Politique

Le Maire Noël des mutuelles est-il Aulnaysien ? Pas pour la CFTC…

22 décembre, 2012 à 11:06 | Posté par

tract cftcNous avons reçu de la CFTC Aulnay un communiqué, à télécharger ici, concernant la possibilité pour les agents communaux, depuis quelques semaines, de souscrire à une mutuelle, avec participation de la ville. Mais la CFTC, tout en reconnaissant la « louable intention » considère surtout que « le cadeau de Noël peut s’avérer empoisonné« . Ainsi le syndicat reproche à la ville :

  • l’absence de concertation préalable : « sur ce sujet, comme sur d’autres, la section CFTC n’a pas été consultée.« 
  • l’absence de libre-choix de sa mutuelle puisque « pour pouvoir bénéficier de l’aide municipale, il faut maintenant adhérer à un contrat de groupe obligatoire.« 
  • le choix même de la Mairie d’opter pour un contrat de groupe obligatoire, au détriment de la labellisation (liste publiée par l’Etat de contrats de mutuelles qui peuvent être pris en charge par les collectivités) : « en effet, il faut savoir que toutes les études préalables ainsi que l’ensemble des syndicats au niveau national montraient que la formule à privilégier n’était pas celle là. 85% des collectivités ont choisi la labellisation, contre le reste (15%, dont Aulnay !) le contrat de groupe obligatoire (…) Il aurait été plus judicieux que la ville participe à la prise en charge des mutuelles choisies par les agents, laissant le choix de la liberté de sa couverture santé/prévoyance à chacun, tout en faisant des propositions aux agents qui n’ont pas de mutuelle.« 
  • le manque de dispositions de prévoyance de la mutuelle choisie par la municipalité, Prévadiès, et les inquiétudes concernant les retraités : « l’âge moyen des agents à Aulnay est de 44 ans. De nombreux collègues partent chaque année à la retraite. Que sera leur couverture mutuelle ? Le pompon dans l’affaire, c’est que le tarif « retraités » de Prévadiès est très cher, pas du tout compétitif par rapport aux autres mutuelles. Cela a-t-il été réfléchi ?« 
  • le choix du court-terme et l’inquiétude sur l’évolution des tarifs : « certaines collectivités qui depuis 2007 participaient déjà à cette prise en charge selon le même principe, ont vu leurs tarifs exploser une fois le contrat de groupe initial échu (pour obtenir le marché, passé avec le CIG, les prix ont été tirés vers le bas). Qu’en sera-t-il avec Prévadiès, quelles garanties sont proposées au-delà des deux années probatoires ? (…) Le faible nombre d’agents (340/2800) qui a choisi cette formule à Aulnay montre que le dispositif ne répond pas à leurs besoins, et constitue par ailleurs une réelle source d’économie pour la ville, faite sur leur dos ! Car beaucoup d’agents n’ont pas souhaité résilier la mutuelle qui leur convenait et qui aurait pu bénéficier de la participation de la ville, si on avait fait ce choix !« 

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.