Justice, Politique

Balkany re-re-condamné : M. Beschizza garde encore son dir’cab accusé d’être au coeur du système clientéliste de Levallois

28 mai, 2020 à 18:19 | Posté par

Hier, les époux Balkany ont été définitivement condamnés dans le volet « blanchiment de fraude fiscale » de leurs affaires. Cette nouvelle condamnation aura-t-elle un retentissement sur le directeur de cabinet de Bruno Beschizza accusé d’être l’un des bras armés du système clientéliste Balkany? On peut en douter, mais on vous explique.

Pierre Chassat, directeur de cabinet de Bruno Beschizza, était au conseil municipal hier au coté du nouveau maire d’Aulnay-sous-Bois

Déjà définitivement condamnés pour fraude fiscale par la cour d’appel en mars dernier, les époux Balkany viennent à nouveau de voir leur peine confirmée par la même cour, cette fois-ci pour « blanchiment de fraude fiscale », « déclaration mensongère » et « prise illégale d’intérêts ». Hier, la cour d’appel de Paris a condamné à quatre et cinq ans de prison ferme (sans incarcération immédiate) Isabelle et Patrick Balkany s’ajoutant aux trois et quatre ans de la première affaire. Les deux anciens patrons LR de Levallois-Perret ont aussi été condamnés à 100 000€ d’amende chacun et 1 million € de dommages et intérêts, ainsi qu’à dix ans d’inéligibilité, comme ils l’avaient été dans le volet fraude fiscale. La confiscation des biens des Balkany est confirmée [1]. M. Balkany a déjà été condamné pour prise illégale d’intérêts en 1997 et reste mis en examen dans d’autres affaires dont l’affaire Bygmallion. Dans cette dernière affaire son ancien bras droit Pierre Chassat, aujourd’hui directeur de cabinet de Bruno Beschizza, est aussi poursuivi. pour «faux et usage de faux» et «abus de confiance» (pour sa défense, il expliquait qu’il a été « abusé » et « trahi » par sa hiérarchie).

En effet, bien que Pierre Chassat ait été accusé d’être au centre du système clientéliste de Balkany, notre maire l’a tout de même embauché comme directeur de cabinet (au coté de Naguib Benlarbi lui même visé par une enquête pour prise illégale d’intérêt). M. Chassat a toujours été un soutien ouvert à M. Balkany malgré ses condamnations. Le dir’cab d’Aulnay a même été vu un temps comme dauphin potentiel du patron de Levallois-Perret, avant que l’affaire Bygmallion ne ternisse son image.

Notes:

[1] Pour autant la situation financière des époux Balkany n’est pas à plaindre, car le revenu familial évalué par les intéressés eux-mêmes (qui ne travaillent pas) sera de 10 095 € par mois après impôts, et ils gardent environ 1 million € de patrimoine.

2 Réponses à “Balkany re-re-condamné : M. Beschizza garde encore son dir’cab accusé d’être au coeur du système clientéliste de Levallois”

Ouh là, vous allez sur une pente dissendente, mdrrr
Attention aux cactus en bas, mdrrrr

Navigue avec Google Chrome 83.0.4103.61 Google Chrome 83.0.4103.61 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; WOW64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/83.0.4103.61 Safari/537.36

Écoeurant, mais, les habitants aiment ça, donc Beschizza leur en donne encore.

A combien,il est ? 6000, 7000 ???

Navigue avec Google Chrome 38.0.2125.102 Google Chrome 38.0.2125.102 sur Samsung Samsung
Mozilla/5.0 (Linux; Android 5.0.2; SAMSUNG SM-T530 Build/LRX22G) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) SamsungBrowser/3.3 Chrome/38.0.2125.102 Safari/537.36

Répondre:

Nom (SVP évitez les pseudos):
E-mail (non publié) (obligatoire):
Site web:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous avez le droit d'utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>