Commerces

Quelle enseigne pour remplacer l’Atac de Mitry-Ambourget ?

26 novembre, 2010 à 5:31 | Posté par

Avec la très prévisible fermeture du supermarché Atac de Mitry-Ambourget, survenue le 18 septembre 2010 -article ici-, c’est toute l’activité commerciale de ce quartier limitrophe de Sevran qui a été remise en cause. En effet, un supermarché constitue un pôle d’attraction auquel peuvent s’aggréger d’autres commerces plus petits. Or, le tissu commercial induit la vie sociale.

En réponse à l’émoi général, la mairie s’est -tardivement, on l’a vu- saisie du problème. Afin de pallier immédiatement aux besoins des personnes âgées de plus de 65 ans ne disposant pas d’un véhicule pour faire leurs courses, un service de navettes quotidiennes a été mis en place entre Mitry-Ambourget et la zone d’activité de Chanteloup où sont implantés notamment un Intermarché et un Netto. Par ailleurs, l’annonce de la reprise d’une activité commerciale à Mitry-Ambourget par le groupe « Les Mousquetaires » fut présentée comme la solution permettant de pérenniser l’activité commerciale dans ce quartier. En apparence, les bons offices de l’exécutif municipal auraient contribué à la sauvegarde du tissu commercial d’un quartier aulnaysien.

Un Intermarché ou un Netto pour remplacer l’Atac de Mitry-Ambourget?

Le Candide aulnaysien s’interroge alors sur l’identité de l’enseigne du groupe « Les Mousquetaires » pressentie pour remplacer l’Atac de Mitry-Ambourget. Réapparaissent alors les noms déjà cités plus haut de Netto et d’Intermarché. Outre celui de Chanteloup, le seul autre Netto en Seine-Saint-Denis est implanté à … Aulnay-sous-Bois, dans le centre commercial « Les Etangs », au nord de la ville. Quant aux Intermarché, ils se comptent au nombre de 7  en Seine-Saint-Denis, dont celui de Chanteloup.

Un article du Figaro.fr, paru le 7 juillet 2010, disponible ici, évoquait la situation du groupe « Les Mousquetaires ».

… Philippe Manzoni a pris les rênes du troisième distributeur français en octobre, après un putsch qui a conduit à la démission de son prédécesseur, Eric Mozas. Neuf mois après cette crise de gouvernance survenue en plein quarantième anniversaire de l’enseigne, le nouveau président regrette des «divergences sur les politiques» et veut tourner la page…

… «Intermarché et Netto sont maintenant en ordre de marche pour aller à la conquête de nouveaux marchés et aller reconquérir des parts de marché», se félicite Philippe Manzoni. Au premier semestre, le chiffre d’affaires d’Intermarché a progressé de 4,5% (y compris les ventes de carburant), après un léger recul en 2009, à 24,1 milliards d’euros. L’activité de Netto a elle gagné 6,4% grâce au déploiement progressif d’un nouveau concept de remises directes en caisse. «C’est l’une des seules enseignes de hard discount qui progresse en part de marché», déclare Philippe Manzoni. D’ici à trois ans, le parc de Netto (1,1 milliard de chiffre d’affaires en 2009) devrait passer de 383 à 600 magasins…

Après avoir conquis 4% de nouveaux clients au premier semestre, les deux enseignes devraient réaliser un «bon cru 2010», avec une hausse du chiffre d’affaires de 3% à 5%. Philippe Manzoni vise 15% du marché d’ici à trois ans, contre 13,6% actuellement…

Alors, un deuxième Intermarché aulnaysien ou un troisième Netto aulnaysien à Mitry-Ambourget ?

Jean-Marc Engelvin

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.