Agenda, Culture, Religion

Théâtre au féminin à la veille de la Journée de la Femme

7 mars, 2011 à 16:24 | Posté par

cliquez sur l'image pour l'agrandir

La Journée de la Femme à Aulnay-sous-Bois, ce ne sera pas seulement une soirée « réservée uniquement aux femmes » organisée par les centres sociaux d’Aulnay-sous-Bois -note ici-.

Ce soir, à 20h30, l’Espace Jacques Prévert accueillera les actrices de la pièce « A mon âge, je me cache encore pour fumer » dont l’auteure Rayhana, interviewée dans le dernier numéro d’Oxygène, présentait la pièce comme « populaire, ouverte à tous même si le sujet en semble difficile« .

A mon âge, je me cache encore pour fumer

Après les années noires de la guerre des militaires algériens contre les intégristes islamistes, neuf femmes, dont une jeune fille de 16 ans enceinte hors mariage, se parlent dans l’intimité d’un hamman algérois. L’amour, les hommes, la religion, le plaisir, la guerre sont au coeur de leurs échanges à bâtons rompus.

Militante féministe, Rayhana, l’auteure originaire de Bab-el-Oued, déclarait récemment dans une interview publiée par « jeuneafrique.com« :

Je suis contre tous les signes religieux extérieurs dans un pays laïque et pour une loi interdisant le voile dans tous les pays du monde. Attention, je ne suis pas islamophobe, je suis d’origine musulmane !

Elle se déclarait « ravie de constater que beaucoup des femmes ou couples qui viennent voir la pièce poursuivent le dialogue créé sur scène« .

Rayhana s’apprête à porter sa pièce à l’écran avec le soutien de Michèle Ray-Gavras, épouse du réalisateur Costa-Gavras. Le tournage est prévu en avril au Maroc, en Syrie ou à Paris. Elle écrit par ailleurs une nouvelle pièce de théâtre. Dans un autre article publié par « lepoint.fr » Rayhana faisait part de son rêve de voir sa pièce jouée au Maroc, en Algérie et en Tunisie. Nous lui souhaitons à elle et aux peuples de ces pays de voir son rêve réalisé…

20h30, ce soir, Espace Jacques Prévert, 134, rue Anatole France, tél 01 4866 4990.
Plein tarif: 14€, réduit: 11€, adhérent: 8€, moins de 25 ans: 5€

Jean-Marc Engelvin

Articles similaires:

5 Réponses à “Théâtre au féminin à la veille de la Journée de la Femme”

commenter
Romuald Weymann | 7 mars, 2011 à 21 h 04 min

J’avais eu vent de cette pièce via le Bondy Blog, qui avait publié le témoignage de cette femme de théâtre.
http://yahoo.bondyblog.fr/201001151200/agressee-a-l-essence-on-t-avait-prevenue/

Elle avait joué cette pièce « dans une rue parisienne célèbre pour sa mosquée et ses échoppes considérées comme rigoristes » (cf BBlog) et s’était faite agresser à deux reprises par des individus l’ayant traité de mécréante, et autres termes injurieux.

Cela dit, pour elle, les agressions n’avaient pas de lien avec sa pièce engagée…

En Algérie durant les années noires évoquées dans l’article, des dizaines de femmes avaient fait l’objet d’actes de barbarie de la part de bandes, notamment à Hassi Messaoud.
Ces violences ont refait surface au même endroit l’été dernier…

Malheureusement, les femmes sont régulièrement la cible de représailles de ce genre, que ce soit dans des temps plus reculés, au Moyen-Age, au XXème siècle (viols de masse perpétrés en Russie, en Allemagne, mais aussi par les troupes dites indigènes en Italie; dans les Balkans, au Rwanda, en RDC et actuellement, dans le silence le plus total, en Côte d’Ivoire)………

Courageux de sa part en tout cas.

Navigue avec Google Chrome 9.0.597.98 Google Chrome 9.0.597.98 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; en-US) AppleWebKit/534.13 (KHTML, like Gecko) Chrome/9.0.597.98 Safari/534.13
commenter
Jean-Marc Engelvin | 8 mars, 2011 à 8 h 19 min

Bonjour Romuald, dans votre litanie des représailles dont les femmes ont été victimes, n’oubliez pas la France, à la Libération, en 1944…

Navigue avec Internet Explorer 8.0 Internet Explorer 8.0 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/4.0 (compatible; MSIE 8.0; Windows NT 5.1; Trident/4.0; .NET CLR 2.0.50727; .NET CLR 3.0.4506.2152; .NET CLR 3.5.30729; InfoPath.1)
commenter
Romuald Weymann | 8 mars, 2011 à 20 h 50 min

Je ne suis pas sûr toutefois que l’on puisse assimiler la honteuse humiliation (tonte en place publique) dont ont fait l’objet ces femmes à la Libération, aux viols et autres actes de barbarie voire exécutions subies par les femmes décrites brièvement ci-dessus…

Dans sa pièce, Ray­hana évoque les coups reçus par telle épouse de la part de son mari violent, les menaces de mort du frère de cette autre femme lorsqu’il apprend qu’elle est enceinte au nom de l’honneur (du frère); une autre relate comment elle a été violée par un ami de son père alors qu’elle n’était âgée que d’une dizaine d’années; liste non-exhaustive..

Navigue avec Google Chrome 9.0.597.98 Google Chrome 9.0.597.98 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; en-US) AppleWebKit/534.13 (KHTML, like Gecko) Chrome/9.0.597.98 Safari/534.13

Pour avoir vu cette pièce lundi soir, je tiens juste à préciser que la petite fille de 10 ans violée l’a été « légalement » par son mari la nuit de ses noces, mari qui était un ami de son père et à qui elle était promise depuis longtemps.
Par ailleurs, malgré la noirceur du sujet, c’est une pièce très joyeuse, pleine d’humour, au langage très cru sans jamais être vulgaire et qui porte beaucoup d’espoir malgré la fin tragique.

Navigue avec Firefox 3.6.14 Firefox 3.6.14 sur Ubuntu 10.04 Ubuntu 10.04
Mozilla/5.0 (X11; U; Linux i686; fr; rv:1.9.2.14) Gecko/20110221 Ubuntu/10.04 (lucid) Firefox/3.6.14

J’ai été subjugué par cette pièce sensible, terriblement drôle, riche, sensuelle et tragique à la fois.
Je conseille à tou-te-s de se déplacer pour aller la voir dans d’autres villes.

Navigue avec Firefox 3.6.14 Firefox 3.6.14 sur Ubuntu 10.10 Ubuntu 10.10
Mozilla/5.0 (X11; U; Linux i686; fr; rv:1.9.2.14) Gecko/20110221 Ubuntu/10.10 (maverick) Firefox/3.6.14