Démocratie, Politique

Le fondateur de « La révolution est en marche » s’adresse au Président

12 décembre, 2017 à 11:32 | Posté par

Photo: Le Parisien

Bien sur, il l’écrit lui même, il ne l’a pas rédigée seul mais cette longue lettre résume ses combats, les obstacles et les injustices qu’il rencontre.

Cette lettre sera t’elle lue par Emmanuel Macron ou par un de ses proches? Accéderont-ils à sa demande d’entre vue?

thumbnail of lettre

Articles similaires:

2 Réponses à “Le fondateur de « La révolution est en marche » s’adresse au Président”

Belle lettre, qui améliore ma perception de ce nouvel acteur de la vie publique à Aulnay. Et ce n’est pas qu’une question d’expression écrite. Une écriture travaillée influence évidemment le jugement et tout le monde n’a pas les mêmes chances malheureusement dans ce domaine. Le bon réflexe a été de se faire aider, cela renforce à l’évidence la portée du message (même si le rédacteur aurait pu éviter d’en faire un peu trop avec un imparfait du subjonctif, tout en introduisant quelques fautes d’orthographe pour équilibrer, mais ceci est secondaire…).
Je ne connais pas le contexte de ce licenciement annoncé et je ne peux pas me faire une opinion définitive sans plus d’information, mais en tous cas cette lettre donne envie de rencontrer le Monsieur.
Je suis confiant, il y aura des suites.

Navigue avec Firefox 57.0 Firefox 57.0 sur Windows 10 x64 Edition Windows 10 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 10.0; Win64; x64; rv:57.0) Gecko/20100101 Firefox/57.0

Il semble que les événements récents donnent tort à mon commentaire du 12 décembre, 2017 à 18 h 17 min.
Une écriture travaillée, sensible, donne du poids au message.
Une action violente face à la représentation municipale ruine cet effort.
https://monaulnay.com/2018/03/hadama-traore-sest-invite-de-facon-inedite-au-conseil-municipal.html
Quelque soit l’avis que l’on puisse avoir sur la majorité actuelle et sa façon de gérer, la méthode adoptée n’est pas acceptable.
On peut émettre des opinions, avoir un débat ouvert et sans concession (et personnellement je défendrai toujours les blogs comme la presse d’opinion même -et surtout- quand ils ne traduisent pas mon opinion personnelle -ce tant qu’il s’agit d’opinion et non de délit-). Mais on ne peut pas par la force bloquer le fonctionnement des institutions et empêcher le citoyen d’y assister, surtout pour venir y traiter d’une affaire personnelle. Le spectacle qui a été donné ne peut que desservir la cause que l’on prétend défendre.

Navigue avec Firefox 58.0 Firefox 58.0 sur Windows 10 x64 Edition Windows 10 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 10.0; Win64; x64; rv:58.0) Gecko/20100101 Firefox/58.0