Urbanisme

Encore un beau pavillon qui disparaît

12 octobre, 2018 à 15:15 | Posté par

Photo: V.S

Situé 52 Avenue du quatorze juillet, certains anciens aulnaysiens le connaissent bien puisqu’il abritait « L’école Pigier ».

Les pelleteuses sont passés par là et certainement un nouveau bloc de béton va le remplacer.

Photo Googlemap (Alain RS)

 

Articles similaires:

3 Réponses à “Encore un beau pavillon qui disparaît”

Vous avez omis de transmettre des photos des destructions en nombre, mais pas une comme rue du 14 juillet, pas deux mais une dizaine de maisons détruites d’un seule coup rue A.France/F.Herbaut, belle effficacité, même si je l’ai fait sur ce blog sans d’ailleurs aucun relais, aucune intérêt pour qui que ce soit. Le sud d’Aulnay semble être davantage à l’honneur…

Navigue avec Google Chrome 69.0.3497.100 Google Chrome 69.0.3497.100 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; Win64; x64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/69.0.3497.100 Safari/537.36
commenter
Jean-Louis Karkides | 15 octobre, 2018 à 8 h 28 min

@Christian Picq, cet article était en préparation, vous m’avez devancé, c’est tout.

Navigue avec Google Chrome 69.0.3497.100 Google Chrome 69.0.3497.100 sur GNU/Linux x64 GNU/Linux x64
Mozilla/5.0 (X11; Linux x86_64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/69.0.3497.100 Safari/537.36

Sous le mandat de Gérard Ségura, à la suite d’une forte inquiétude concernant l’implantation programmée de  » mastodontes de béton  » en limite de zones pavillonnaires, et sur invitation laissée dans les boites aux lettres du quartier concerné par Sylvette Vincent, directement impactée, je m’étais rendue comme tout mon voisinage dans une réunion publique organisée à Dumont, où mes facilités d’élocution et mon absence de timidité faisant de moi la porte parole des inquiétudes nourries des riverains de ce projet décrié, j’avais défendu l’idée qu’on ne pouvait pas imposer un projet qui allait détruire la qualité de vie de tout un quartier et ce faisant, dévaluer un patrimoine immobilier pour lequel tout le monde s’était endetté et avait consenti à de nombreux sacrifices…

Par la suite, j’ai participé et suivi toutes les réunions concernant la modification du PLU qui permettaient sous la houlette du maire de l’époque, l’érection insensée de ces immeubles rivalisant avec les hauteurs des édifices parisiens dans des rues étroites, défendant avec détermination face à Gérard Ségura, le droit des petits propriétaires de pavillons qui craignaient à juste raison, une perte de qualité de vie, de jardins, d’ensoleillement, de tranquillité, d’intimité, des difficultés de stationnement et de circulation et une dévaluation de leur patrimoine immobilier sans contrepartie !

Pour la petite histoire, c’est en mettant mes talents oratoires et mon absence de timidité au service des mes concitoyens que je me suis, sans le savoir, aliéné la détestation camouflée de Gérard Ségura qui continuait avec hypocrisie et minauderies sournoises à me serrer chaleureusement la main dans toutes les manifestations de la ville, à me parler et à me sourire…

Et, très naïvement je n’ai pas imaginé un seul instant que cet homme là utiliserait ses pouvoirs pour se venger de l’impact des mes interventions dans les réunions qui m’ont à chaque fois valu les applaudissements nourris de l’assemblée, pour m’infliger ce qu’on nomme une  » sanction déguisée « , lorsque l’occasion pour moi s’est enfin présentée de pouvoir demander ma mutation ( prioritaire ) pour rapprochement géographique de ma famille, dans la discipline déclarée vacante au conservatoire de notre ville…

Je cherche à faire reconnaître devant la justice que Gérard Ségura a pris la très grave responsabilité de me discriminer pour des raisons politiques camouflées en m’évinçant illégalement de ce poste alors même que je remplissais tous les critères exigés par les textes de lois, les décrets, les circulaires et les statuts de la fonction publique territoriale ! Il suffit pour cela de comparer ce qui est prescrit par la loi avec valeur d’obligation pour les maires et les conservatoires à rayonnement départemental, et ce qui a été mis en oeuvre à la place, pour comprendre que, selon moi, l’état de droit a été piétiné tout en me portant scandaleusement et illégalement préjudice…

Mais finalement pour abonder les regrets et le sentiment d’injustice exprimés par Christian, à partir du moment où les gens ne sont pas directement impactés dans leur vie personnelle par un problème ou une injustice flagrante, ils demeurent indifférents parce que très égoïstes et individualistes. La désunion des citoyens entre eux fait le jeu et la force sans contre-pouvoir réel de ceux qui nous dirigent et décident de tout sans véritable contrôle…

Navigue avec Firefox 62.0 Firefox 62.0 sur Windows 8.1 x64 Edition Windows 8.1 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.3; Win64; x64; rv:62.0) Gecko/20100101 Firefox/62.0

Répondre:

Nom (SVP évitez les pseudos):
E-mail (non publié) (obligatoire):
Site web:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous avez le droit d'utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>