Entreprises, Immobilier, Logement, Politique

Réponse de R.A Bougourd à « l’anti fake news » de Franck Cannarozzo

29 novembre, 2019 à 10:00 | Posté par

A titre personnel, R.A Bougourd, Président d’Aulnay Environnement donne son avis sur la parution d’un article sur la page facebook de Franck Cannarozzo, maire-adjoint de notre ville que nous avons relayé.

Je me réjouis de lire que la ville aurait une politique sociale tournée vers « les jeunes Aulnaysiens modestes ». Cette affirmation gagnerait en crédibilité si la municipalité ne clamait pas son opposition à la construction de logements sociaux, en entretenant la confusion entre les différents types de logements sociaux, et en laissant croire que création de logements sociaux égale arrivée de « classes dangereuses », alors que le plafond de ressources pour un logement social de catégorie 3 (PLS) est largement supérieur au revenu médian des Français, et peu différent d’un loyer plafonné par la loi Pinel ( à cette différence près qu’au bout de 9 ans, le plafonnement disparaît) . C’est bien à un certain type de population « modeste » que s’adresse la politique de la municipalité : le « haut du panier » qui a la possibilité de s’endetter pour 30 ans. Les plus modestes des jeunes Aulnaysiens continueront à vivre avec leurs parents, sous prétexte de ne pas « ajouter de la pauvreté à la pauvreté ». Le quota de logements sociaux à Aulnay est certes supérieur à celui fixé par la loi, mais qui niera que la demande existe ? Que faire de ceux qui ne peuvent envisager qu’un loyer raisonnable ? Les déporter en attendant que les maires des Hauts-de Seine acceptent d’augmenter leur quota?
Soyons clair : on peut faire dire aux chiffres ce que l’on veut. Il faudrait savoir quelle part revient aux 30% des acheteurs qui ne sont ni ouvriers, employés ou professions intermédiaires (au passage, mélanger ces 3 catégories me paraît osé). Cela représente-t-il 30% des biens, ou beaucoup plus ? Et qu’entend-on par « investisseurs » ? Ne doit-on pas ici tout simplement comprendre que ces nouveaux immeubles sont surtout l’occasion d’un placement pour qui en a les moyens ?
Au sujet de Val Francilia, la vertueuse indignation contre ceux qui mépriseraient l’emploi, le projet d’un centre de formation et d’implantation d’entreprises, est très typique d’une façon de biaiser le débat, en répondant à côté. Vous n’êtes pas sourd au point de ne pas avoir entendu, vous n’êtes pas aveugle au point de ne pas avoir lu, qu’au contraire, tous les opposants à la construction d’immeubles sur le parc Ballanger souhaitent que les terrains PSA soient exclusivement consacrés à des activités économiques et de formation. Entre autres, parce qu’il n’est pas décent de masser des habitants au bord d’une zone de bruit dont nous savons que la limite n’est pas moins franchissable que les frontières ne l’ont été pour le nuage de Tchernobyl. Au fond, le consensus est total là-dessus, puisque la municipalité actuelle, en changeant quelques termes, ne fait que reprendre ce que la précédente avait préparé. Non sans avoir commencé par saborder les projets bien avancés avec des industries comme Eurocopter.
Lorsque vous étiez dans l’opposition, monsieur Cannarozzo, je vous ai entendu dénoncer la volonté du maire Ségura d’atteindre les 100 000 habitants et d’augmenter par la même occasion son indemnité. Ne soyez pas surpris de voir revenir le boomerang, avec le rythme de constructions que tous les Aulnaysiens peuvent constater. En fait, il y a certaines lignes de continuité entre les deux mandatures, aussi bien pour la construction que pour le projet de centre de formation sur PSA. Le déclin que la municipalité actuelle dénonce à longueur de tribune a été réel, mais il date d’une époque bien antérieure à celle de la mandature Ségura. C’est alors, lorsque vous étiez aux affaires, que la ville a perdu des habitants. C’est alors que la ville a pris un retard considérable dans l’offre de logements. Sous la pression de l’État, la précédente municipalité a fait le « sale boulot » pour vous, en relançant la construction, ce que vous n’avez pas manqué de dénoncer. Et c’est là-dessus que vous avez gagné, pour ensuite poursuivre de plus belle, mais avec des objectifs légèrement différents.
Le ton de votre tribune est bien révélateur de la dégénérescence de la vie démocratique dans notre commune et de l’ambiance exécrable que la municipalité actuelle entretient. De grâce, cessez de jeter l’anathème sur ceux qui n’ont pas votre vision des choses. On a le droit d’avoir des opinions, même si ce ne sont pas les vôtres. Les politiques nationaux ne cessent d’invoquer l’effort de pédagogie. A défaut d’amabilité, pourquoi ne pas faire un petit effort de pédagogie au niveau communal ? A condition, bien sûr, d’avoir compris la différence entre polémique agressive et débat démocratique.

