Enfance, Handicap

La réorganisation des centres de loisirs toucherait particulièrement les enfants atteints de handicaps

13 octobre, 2010 à 18:10 | Posté par

Les parents d’enfants inscrits aux centres d’accueils de loisirs Emile Zola, Prévoyants et Vercingétorix étaient conviés le mercredi 6 octobre 2010, par Marie-Christine Fréchilla, adjoint au maire, et Aurélie Leloup, conseillère municipale, à une réunion d’information et d’échange en présence de l’équipe d’animation. Les centres accueillent les enfants de 3 à 12 ans les mercredis et pendant les vacances scolaires.

Changements d’affectations de nombreux directeurs et animateurs de centres de loisirs

Après plusieurs années de relative stabilité des équipes, la rentrée 2010 a donné lieu à l’annonce de nombreux changements d’affectations de directeurs de centres de loisirs de la ville accompagnés d’une partie  de leurs équipes d’animation, afin d’éviter les « parachutages » en solitaire en terrain inconnu. Ces mouvements de personnel se justifieraient par des souhaits d’évolution de carrières et demandes de formation. Le transfert de la délégation de gestion des centres de loisirs de la ville de l’Institut de Formation Accueil Conseil –IFAC– à la Ligue d’Enseignement n’en serait pas à l’origine. Cependant, ces changements annoncés ont été reportés au début des vacances de la Toussaint, le 25 octobre prochain, en raison de divers retards. Ce report a entraîné celui du début du projet pédagogique des centres de loisirs à la mi-novembre 2010.

Ruptures de liens affectifs particulièrement dommageables pour les enfants atteints de handicaps

La majorité des parents présents a manifesté un fort mécontentement de voir les liens affectifs établis entre leurs enfants et les équipes d’animation rompus quelques semaines après la rentrée scolaire. Des animateurs et directeurs ont ensuite évoqué avec émotion les séparations avec des enfants affectés par des handicaps avec lesquels des liens très forts s’étaient tissés au fil du temps. Un patient travail de mise en confiance des enfants souffrant d’autisme a été accompli par les équipes d’animation, permettant des progrès spectaculaires. La rupture avec des figures familières aurait une incidence particulière pour ces enfants.

La « Mission Handicap » d’Aulnay-sous-Bois » primée par l’APAJH en 2008

La création, en 1990, de la « Mission Handicap » par la ville d’Aulnay-sous-Bois, présentée ici par Muriel Hassani, a mis notre ville en pointe pour l’accueil et l’insertion des handicapés. L’Association Pour Adultes et Jeunes Handicapés –APAJH– a ainsi distingué Aulnay-sous-Bois en 2008 en lui remettant son trophée “Droit à l’école et à la culture”, pour son dispositif d’accueil personnalisé des enfants handicapés en milieu ordinaire : dans les crèches, les établissements scolaires (maternelle et cours élémentaire) et les centres de loisirs -article du « Parisien » ici-. Voici un extrait de l’article de Muriel Hassani:

Accueillir précocement l’enfant handicapé dans les structures collectives de la ville offre une ouverture vers l’extérieur et constitue une alternative permettant une prise en compte différente de l’enfant et des maux dont il est porteur. Pouvoir s’extraire du seul cadre familial permet à l’enfant de grandir comme une personne singulière. Sortir, rencontrer ses pairs, en quelque sorte intégrer la société, représente non seulement un droit, mais aussi la possibilité pour l’enfant (et pour ses parents) de s’ouvrir à l’altérité qui constitue une étape essentielle dans sa structuration psychoaffective. C’est dans cette confrontation de l’identique et du différent que l’enfant peut se constituer une identité de « sujet », faisant partie intégrante de la communauté dans laquelle il se trouve.L’accueil en collectivité permet donc de proposer à l’enfant un environnement éducatif personnalisé et adapté à ses besoins spécifiques, ces derniers se retrouveront inscrits dans le projet personnalisé d’accueil de l’enfant.

La réorganisation peut-elle encore être remise en cause?

Les représentants de la Ville et de la Ligue de l’Enseignement ont pris note de la demande de la majorité des parents présents à la réunion du 6 octobre 2010 et de certains membres des équipes d’animation, de renoncer à cette réorganisation en cours d’année, tout en indiquant la nécessité de prendre en compte les deux autres réunions d’information prévues les 13 et 20 octobre 2010, pour les parents des enfants des autres centres de loisirs de la ville. Il paraît cependant difficile d’attendre la dernière réunion d’information pour remettre en cause les changements d’affectations dont la mise en œuvre est prévue le lundi 25 octobre, cinq jours plus tard…

Jean-Marc Engelvin

Une Réponse à “La réorganisation des centres de loisirs toucherait particulièrement les enfants atteints de handicaps”

Cela ressemble étrangement à la mutation de certaines ATSEM il y a deux années dans certaines maternelles.Ces mutations avaient elles aussi posé des problèmes aux enfants et aux enseignantes.

Navigue avec Safari 4.0 Safari 4.0 sur iPhone iOS 3.1.3 iPhone iOS 3.1.3
Mozilla/5.0 (iPhone; U; CPU iPhone OS 3_1_3 like Mac OS X; fr-fr) AppleWebKit/528.18 (KHTML, like Gecko) Version/4.0 Mobile/7E18 Safari/528.16