec Google Chrome 11.0.696.16 Google Chrome 11.0.696.16 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows NT 5.1) AppleWebKit/534.24 (KHTML, like Gecko) Chrome/11.0.696.16 Safari/534.24

Parler insécurité juste le lendemain des élections. Calmez-vous les gars!

Navigue avec Safari 4.0 Safari 4.0 sur iPhone iOS 3.1.3 iPhone iOS 3.1.3
Mozilla/5.0 (iPhone; U; CPU iPhone OS 3_1_3 like Mac OS X; fr-fr) AppleWebKit/528.18 (KHTML, like Gecko) Version/4.0 Mobile/7E18 Safari/528.16
commenter
JEAN LOUIS KARKIDES | 28 mars, 2011 à 19 h 30 min

@Hamid,@Jacqueline,hier, aujourd’hui ou demain l’insécurité est une donnée de notre ville.
Mais ce n’est surement pas la raison du résultat du vote de dimanche.
Les policiers font ce qu’ils peuvent à Aulnay (devant chez moi des policiers municipaux ont confisqué une petite moto qui pétaradait depuis une heure),mais autant l’Etat que la ville ne donne pas aux forces de l’ordre les moyens de leurs actions.
J’ai participé au lycée J.ZAY à une réunion où des promesses nous ont été faites sur certaines réalisations aux alentours par la municipalité……Réalisations en attente.

Navigue avec Google Chrome 10.0.648.204 Google Chrome 10.0.648.204 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; en-US) AppleWebKit/534.16 (KHTML, like Gecko) Chrome/10.0.648.204 Safari/534.16
commenter
Romuald Weymann | 28 mars, 2011 à 22 h 59 min

@ Hamid,
Et quelle est alors la période propice pour parler d’insécurité ?

Avant des élections ? « non, c’est démagogique ».
Après des élections ? « non, c’est trop tard ».
En période non-électorale ? « non, y a des problèmes plus importants ».

On ne peut à la fois hurler contre la progression de l’extrême-droite, et refuser d’aborder des sujets « sensibles » au prétexte que cela pourrait amener à prendre des mesures qui déplairaient à une partie de l’électorat.
A moins que cette apparente incohérence soit une stratégie machiavélique…

A Sevran par ex, le FN était présent au 2nd tour et a obtenu un peu plus de 30% tout de même..
Les hélicos tournoient régulièrement dans le ciel, les bastos de 7.62 sifflent encore et des individus y meurent de façon violente. Les habitants, eux, subissent.

Si le 93 est l’un (le ?) département où le taux de médecins est l’un des plus bas (le plus bas ?), où les commerces de proximité ferment les uns après les autres, et où les jeunes y meurent de façon violente plus qu’ailleurs, ce n’est pas un hasard.

Donc outre le chômage, les retraites, les salaires etc etc, l’insécurité est aussi un sujet sur lequel les politiciens doivent se pencher sérieusement et non de façon dogmatique.

Navigue avec Google Chrome 11.0.696.16 Google Chrome 11.0.696.16 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows NT 5.1) AppleWebKit/534.24 (KHTML, like Gecko) Chrome/11.0.696.16 Safari/534.24
commenter
Jean-Marc Engelvin | 30 mars, 2011 à 12 h 46 min

Seule Jacqueline a réagi à l’analyse du score de Franck Cannarozzo qui « ne fait pas plus, en pourcentage, que son score du premier tour additionné à celui de l’extrême-droite », n’ayant « pas pu/su rassembler au-delà de son propre camp ». Le Front National serait dans le camp de Franck Cannarozzo?
À vrai dire, malgré les incursions de l’UMP sur le terrain idéologique de l’extrême-droite, je n’en crois rien. L’électorat du Front National vient de tous les horizons politiques. Comme notre actuel actuel président l’avait fait en 2007, la direction du Front National en place depuis quelques mois, a su faire feu de tout bois en se posant en héraut de la laïcité et des services publics. Elle a réussi à présenter le Front National comme le meilleur opposant aux entorses au modèle républicain français suscitées notamment par les traités européens en vigueur entérinés par la plupart des partis, du PS à l’UMP.
Pour cette fois, la défiance à l’égard de ces partis et l’absence d’espérance en l’avenir se sont principalement exprimés par l’abstention.

Navigue avec Nokia Web Browser Nokia Web Browser sur Nokia Series60 Nokia Series60
Mozilla/5.0 (SymbianOS/9.2; U; Series60/3.1 NokiaE71-1/300.21.012; Profile/MIDP-2.0 Configuration/CLDC-1.1 ) AppleWebKit/413 (KHTML, like Gecko) Safari/413
commenter
Jacqueline Barla | 30 mars, 2011 à 15 h 35 min

En effet, l’électorat FN vient de tous les horizons politiques, je votais communiste avant.
On croit toujours que le FN ne voit que l’insécurité, mais c’est inexact, ces motos sont juste une nuisance sonore, tout comme les hélicos ! En plus ils coûtent cher et sont inutiles, car les trafics se font dans les voitures, les appartements ou les caves.

Je n’ai jamais été attaquée dans ma cité, ni cambriolée en 19 ans, juste une fois ma voiture siphonnée et un rétroviseur brisé.
Les graves problèmes sont la déculturation (Aulnay devient « la ville de nulle part »), l’Europe qui nous coûte cher et nous commande, l’aide sociale ruineuse, les délocalisations, bon j’abrège, ça plonge de tous les côtés. Courage !

Navigue avec Internet Explorer 8.0 Internet Explorer 8.0 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/4.0 (compatible; MSIE 8.0; Windows NT 5.1; Trident/4.0; .NET CLR 1.1.4322; .NET CLR 2.0.50727; .NET CLR 3.0.4506.2152; .NET CLR 3.5.30729; msn OptimizedIE8;FRFR)