Atlas, Législatives 2024

Législatives par les cartes (#4) : l’extrême droite progresse malgré la déconfiture de Reconquête

9 juillet, 2024 à 20:01 | Posté par

Nous continuons notre série d'analyses cartographiques des élections législatives de 2024 dans notre ville, avec un focus l'extrême droite.

Retrouvez toutes les analyses en carte des précédentes élections dans la catégorie "Atlas" et les articles de cette série ici [MAJ au fur et à mesure de la publication] :

L'extrême droite en passe de devenir le second courant politique de la ville

L'extrême droite est devenue la deuxième force politique dans 21 des 51 bureaux de vote de la ville, dépassant les Républicains (LR) grâce à une érosion de leur base électorale au profit du Rassemblement National (RN). Cette érosion cache aussi une progression alimentée par les ex-électeurs du parti présidentiel.

Sur la circonscription incluant Pavillons et Bondy nord, le RN est déjà la seconde force politique locale avec 18,31% devant LR avec 17,62%.

RN: Progression forte mais contenue avec une candidate fantôme

Depuis les législatives de 2022, le RN a vu sa part de vote augmenter de 13,4% à l'échelle nationale. À Aulnay-sous-Bois, cette croissance est plus modérée à +5,7%, mais représente tout de même 2606 électeurs supplémentaires qui ont choisi ce parti prônant l'interdiction de certains postes aux binationaux, bien que leur candidate soit totalement fantôme, inexistante sur le terrain, les réseaux sociaux et dont la photo, la bio était même absente des documents électoraux et des sites officiels.

Les zémmouriens déconquêtent

Avec trois fois moins de score qu'en 2022, Praince Loubouta essuie une lourde défaite avec moins de 1% des suffrages dans notre ville et la circonscription. La campagne numérique était pourtant très agressive et chaque annonce du candidat Reconquête était relayée par des milliers voire des dizaines de milliers de comptes sur Twitter. Connaissant l'influence russe sur les réseaux sociaux, on pouvait imaginer que les fermes à troll du Kremlin aideraient volontiers ce candidat à la xénophobie décomplexée. Si nous avons le temps nous tenterons de revenir sur ce "bruit des bots".

Nous profitons de cet article pour rajouter que ce candidat a publié un dessin qui a été largement perçu comme raciste le 28 mai dernier, faisant passer les musulmans pour des islamistes violeurs avec la complicité de la police. Praince Loubouta se fait en retour insulter de "jeune nègre" par un commentateur plus raciste que lui.

Répondre:

Nom (SVP évitez les pseudos):
E-mail (non publié) (obligatoire):
Site web:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous avez le droit d'utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>