9 Réponses à “Réponse de R.A Bougourd à « l’anti fake news » de Franck Cannarozzo”

[Ndlr: commentaire modéré. Catherine s’emballe une fois de plus en.nous faisant prendre des risques juridiques]

Navigue avec Firefox 70.0 Firefox 70.0 sur Windows 8.1 x64 Edition Windows 8.1 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.3; Win64; x64; rv:70.0) Gecko/20100101 Firefox/70.0

Quand on lit ce genre de contre-tribune, on se demande qui est le plus agressif… dites les amis, ca vous dirait pas d’essayer d’apaiser le débat plutôt que de mettre le feu à la poudrière ? Cette réponse ne me semble pas élever le débat démocratique.
Pour commenter ce message, j’ai quelques questions, probablement stupides mais j’assume, si quelqu’un veut bien me répondre, si possible dans le calme :
– Pourquoi vouloir construire plus de logement sociaux alors même que la ville dépasse les quotas ? la mixité sociale me semble une notion importante, pourquoi vouloir à tout prix réduire la proportion de classe moyenne ? Pour moi, l’augmentation du nombre de logements sociaux n’a pas à être un sujet de politique locale, tant que nous respectons les règles, mais plutôt nationale en pénalisant plus sévèrement les communes qui ne les respectent pas !
– En quoi il y a une dégénérescence de la vie démocratique dans notre commune ? Les habitants ne sont-il pas assez consultés ou pas assez écoutés ? Que proposer pour améliorer cela ? et surtout, est-il possible d’écouter et de satisfaire tous les avis ?
Ce sera tout pour aujourd’hui, vous avez 2 heures 🙂
Plus sérieusement, vivement le mois de mars, que le printemps revienne

Navigue avec Google Chrome 78.0.3904.108 Google Chrome 78.0.3904.108 sur Windows 10 x64 Edition Windows 10 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 10.0; Win64; x64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/78.0.3904.108 Safari/537.36
commenter
Jean-Louis Karkides | 29 novembre, 2019 à 12 h 29 min

Oui, vous avez raison, la politique du logement social est ou devrait être au niveau national mais bien des villes préfèrent payer une amende que de construire des logements sociaux… Quant à votre appréciation de la démocratie dans notre ville, je n’ai pas le même ressenti..

Navigue avec Google Chrome 71.0.3578.99 Google Chrome 71.0.3578.99 sur Samsung Samsung
Mozilla/5.0 (Linux; Android 9; SAMSUNG SM-A405FN) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) SamsungBrowser/10.1 Chrome/71.0.3578.99 Mobile Safari/537.36

