Actualité, Ile-de-France, Transports

Le Grand Paris et ses petites manoeuvres…

19 janvier, 2011 à 5:36 | Posté par

En novembre 2010 la Cour des Comptes, dans un rapport sur les transports publics d’Ile-de-France, se montrait très critique et soulignait l’inadaptation du réseau francilien aux besoins de la population, un état général saturé et obsolète (augmentation du trafic des lignes de 20 % en moins de dix ans sans que les infrastructures n’évoluent en conséquence), d’importantes disparités territoriales de l’offre (différences entre les déplacements dans Paris intra-muros et ceux effectués au sein de la grande couronne parisienne, les réseaux ayant tardé à s’adapter aux phénomènes d’étalement urbain constatés ces dernières années), le coût excessif des dépassements de budget, la permanence incongrue d’aides financières pour « amélioration de la qualité de service rendu » (tandis que le taux d’irrégularité de notre bon vieux RER B par exemple est de 22 % en moyenne…), et recommandait ainsi une réévaluation de la grille de calcul des bonus-malus, une meilleure coordination des différents acteurs (STIF, SNCF, RFF, RATP), de nouveaux investissements concentrés en priorité sur l’existant, tout en proposant d’augmenter la contribution des usagers et des entreprises.

Dans le même temps, les débats publics sur différents et nouveaux schémas de transport se mettaient en place. Le moment est propice aujourd’hui pour faire un point sur la situation puisque les discussions s’achèvent incessamment (vous avez d’ailleurs jusqu’au 31 janvier pour donner votre avis sur la question ici ou ). Mais revenons donc sur l’état des lieux :

  • tout d’abord l’Arc Express, un projet porté par le Stif et la région Ile-de-France, qui concerne principalement la petite couronne.
  • ensuite le Métro Grand Paris, initialement la « double boucle » (ou « grand 8″…), porté par l’Etat et feu (non, non, pas de mauvais esprit, je n’ai pas écrit fumée…de cigare…) le secrétariat d’Etat de Christian Blanc, dossier aujourd’hui repris par le ministre de la ville Maurice Leroy, une sorte de plan de transports et d’aménagement du territoire à l’ancienne, reliant des pôles d’attractivité (plutôt en grande couronne cette fois) entre eux (et qui concerne de très près Aulnay du coup, tandis qu’Arc Express ne concerne pas notre ville).
  • enfin les projets du Grand Pari des architectes, devenu l’Atelier International du Grand Paris, un conglomérat de talents et d’idées informel mais qui s’est structuré pour devenir une véritable force indépendante de propositions.

Les projets Arc Express et Métro Grand Paris sont par nature distincts et dans un premier temps se faisaient plutôt concurrence. D’ailleurs chaque projet possède un site dédié, nous l’avons vu, mais aussi un site de débat public dédié, où vous êtes d’ailleurs invités à vous exprimer et à donner votre avis : c’est ici pour Arc Express et pour le Métro du Grand Paris. Concernant ce réseau du Grand Paris, une réunion s’est en outre déroulée le 13 décembre 2010 à Aulnay-sous-Bois, dont le compte-rendu est téléchargeable ici et le verbatim .

Cependant, et petit à petit, les projets ont commencé à converger, sous l’influence des remarques des participants aux débats, de la synthèse proposée par les architectes de l’Atelier international du Grand Paris, et de l’ajout par la région Ile-de-France d’un complément d’arc à l’est, pour aboutir finalement à des réunions de débat public de synthèse autour des deux projets. Les deux commissions particulières du débat public (celle d’Arc Express et celle du Réseau du Grand Paris) tiendront d’ailleurs une réunion commune de clôture des débats le 31 janvier à 20h au Palais de Congrès de Paris. Au niveau politique la discussion vers la convergence des projets est également bien avancée, en particulier entre Maurice Leroy et Jean-Paul Huchon (donc entre l’Etat et la Région). Un accord paraissait d’ailleurs imminent mais les Ecologistes et les Communistes régionaux s’y opposent en l’état. Toutefois, le pragmatisme (ou l’effet de caisses publiques décidément bien vides…) semble prendre le dessus progressivement, même si rien n’est encore acquis ni décidé. Quoi qu’il en soit MonAulnay.com vous tiendra évidemment informé de la suite des événements.

En attendant vous pouvez télécharger ici le cahier d’acteur de la ville d’Aulnay (soit sa contribution « officielle » au débat sur le réseau de transport du Grand Paris) et nous donner en commentaires la primeur de vos avis et propres contributions sur le sujet, avant de les poster sur les sites respectifs des débats publics bien sûr ! Rappelons-les de nouveau :

Et si la prospective vous amuse, vous pouvez même calculer sur ce site vos futurs temps de parcours en métro du Grand Paris, si mise en service prochaine  il y a, bien sûr ! Alors, gagnant ou perdant ?…

Jean-Gauthier Quintard

Articles similaires:

2 Réponses à “Le Grand Paris et ses petites manoeuvres…”

Bonjour,
Voici une question posé à la Commission du débat public et la réponse.
Il me semble utile de porter ces informations à la connaissance de tous:
Votre question :

Une question, qui me taraude, n’a pas été posée hier soir lors du débat public: Pouvez vous me confirmer que le métro automatique sera souterrain dans la traversée d’Aulnay sous bois? En effet, notre ville souffre d’une coupure physique due à la présence en surface des voies SNCF dans le sud de la commune. Il serai préjudiciable de refaire cette même erreur dans le nord.

La réponse de la Société du Grand Paris :

Dans l’ensemble, le scénario de référence du Métro Grand Paris présenté dans le dossier du maître d’ouvrage et au débat public est prévu en souterrain. Ceci pour des trajets plus directs et rapides, et pour une meilleure insertion urbaine et environnementale.

En amont, une analyse multicritère, fondée sur l’Evaluation Stratégique Environnementale, a été faite afin d’assurer un choix de tracé adapté aux spécificités de chaque territoire. Et sur certains tronçons, des possibilités de portion de tracé en aérien ont été envisagées.

C’est le cas de la commune d’Aulnay-sous-Bois. Une insertion en viaduc au-dessus de la RN2 est proposée : cet axe bénéficie en effet d’un large terre-plein central entre le carrefour avec la RD40 et le quartier de la Rose des Vents.

Le choix définitif se fera à la suite des propositions faites dans le cadre du débat public.

Navigue avec Firefox 3.6.13 Firefox 3.6.13 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; fr; rv:1.9.2.13) Gecko/20101203 Firefox/3.6.13 GTB7.1

L’information de Jean-Marc est interressante et n’est jamais évoquée.
Ayant habité une quinzaine d’année dans le nord d’Aulnay, je présentais Aulnay en 3 tronçons le Sud l’autre coté de la voie férrée, le nord l’autre coté de la Nal 2 avant le réaménagement qui d’ailleurs n’est pas fini. Avec ce projet aérien Aulnay redeviendra une ville coupée en 3. Avec des passages entre ces zones difficilement franchissables, 2 petits ponts entre le Centre et le Sud et avant les travaux une seul route maintenant il y en a 2; une 3eme est partiellement finie et d’autres en attente. Avec ce projet du Grand paris risque-t-on de se retrouver dans une situation que j’ai vécu lors que je suis arrivé sur Aulnay.

Navigue avec Internet Explorer 8.0 Internet Explorer 8.0 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/4.0 (compatible; MSIE 8.0; Windows NT 5.1; Trident/4.0; .NET CLR 1.1.4322)