Justice, Logement, Social

Le président de l’amicale des locataires de la cité de l’Europe jugé ce jeudi

6 décembre, 2017 à 22:02 | Posté par

Il comparait à 13h pour « troubles de la tranquillité par l’envoi de « messages malveillants réitérés « , ainsi que pour avoir « volontairement commis des violences psychologiques ayant entraîné une ITT supérieure à 8 jours ».

Il dénonce la « mauvaise gestion » du bailleur : humidité dans les appartements, pannes d’ascenseurs, poubelles non ramassées. De son côté, Emmaüs-Habitat pointe les « méthodes violentes » de celui qui « n’est pas locataire de la cité. « .  Cette audience a ceci de rare que c’est le bailleur qui attaque au travers de deux employés d’ Emaus Habitat le représentant des locataires, l’inverse étant plus fréquent.

Emmaüs-Habitat n’est pas partie-civile et reste « en retrait » en observant les deux salariés du bailleur Emmaüs-Habitat  le résultat du jugement qui l’oppose à Mohammed Maatoug poursuivi pour violences psychologiques, pas de violences physiques…….Violences psychologiques qui disparaissent au bout de 60 jours…….

Défendre ceux qui vivent dans ces cités est dangereux mais Mohammed Maatoug n’est pas seul.

 

 

Articles similaires:

Répondre:

Nom (SVP évitez les pseudos):
E-mail (non publié) (obligatoire):
Site web:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous avez le droit d'utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>