@Norbert, je pense que vous êtes peut être l’un de ces fameux membres de la majorité qu’est A2M, mais peut être pas, je dis cela dans la mesure où ces amis semblent avoir des oeillères sur ce qui se passe à Aulnay, éblouis par la prestance de leur grand chef.
-Il n’est pas question de multiplier les logements sociaux peut être suffisants mais des logements vendus 250 000/ 300 000 € et davantage pour de jeunes couple à revenus modestes qui souhaiteraient s’installer à Aulnay, qu’en déduisez-vous ? Vous avez aussi 2 heures…!tout politique agit pour ses électeurs ou futurs électeurs.
– M.Cannarozzo, le seul d’ailleurs à s’exprimer, l’envoyé spécial de la majorité ? a présenté son scénarii pour Val Francilia mais pas du tout avec des Aulnaysiens intéressés, ils en sont exclus ( ceux d’A2M totalement autistes à ces projets, aucune remarque dans leur publicité), juste avec un bureau d’études éloigné des problématiques de la ville, des technocrates éloignés de l’humain et qui auront disparus aussi vite qu’ils sont arrivés mais on paye. Depuis quelques temps, on met la charrue avant les boeufs, on étudie, seul en catimini, on propose et si l’on a des remarques à formuler, si l’on n’est pas tout à fait d »accord, on est les méchants, les empêcheurs de tourner en rond, les opposants qu’il ne faut surtout pas à Aulnay sous bois, quel est ce régime?
– Monsieur, pourquoi 2500 logements à Val Francilia, toujours pas compris et vous? personne ne répond, reconstitution des 3000, agréables en 1975 mais les temps ont changé… Qui serait susceptible d’acheter dans un tel environnement, en place d’une ex usine dont on ne sait pas toujours…, proche d’autoroutes, proche d’aéroport…avec des aménagements à venir sur combien d’années. Monsieur,pourquoi comme l’indique encore M.Cannarozzo, toujours un peu seul, pourquoi plus de commerces, plus d’équipements scolaires, sportifs….mais pourquoi, faisons déjà au mieux avec ce que nous avons qui n’est pas toujours en bon état ou à développer pour le bien des Aulnaysiens qui sont déjà là, et il y a beaucoup à faire: l’état d’écoles dénoncé récemment, des commerces qui se ferment, des quartiers en désuétude….
– « la dégénérescence du débat démocratique » je pense que vous ne suivez pas , que vous ne participez pas aux réunions de quartier juste pour cet exemple parmi d’autres où le débat est totalement occulté, on fait semblant de vous entendre et après? une démagogie de haut vol, juste des informations sur ce que  » l’on a fait »,(sans vous…) exemple sur la circulation, sur l’urbanisme, sur des appellations( Napoléon)…Décidé d’avance ! Avez-vous constaté la dégénérescence des participations, les Aulnaysiens qui souhaitaient justement participer à ces débats démocratiques et qui y croyaient, ont désormais abandonné devant leur inutilité, vous le savez?
Bon, un commentaire loin d’être exhaustif ,mais il faut bien s’arrêter…j’attends votre réponse avec impatience mais qui arrive rarement de la part des élus ou aficionados de la majorité, surtout lorsque l’on pousse un peu trop loin le débat, c’est STOP!

Navigue avec Google Chrome 78.0.3904.108 Google Chrome 78.0.3904.108 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; Win64; x64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/78.0.3904.108 Safari/537.36

Comme prévu, @ Norbert n’a plus de réponse

Navigue avec Google Chrome 78.0.3904.108 Google Chrome 78.0.3904.108 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; Win64; x64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/78.0.3904.108 Safari/537.36

