Environnement, Travaux, Urbanisme

La mairie a-t-elle menti à l’autorité environnementale pour construire son parking Abrioux ?

23 janvier, 2019 à 12:45 | Posté par

Décidément, le projet controversé de parking souterrain n’aura pas fini de nous étonner. Après le faux trac de soutien publié sur deux blogs fondés par des membres de la majorité, une autre tromperie semble-t-elle se profiler? Ce soupçon est renforcé par le silence de la municipalité que nous avons contacté hier par mail via M.Pachou (maire par délégation qui a signé le document à l’autorité environnementale) et M. D’agostino (directeur de cabinet adjoint qui a reçu un SMS doublant le mail). Nos questions étaient précises et argumentées mais hélas, le silence est devenu une habitude lorsque les sujets semblent gênants.

Un MonAulnay-naute, que nous remercions, nous a fourni le lien vers le document fourni en août dernier par la municipalité au ministère de l’environnement pour faire approuver son projet de parking à 6,5M€.

Nous y avons repéré trois points qui posent sérieusement question.

Une nappe phréatique « oubliée »

La mairie indique tout d’abord que le projet n’impliquera ni drainage ou modification des masses d’eau souterraines. Or si l’on regarde une carte des nappes phréatiques de notre ville, l’ex place Camélinat est sur une zone où les masses d’eau ne sont qu’entre deux et trois mètres de profondeur. Comment alors un projet de deux étages de parking souterrain pourrait-il alors éviter ces nappes ni faire de drainage ou relevage? Cela nous parait tout simplement relever de la magie… Silence de la mairie en réponse.

Une vingtaine d’arbres centenaires arrachés, passés sous silence

Plus loin, le document signé par le maire par délégation M. Pachou, indique qu’il n’aura pas d’impact significatif sur la faune et flore et dans son explication. Il oublie tout simplement de dire que les 19 ou 20 arbres centenaires seront arrachés et remplacés par 7 ou 8 pots végétalisés. Cet « oubli » est d’autant plus étonnant qu’il est même le cœur de la controverse sur le bétonnage de cette place!

Pire, ces arbres étaient des arbres protégés comme « remarquables » dans le PLU de 2014. Le nouveau PLU de 2015 retire ces arbres du patrimoine arboré de la ville. Ce retrait intentionnel pose désormais question. Silence de la mairie en réponse.

Un risque de dissolution du gypse oublié

À moins que nous n’ayons pas compris, il est étonnant que la mairie estime que cette zone soit dépourvue de risque naturel. En effet, tout le sud d’Aulnay est en périmètre de risque de dissolution du gypse. Contrairement aux deux autres points précédents, la mairie peut plaider un simple oubli ou un acte manqué. En effet il est évoqué dans ce même documents qu’il existe un document de prévention des risques naturels qui évoque le risque de mouvement de terrain et d’affaissement. Mais pourquoi alors n’avoir rien mis dans cette case? Silence de la mairie en réponse.

La conséquence de ces « oublis » est que l’autorité environnementale risque de ne pas mettre son nez dans ce projet pourtant si controversé et accepter un projet présenté comme « ne modifiant qu’à la marge les conditions de sous-sol ou de surface » (sic).

Contrairement aux pluralisme très limité dans les médias municipaux, notre blog est ouvert à la municipalité si elle se décide à donner des explications (il l’a toujours été). Pas la peine donc de dépenser des frais d’avocat pour forcer un droit de réponse, même si c’est avec l’argent du contribuable.

Articles similaires:

2 Réponses à “La mairie a-t-elle menti à l’autorité environnementale pour construire son parking Abrioux ?”

Bonjour, je connais bien cette place, ces fameux tilleuls dont on dit qu’ils seraient « centenaires », je ne peux contredire je n’étais pas né au début du XXième. Plaisanterie mise à part, ils me semble un peu « pourris » ces arbres, et vouloir les garder 10 ans de plus, serait probablement vain. Ils sont en « bout de vie » en apparence.

Vous avez le droit d’avoir tél avis, mais j’ai l’impression que vous êtes contre histoire d’être contre.

Pour la présumée nappe, il y a des ingénieurs qui ont dû étudier ce problème. Vous êtes ingénieurs en construction monsieur ou un petit blogueur là pour casser la municipalité ?

N’importe quoi!

Navigue avec Google Chrome 71.0.3578.99 Google Chrome 71.0.3578.99 sur Android 8.0.0 Android 8.0.0
Mozilla/5.0 (Linux; Android 8.0.0; SM-G960F) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/71.0.3578.99 Mobile Safari/537.36

Bonjour Jacques,

Je partage votre avis sur le fait que des arbres ne sont pas éternels. Il semble cependant qu’un tilleul de 100 ans, même en ville, soit jeune car ces arbres sont censés, suivant les espèces, vivre entre 500 et 1000 ans. Ils ont d’ailleurs été classés à ce titre patrimoine arborés de la ville en 2014. Certains sont effectivement malades, mais ce ne sont qu’une minorité.

Sur la nappe, je suis d’accord avec vous, des ingénieurs ont dû étudier le problème. Mais c’était pour mettre en place des pompes de relevage et des systèmes de drains car le dernier sous-sol est sous la nappe phréatique (je n’invente rien, ce niveau est dans les documents municipaux). Il n’est pas impossible techniquement de construire ce parking, néanmoins il est incompréhensible que ce niveau de la nappe, que tous les riverains connaissent, soit caché à l’autorité environnementale.

Pour information, à cette heure, la mairie refuse toujours de répondre à ces interrogations.

Navigue avec Firefox 64.0 Firefox 64.0 sur Ubuntu x64 Ubuntu x64
Mozilla/5.0 (X11; Ubuntu; Linux x86_64; rv:64.0) Gecko/20100101 Firefox/64.0