Démocratie

Compte rendu du conseil de quartier de la Morée

30 juin, 2007 à 2:05 | Posté par

La réunion publique de conseil de ce quartier (voir les membres) s’est tenue avec 80 personnes, ce qui est un grand nombre pour une fin de semaine et une fin d’année scolaire. La réunion précédente, 17 mois plus tôt, avait réunit quand même au moins trois fois plus de monde.
Les critiques habituelles sur le fonctionnement des quartiers ont perlé avec par exemple une demande que le journal des conseils de quartier soit au moins co-rédigé avec les membres de ces conseils pour plus de démocratie. Il faut cependant reconnaître une certaine volonté du président, Alain Ramadier, de présenter les choses de façon plus participative que pour les autres quartiers. Même si on est très loin d’une vraie expérience de démocratie participative, Alain Ramadier, adjoint au maire chargé de la jeunesse et des sports, a ainsi laissé la parole à deux conseillers de quartier et autorisé les questions dès le début.

Comme pour les autres conseils de quartier Denis Cahenzli, directeur de l’espace public, a présenté en détail le nouveau plan de circulation (dit apaisé) qui devrait être mis en concertation après les vacances scolaires.
M. Gaudron, présent à ce conseil, a longuement présenté le plan de sauvegarde de la copropriété
de la Morée renforcé la veille par une décision du conseil municipal.
Ce plan consiste à une récupération par la commune d’une partie des voiries
privées, a scinder les syndics et à faire des opérations d’urgence
comme la réparation des ascenseurs. Il a été aussi décidé de mesures analogues pour la copropriété de
Savigny, qui connaît des problèmes similaires mais en moins graves.
Le plan handicap, à lui aussi été présenté. Il consiste a installer 23
feux sonores, et a aménager 42 km de  cheminement adapté sur la voie
publique.

Au cours des débats, les sujets abordés ont été nombreux et ont relativement peu porté sur les problèmes personnels.
Dans le désordre de nombreux problèmes, parfois modestes, ont été évoqués et considérés à chaque fois avec grand sérieux par les élus présents: problèmes de stationnement, d’aire de jeux où les plus petits peuvent s’enfuir, de circulation automobile anarchique, de rodéos sur la voie publique, de bruit des jeunes le soir, de la disparition de la banque LCL du quartier de Mitry, de poubelles jetées par les fenêtres, de tri sélectif des ordures pas toujours respecté, du manque d’espace pour pratiquer la moto-cross, etc.

Lorsque un habitant à évoqué le problème de "gros buveurs" qui créent des nuisances sur la voie publique, le maire à confirmé qu’il à interdit la consommation d’alcool sur 80 rues de la ville.

L’ancienne usine d’amiante du CMMP n’a été évoquée qu’en toute fin de conseil. Le maire s’est justifié du permis de démolir qu’il a accordé tacitement et a présenté en détail le plan de déconstruction proposé par la société COTEBA (sans mise sous bulle). Il a expliqué le refus de voter la motion des associations (qui souhaitent la mise sous bulle) en expliquant que cette motion était trop complexe et c’est la raison pourquoi il a proposé une motion plus simple.

Contrairement au conseil de quartier du Parc, il n’a malheureusement pas été
proposé, de recevoir le
compte rendu de la réunion .

Hervé Suaudeau

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.