@Jacques Bonjour. Désolé, je ne suis pas connecté tous les jours pour voir les réponses et viens donc de lire votre message qui m’est apparemment destiné.
Merci pour votre réponse. Je ne suis absolument pas engagé dans la vie politique de notre ville, je suis donc tout cela de très loin et essaye simplement de comprendre cet agacement (voire révolte) de certains sur l’action du maire actuel.
Sur Val Francilia, je suis totalement d’accord avec vous (et avec R.A Bougourd aussi d’ailleurs) et mon message initial ne mentionnait pas du tout cette partie.
Pour les logements sociaux, je ne comprend pas votre réponse, s’il y a assez de logements sociaux mais que le prix des autres logements sont trop élevés, il faudrait que la mairie encadre les prix de ventes des biens immobiliers, mais je ne pense pas qu’elle en ait les pouvoirs. Les taux d’intérêts sont très bas, et la flambée des prix qui en résulte, même si elle est critiquable, n’est pas propre à notre commune et relève encore une fois selon moi d’une politique nationale.
Sur l’état des écoles et les quartiers laissés en désuétude je vous rejoins et seraient attentif à ces sujets dans les programmes annoncés par les candidats aux municipales.
Concernant les commerces qui ferment, je vous trouve un peu rude dans la mesure où je trouve une amélioration et moins de rideaux fermés qu’il y a quelques années.
Pour la dégénérescence du débat démocratique, je comprend mieux avec vos explications (même si je trouve votre message un brin agressif à mon encontre). Ne participant pas activement aux réunions de quartier et autre concertations par manque de temps, je n’ai forcément pas pu ressentir ce manque d’écoute de l’équipe municipale actuelle. Les rares fois où je les rencontre lors de quelques festivités organisées dans la ville, l’équipe semble tout sourire et à l’écoute mais je sais bien que cela reste du travail de communication.
Concernant l’action, il y a certainement plein de choses à reprocher. Comme vu sur ce blog, de nombreux éléments du programme annoncé n’ont pas été réalisés. Je pense juste que le ton accusateur de certains commentaires dessert le débat et que proposer et expliquer des solutions est toujours plus vertueux. Un simple lecteur comme moi n’a pas forcément toutes les ficelles pour comprendre votre rancoeur, d’où mon premier commentaire. Du coup, si on commence à m’assimiler à un supporter du maire, la prochaine fois, je m’abstiendrais 🙂
Bonne journée à vous.

Navigue avec Google Chrome 78.0.3904.108 Google Chrome 78.0.3904.108 sur Windows 10 x64 Edition Windows 10 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 10.0; Win64; x64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/78.0.3904.108 Safari/537.36

Je n’avais pas eu le temps de relire la réaction de monsieur Bougourd et comme il m’interpelle, je vais y répondre.

Tou d’abord l’affirmation qui veut la ville choisirait une population au détriment d’une autre est totalement faux et découle d’un constat urbain fait depuis bien longtemps et qui est écrit noir sur blanc dans le préalablement du PLU de 2008. Et je précise que ces lamentes ne sont pas le fruit d’un lubie politique mais d’études urbaines, démographiques et sur l’habitat qui ont été menées entre 2004 et 2008. Que disent ces études ? L’habitat a Aulnay est fragmenté en 2 : d’un coté 38% d’habitat social et de l’autre coté des pavillons dont le prix d’acquisition moyen est trop élevé pour ceux qui veulent passer de l’un a l’autre. Ces études conseillent fortement de construire un habitat intermédiaire composé de logements collectifs privés et de logements collectifs en acquisition. Dans les deux cas, il s’agit de permettre ce qui s’appelle le parcours résidentiel (la progression dans un habita plus confortable) et de faire diminuer la pression sur les prix a l’achat par manque d’une offre suffisamment riche.

Et c’est exactement ce que nous faisons. Les chiffres que j’ai donné confirment que pour la moitié des achats, cela concerne exactement ce public aulnaysien et pour 75% si on étend aux villes du 93. Donc il ne reste que peu de place aux simples investisseurs, moins de 25%. Vous pouvez en douter mais c’est pourtant la réalité.

Ensuite quand on a 38% de logements sociaux, alors que la loi cherche a établir 20-25% sur tout le territoire national, au nom de quoi serait-on coupable de ne pas vouloir augmenter cette proportion. Et je parle bien de proportion et non de nombre absolu. Car pour ceux qui prétendent qu’on ne fait aucun logement social, il leur suffirait au moins de lever les yeux sur Jacques Duclos pour voir qu’Aulnay Habitat, et mille et une vie Habitat en ont bâti. Ce procès est donc sans fondement. Enfin comment peux-t-on croire que dans les 11000 logement sociaux de notre ville, aucun aulnaysien n’aurait les moyens de faire un premier achat modeste alors qu’il lui est clairement impossible d’acheter un pavillon trop cher ? Meme si 5%, meme 3% d’entre-eux le peuvent et le veulent, il faut leur donner la possibilité. Et au passage libérer plusieurs centaines de logements sociaux… Bref tout le monde peut y gagner.

