Associations, Santé

Ex usine d’amiante à Aulnay-sous-Bois : Des milliers de personnes à alerter

27 mars, 2012 à 12:00 | Posté par

L’ancienne usine d’amiante d’Aulnay-sous-Bois (CMMP, route de Mitry proche du Vieux Cimetière) n’en finit pas de faire des dégâts. Vous trouverez ci-dessous un article du Parisien datant du 26 mars 2012, qui indique que des milliers de personnes restent à contacter, notamment pour avoir été exposées aux poussières d’amiante lors de l’activité du CMMP.

« Le chiffre semble effarant. Le comité de suivi, mis en place par la ville d’Aulnay et les associations, pourrait avoir à contacter environ 15000 personnes. Ce comité souhaite en effet alerter tous ceux qui ont travaillé, habité ou étudié dans le quartier, à l’époque où les broyeurs d’amiante tournaient à plein régime.

L’estimation devra être confirmée par une étude en cours, financée par l’agence régionale de santé, qui doit déterminer la période et la zone géographique à prendre en compte. Or, officiellement, l’usine a broyé le minerai de 1938 à 1975 (elle a ensuite stocké des sacs de poudre d’amiante, dont elle a poursuivi le négoce jusqu’en 1986). Les associations recensent aujourd’hui 113 cas de maladies imputées à l’activité de « l’usine-poison », dont 30 mésothéliomes (cancer virulent de la plèvre). Parmi ces malades, près de 70 sont aujourd’hui morts. « Mais un mésothéliome peut se déclarer trente à quarante ans après l’exposition aux fibres d’amiante », souligne Gérard Ségura. Tout récemment, le comité de suivi a ainsi reçu la visite de quatre personnes qui venaient de découvrir des symptômes inquiétants. Que sont donc devenus depuis les anciens ouvriers du CMMP dont beaucoup, originaires du Maghreb, sont rentrés au pays? Les habitants des pavillons voisins? Ou encore les générations d’élèves de l’école du Bourg? « On devrait obtenir l’autorisation de consulter les registres de l’Education nationale et les listes électorales. Mais chaque cas réclamera des heures de travail. La question sera donc : qui s’en charge? Et avec quels moyens? » indiquait samedi Evelyne Demonceaux, adjointe au maire chargée de la santé.

Le docteur Maurice Allouch, conseiller municipal (UMP) et président du comité de suivi, assure une permanence tous les mercredis, de 15 heures à 17 heures, au CMES Louis-Pasteur, 8-10, rue Coullemont. Rendez-vous possibles du lundi au vendredi (de 9 heures à midi et de 13h30 à 17h30). Tél. 01.48.79.41.00. « 

 Source et image : Le Parisien

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.