Actualité, Economie, Emploi, Environnement

Projet de centre de méthanisation au Blanc-Mesnil/Aulnay-sous-Bois bientôt validé

1 février, 2012 à 15:00 | Posté par

Un centre de méthanisation,  doit voir le jour, à proximité de Garonor, sur les villes du Blanc-Mesnil et d’Aulnay-sous-Bois (pour une petite partie). Le site prévu se situe dans le tri­angle com­pris entre l’autoroute A3, la RN2, la RD40 ou bou­le­vard André Citroën, actuel­le­ment inoc­cupé, c’est-à-dire en entrée de ville.

Le projet :

Ce projet d’équipement mutualisé permettra de méthaniser ensemble les biodéchets et les boues de la station d’épuration de la Morée, qui sera à proximité.

L’unité de co-méthanisation traitera :

  • 15 000 tonnes de biodéchets collectés séparément.
  • 10 000 tonnes de matières sèches issues de la station mitoyenne d’épuration des eaux du SIAAP.

Pour limiter le coût de ce nouveau programme, les biodéchets seront collectés auprès des habitants par les communes du bassin versant et le cas échéant auprès des gros producteurs de déchets organiques (restauration commerciale et collective, grandes surfaces, marchés, industrie agroalimentaire…).

Le centre réceptionnera aussi les ordures ménagères à hauteur de 75 000 tonnes par an. Elles seront conditionnées en balles en vue de les transférer par voie ferrée jusqu’à des unités de valorisation énergétique.

Le projet est évolutif pour tenir compte notamment de la montée en puissance des tonnages de biodéchets collectés.

A l’époque, la rédaction de MonAulnay.com avait évoqué le sujet, dès 2007, et son implantation sur les deux communes.

Des voix s’élèvent contre le projet :

Bien que générateur d’emplois, ce projet a suscité une vive réaction, notamment sur la commune du blanc-Mesnil, de la part d’élus et de personnalités politiques locales. Ainsi, Alain Ramos, homme ancien adjoint au Maire (PS, puis exclu, il a créé avec des amis une association ayant pour nom la « Gauche Socialiste »), conteste vivement le concept, et le fait notamment savoir sur son blog « Folio du blanc-Mesnil« . Il évoque notamment :

  • Les odeurs
  • Les émanation de gaz toxique
  • Le risque d’une explosion.
  • Une viabilité économique et écologique non avérée

Une lettre a d’ailleurs été adressée au Maire de Blanc-Mesnil, avec comme demande principale de mettre en place d’une commission locale d’information et de surveillance sur ce projet, afin de maîtriser en amont toutes les problématiques et toutes les conséquences de ce projet d’installation d’usine de méthanisation en milieu urbain dense.

Les avantages pour Aulnay-sous-Bois ? :

Outre de nouveaux emplois possibles pour exploiter ce centre de méthanisation, ce dispositif permettrait d’exploiter la ligne de chemin de fer qui relie actuellement le dépôt de Drancy à l’usine PSA. Cette voix n’est actuellement plus utilisée par les entreprises de logistique de Garonor. Le Maire Gérard Ségura avait déjà indiqué sa volonté de réutiliser cette ligne de chemin de fer, lors de la consultation préalable de la modification du PLU de 2010 (un point concernait directement Garonor).

 Pour quand ? :

Ce projet, mené par Syctom et Syndicat interdépartemental d’assainissement de l’agglomération parisienne, évalué à 64 millions d’euros, devrait être validé avant la fin 2012 (choix du constructeur et de l’exploitant).

Si validation il y a, la construction devrait durer 2 ans pour aboutir à une exploitation du site pour 2016.

 

Source et image : Syctom Paris

2 Réponses à “Projet de centre de méthanisation au Blanc-Mesnil/Aulnay-sous-Bois bientôt validé”

Ci-dessous, une explication supplémentaire donnée par Alain Ramos, avec l’impact possible sur le quartier de la piscine d’Aulnay-sous-Bois :

« Folio du Blanc-Mesnil souhaite que ce type d’installation fasse l’objet d’un débat contradictoire, nous demandons la mise en place d’une commission locale d’information et de surveillance qui aurait pour mission rechercher toutes les informations études, analyses et de les mettre à la disposition de l’ensemble de la population. Nous sommes aussi conscients des responsabilités qui sont les notres collectivement sur le traitement des déchets ménagers, qui à justes raisons ne doivent plus etre enfouis, ni incinérés. Mais nous avons aussi assez d’etre les cobayes de processus industriels techniquement et économiquement harsadeux.

Par ailleurs, je vous signale que le quartier de la piscine d’Aulnay est sous le vent par rapport à cette installation il serait celui qui aurait le plus à souffrir des émanations olfactives nauséabondes et des gaz toxiques.

Malgré les engagements de la charte sur la démocratie locale, le maire du Blanc-Mesnil n’a toujours pas répondu à notre lettre du 13 janvier 2012. »

Navigue avec Firefox 9.0.1 Firefox 9.0.1 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; WOW64; rv:9.0.1) Gecko/20100101 Firefox/9.0.1

Voici une info trouvée dans l’ « Etude d’impact, annexe I : Evaluation des risques sanitaires » du Dossier de Demande d’Autorisation d’Exploiter d’Urbaser déposer et accessible en préfecture pour la construction de l’usine de méthanisation de Romainville. »Par ailleurs, le futur centre de Romainville ne recevra pas de boues de station d’épuration, qui sont les déchets les plus susceptibles de contenir des légionelles. »
C’est pourtant ce qui est envisagé dans le futur centre de Blanc-Mesnil !

http://www.journaldelenvironnement.net/article/romainville-resiste-au-tri-methanisation,27388

http://www.nosdeputes.fr/question/126644#commentaire_2404

Navigue avec Internet Explorer 8.0 Internet Explorer 8.0 sur Windows 7 Windows 7
Mozilla/4.0 (compatible; MSIE 8.0; Windows NT 6.1; Trident/4.0; GTB7.2; SLCC2; .NET CLR 2.0.50727; .NET CLR 3.5.30729; .NET CLR 3.0.30729; Media Center PC 6.0; MDDS; .NET4.0C; BRI/2; InfoPath.2)