Au sujet de Val Francilia, certes tout le monde a trouver l’idée très bien d’implanter des entreprises, des emplois et un campus de formation, mais comme par hasard aucun article ne l’a vanté, aucun tract n’est paru en rappelant cela. Tous les tracts parus parlaient uniquement de % ha sur Ballanger et rien d’autre. Qui tronquait a ce moment la les choses ? Qui affirmait que la décision était prise de bétonner 5 ha alors que nous avons soumis a concertation la vision de l’urbaniste telle quelle. Personne n’a dit que la décision était prise et j’entends encore votre certitude que nous allions en juillet dernier acté le projet tel quel alors que je vous affirmais que la délibération constaterait simplement la concertation. Les élus s’étaient abstenus de donner leur avis avant la concertation pour écouter et vous leur fait fait reprocher de cacher une décision qu’ils n’avaient pourtant pas prise.

Pourquoi construire des logements sur PSA ? Deux raisons très simples. D’abord ce campus dont vous ne mesurez pas encore l’importance qu’il prendra pour avenir de cette ville, nécessitera de loger des professeurs, des agents, des étudiants. Nos partenaires actuels demandent qu’un internat puisse voir le jour par exemple. Ensuite si on veut abaisser le niveau de congestion de nos routes, il faut repartir l’habitat auprès des activités. Le deuxième point est lié au fait que vous ne cessez de l’ignorer mais les verts du gouvernement précédent oblige les communes a travers la loi TOL a bâtir un nombre obligatoire de logements. Et les verts et écolos locaux ont beau jeu de refuser toute construction de logements, mais ce sont eux qui ont mis en place cette obligation et qui comme par hasard oublient leur responsabilité historique. Grace a vos amis verts et écolos, cette loi demande a Aulnay de construire 660 logements par an. Alors la question que je vous pose ? Voulez-vous obier a cette injonction de vos amis ? Nous, nous avons décidé de bâtir mais bien moins que ces 660. Que ferons les verts et écolos a la tête de la ville ? Moi j’ai la réponse dans un document de Deltaville qui sur la concession Mitry-Princet s’étonne de la volonté de bâtir 50% de logements sociaux.

Quand j’étais de l’opposition comme vous le rappelez, monsieur Segura affirmait sa volonté d’avoir 100 000 habitants et je m’opposais a ce principe. Nous ne poursuivons pas cet objectif. Au rythme actuel, il faudra 3 ou 4 mandats soit de 18 a 24 ans pour atteindre ce chiffre. Cela fera longtemps que d’autres élus auront pris le relais. Ce n’est donc pas un objectif des les actuels. Ensuite, l’argument du fait que la Ville gagnerait quelque chose de plus en atteignant 100 000 habitants et notamment que les élus y gagneraient de plus larges indemnités est totalement erroné pour la raison suivante. Depuis 2004 la Ville a le « statut » de ville de 100 000 habitants grâce a la loi qui mettait en place par la meme occasion les conseils de quartier. Depuis lors le plafond indemnitaire a augmenté. Donc il n’y aurait aucun gain en atteignant ce plafond pour de vrai. Et je rappelle au passage que les adjoints de l’ancienne majorité touchaient 2000 euros nets alors que les adjoints actuels ont volontairement abaissé leurs indemnités a 1400 des le début du mandat, avant impôts je précise pour ceux qui pensent que les élus ne paient pas d’impôts. Le hochet financier n’existe donc pas.

Mes objectifs, nos objectifs n’ont donc pas changé. Favoriser le parcours résidentiel, tirer dans tous les quartiers le logement vers le haut car tous les aulnaysiens méritent mieux. Nous construisons non pas le maximum mais le minimum et uniquement en centre gare et sur les deux grands axes que sont Princet Mitry et Duclos. Et c’est a ce prix que les zones pavillonnaires peuvent rester a l’abri.

