Actualité, Santé

Gaz hilarant, séquelles neurologiques, décès…

6 juillet, 2020 à 9:48 | Posté par

Encore en vente libre!

Photo: la voix du nord

A Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), à Périgny (Val-de-Marne) et, depuis quelques jours, à Brunoy (Essonne), à Elbeuf, (Seine-Maritime) ou à Valenciennes (Nord) et Arras (Pas-de-Calais)… Les arrêtés municipaux visant à interdire la vente de protoxyde d’azote aux mineurs ne cessent de se multiplier. (…)

Sur la période 2018-2019, 47 cas ont été signalés aux centres d’addictovigilance en France, dont 37 cas « graves », selon la direction générale de santé. Parmi eux, 60% ont eu des complications neurologiques.(…)

En décembre 2019, le Sénat avait, pourtant, voté à l’unanimité l’interdiction de la vente du protoxyde d’azote aux mineurs. Mais depuis, le texte n’a toujours pas été examiné par l’Assemblée nationale. « Je me bagarre pour que ce soit une priorité », nous indique la sénatrice centriste Valérie Létard, à l’initiative de cette proposition de loi. La cause de ce retard? Le peu de journées réservées à leur examen et un calendrier bousculé par le coronavirus, selon l’élue. « On attend de connaître l’agenda de rentrée, la proposition de loi sera présentée entre novembre et janvier. »

Extraits d’un article du Parisien

En tapant « gaz hilarant » sur un moteur de recherche, vous tombez sur des sites de vente de ces cartouches pour siphon. Ceci pourrait au moins être corrigé par google et Cie…

Répondre:

Nom (SVP évitez les pseudos):
E-mail (non publié) (obligatoire):
Site web:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous avez le droit d'utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>