Associations, Justice

Quelques précisions supplémentaires concernant la perquisition à la Meife d’Aulnay-sous-Bois

4 juillet, 2012 à 8:00 | Posté par

Les événements qui se sont déroulés hier à la Maison de l’Emploi, de l’Insertion et de la Formation et de l’Entreprise ont déchaîné les passions et ont fait courir certaines rumeurs. La plus cocasse était certainement le rapprochement malheureux entre cette affaire et l’arrivée de France 3 à la Mairie, pour un reportage sur…PSA.

Retour sur les faits, tels qu’ils nous ont été communiqués :

  • La brigade financière est arrivée vers 8h15, hier matin, à la Meife. Le personnel de l’établissement a été prié de rentrer chez lui. Les policiers sont restés avec le directeur financier et la directrice générale.
  • Cette perquisition ferait suite à la plainte de Gérard Ségura, Maire d’Aulnay-sous-Bois, pour faire cesser les tracts qui plombent l’ambiance au sein du personnel. Il est assez étrange cependant que la Brigade Financière ait été saisie pour cette opération, au lieu de la Police Judiciaire pour une affaire de diffamation. Peut être aura-t-on des précisions par la suite.
  • La perquisition en mairie aurait été effectuée pour entendre Abdallah Benjana, adjoint au Maire et ancien Président de la structure. Nous ne savons pas si M. Benjana a finalement été entendu. L’actuel Président Gérard Ségura a reçu quant à lui les enquêteurs en tant que plaignant.
  • Gérard Ségura a ensuite écrit un communiqué, se réjouissant de cette perquisition.

Alors que l’ancien M2E avait bénéficié d’une renommée nationale et internationale, grâce notamment au travail précurseur pour une telle structure, celle-ci est aujourd’hui dernière au classement départemental en terme de chiffres pour la partie Mission Locale.

Cette nouvelle affaire risque fort bien de décrédibiliser une fois de plus la Meife et sonner le glas de ses activités telles que nous les connaissons actuellement. A moins que cela ne serve à bâtir un nouveau départ, notamment pour les employés qui doivent souffrir d’une telle situation.

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.