Actualité, Santé

Gaz hilarant, séquelles neurologiques, décès…

6 juillet, 2020 à 9:48 | Posté par

Encore en vente libre!

Photo: la voix du nord

A Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), à Périgny (Val-de-Marne) et, depuis quelques jours, à Brunoy (Essonne), à Elbeuf, (Seine-Maritime) ou à Valenciennes (Nord) et Arras (Pas-de-Calais)… Les arrêtés municipaux visant à interdire la vente de protoxyde d’azote aux mineurs ne cessent de se multiplier. (…)

Sur la période 2018-2019, 47 cas ont été signalés aux centres d’addictovigilance en France, dont 37 cas « graves », selon la direction générale de santé. Parmi eux, 60% ont eu des complications neurologiques.(…)

En décembre 2019, le Sénat avait, pourtant, voté à l’unanimité l’interdiction de la vente du protoxyde d’azote aux mineurs. Mais depuis, le texte n’a toujours pas été examiné par l’Assemblée nationale. « Je me bagarre pour que ce soit une priorité », nous indique la sénatrice centriste Valérie Létard, à l’initiative de cette proposition de loi. La cause de ce retard? Le peu de journées réservées à leur examen et un calendrier bousculé par le coronavirus, selon l’élue. « On attend de connaître l’agenda de rentrée, la proposition de loi sera présentée entre novembre et janvier. »

Extraits d’un article du Parisien

En tapant « gaz hilarant » sur un moteur de recherche, vous tombez sur des sites de vente de ces cartouches pour siphon. Ceci pourrait au moins être corrigé par google et Cie…

Les commentaires sont fermés.