Sur la méthode, le problème est que vous croyez toujours être le professeur et les autres les élèves. Vous n’hésitez pas quand on n’est pas d’accord avec vous de traiter les gens d’autiste, vous auriez pu vous en passer, ou de couper la parole et de vous énerver en pleine réunion publique. Il me parait difficile que vous donniez a nouveau la leçon. Ce que vous ne semblez pas saisir, c’est qu’en tant qu’elu, ayant fait environ 90 réunions publiques, reçu l’avis de centaines d’aulnaysiens, je dois comme mes collègues faire une synthèse, un compromis qui satisfasse le plus grand nombre. Tout le monde ne peut pas être satisfait et vous ne le serez pas visiblement. Personnellement je le regrette mais je continuerai a débattre avec vous dans la dignité. Mon article ne citait d’ailleurs que des faits donc rien de polémique.

Mais notre premier désaccord, monsieur, provient du jour ou devant la présentation du projet de 62 logements en deux barres proposés par monsieur Segura sur la parcelle croix-blanche, vous approuviez. Moi j’étais contre et je le suis toujours.

Au plaisir de vous revoir dans les réunions de quartier que j’animerai a nouveau des le mois d’avril.

Navigue avec Safari 13.0.2 Safari 13.0.2 sur Mac OS X  10.14.6 Mac OS X 10.14.6
Mozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_14_6) AppleWebKit/605.1.15 (KHTML, like Gecko) Version/13.0.2 Safari/605.1.15

« Au plaisir de vous revoir dans les réunions de quartier que j’animerai a nouveau des le mois d’avril »

Mais ils ont déjà gagné les élections les bourgeois. Que de suffisance et de fanfaronnade !

Méthode Couë ou certitude arrogante ?

Mais très cher monsieur Cannarozzo on va tout faire pour vous « foutre à la porte  » de la mairie avec perte et fracas.

Oui la municipalité Beschizza sans parler de racisme, préférerait une population asservie bien blanche. Le reste n’est que soumission électorale

La colonisation est finie, il faut arrêter de nous prendre pour des sous citoyens.

ON EST FRANÇAIS ET ON EST CHEZ NOUS

QUE ÇA RENTRE DANS VOTRE TÊTE DE SOIT DISANT RÉPUBLICAINS !

Navigue avec Google Chrome 78.0.3904.108 Google Chrome 78.0.3904.108 sur Android 9 Android 9
Mozilla/5.0 (Linux; Android 9; SM-G960F) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/78.0.3904.108 Mobile Safari/537.36

Je rajoute monsieur Cannarozzo que je ne suis d’aucun parti ni de la révolution… ni même membre d’un quelconque parti de gauche.

Je suis juste une petite citoyenne qui a son poids électoral par son bulletin de vote. Et qui le fera savoir.

On est pas des colonisés. Et votre façon de dire « on est chez nous », je parle de position politique là me fait penser à cela vu sur Aulnay cap. Je n’en suis pas l’auteure non plus

Alors un peu de modestie et de modération dans vos propos monsieur.

Les électeurs donneront ou pas une suite à donner à votre fameux #Aulnaybouge ou maintenant #VivreAulnay #Ensemble ou je ne sais quoi.

Ne vendez pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué

A lire, cette personne vous explique mieux que moi

https://aulnaycap.com/2019/12/05/elections-municipales-a-aulnay-sous-bois-et-si-en-mars-2020/

Navigue avec Google Chrome 78.0.3904.108 Google Chrome 78.0.3904.108 sur Android 9 Android 9
Mozilla/5.0 (Linux; Android 9; SM-G960F) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/78.0.3904.108 Mobile Safari/537.36

Répondre:

Nom (SVP évitez les pseudos):
E-mail (non publié) (obligatoire):
Site web:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous avez le droit d'utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>