Commerces, Justice, Médias, Sécurité

Le quartier Ambourget sonné par la violence

5 juillet, 2006 à 10:14 | Posté par

On espérait que cela n’arriverait plus après les violences urbaines de novembre dernier. La concorde républicaine locale défilant dans un quartier défiguré par ces sinistres événements semblait avoir apaisé les esprits. Malheureusement, dans la nuit de lundi à mardi, un nouvel excès de violence a sécoué le quartier Ambourget. La boulangerie du quartier a été incendiée et il n’en reste plus rien. Le maire lui a promis un local dans le quartier dès cette semaine.

Tout a commencé vers 2 h 30, un automobiliste évite un contrôle mené aux abords du quartier par la police locale. Pris en chasse depuis La Courneuve, le chauffard accélère, percute une voiture de police, puis laisse la sienne et se réfugie dans un hall. L’homme âgé de 40 ans finit par être maîtrisé difficilement. Lorsque les policiers l’embarquent et s’apprêtent à partir, quelques jeunes du quartier tentent de s’interposer, prêts à en découdre. De jets de pierres et de bouteilles, le face-à-face se resserre, un policier est sérieusement blessé à l’arcade sourcillière d’un coup de tête. Il a pu quitter l’hôpital hier après-midi. Son agresseur, un adolescent de 16 ans, est depuis en garde à vue au commissariat d’Aulnay. Cette fois, les policiers repartent. Mais après leur départ, deux voitures-béliers sont projetées dans les magasins, les saccages commencent. Il n’est pas 3 h 30, le temps de rappeler policiers et renforts, le calme revient au prix de quelques tirs de flash-balls, mais pas de nouvelle interpellation. Le voleur de voiture ivre et sous l’emprise de stupéfiants est toujours en garde à vue à la sûreté départementale de Bobigny.

Trois commerces ont été ravagés, un policier a été blessé d’un coup de tête et deux interpellations ont eu lieu. Mais, la tension est encore palpable. Le quartier vit dans la peur. Les commerces sont craintifs à l’image du supermarché Atac qui ferme à 14h depuis plusieurs mois à cause de la multiplication des vols.

"On ne peut pas tomber plus bas, déclare au Parisien l’adjoint au maire (UMP) chargé de la sécurité, Franck Cannarozzo. En novembre, c’était le quartier le plus chaud de la ville et la situation s’est encore durcie depuis. On a mis un médiateur pour pacifier Atac et, à la rentrée, le magasin rouvrira aux horaires habituels, après des travaux de sécurisation. Mais, comme partout, la tension grimpe chaque jour d’un cran. La faute à un sentiment d’impunité terrible, à un manque de réponse judiciaire qui décourage les habitants.»

Jérôme Charré

Articles similaires:

5 Réponses à “Le quartier Ambourget sonné par la violence”

je rejoins Franck Cannarozzo dans sont jugement, il semble qu’un durcissement des sanctions soit la seule issue. Une fois que de vraie peines seront appliquées il serait souhaitable que les medias ,si prompte à mettre en avant les dérapages de quelques exités, montre aussi le très long chemin à parcourir pour se reinsérer. Quelqu’un sait-il quelle condamnation on obtenue ceux qui on brûler le garage RENAULT et de fait supprimer le travail de dizaines de personnes ?…

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Je partage tout à fait ce sentiment. Un durcissement des sanctions, et je dirais même de vraies sanctions, doivent être appliquées. Il me paraît scandaleux de voir des délinquants hyper-multirécidivistes si jeunes qui n’ont pour sanction que d’être relâchés avec un avertissement verbal.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Les personnes qui ont brulés renault sont dehors depuis longtemps, ainsi que ceux qui avaient agressé cette dame dans le bus!!!!
Les mineurs peuvent avoir plusieurs faits a leur actif , ils seront dehors, parlons pas des récidivistes majeurs , c’est la même chose, je ne crois plus en la justice de Bobigny!

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
commenter
Frank Cannarozzo | 5 juillet, 2006 à 23 h 47 min

je veux juste préciser ici qu’en fait le conducteur poursuivi par la police avait volé la voiture, ce qui a motivé l’intervention policière. de plus il ne s’est pas arrêté par hasard dans ce quartier et ne s’est pas caché par hasard dans ce hall, il y habite. j’ai vu la voiture de police qu’il a percuté, le policier-chauffeur a eu beaucoup de chance !
la « réaction » de ses « amis » ne relève donc que de l’instinct grégaire. demain, nous réunissons en mairie la cellule de crise pour prendre d’autres mesures.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Ces jeunes là ne rendent même pas compte qu’il font la meilleure publicité possible au FN et extrémistes de tout poil…
Une fois un parti extrémiste au pouvoir, ils pourront jouer les victimes… Ce sera vrai mais ce sera trop tard et ils l’auront bien cherché…
Navrant.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown