Associations, Environnement, Logement, PLU, Urbanisme

Communiqué du Collectif PLU suite à la réunion du 29/06/2010 avec le Maire

15 juillet, 2010 à 8:00 | Posté par

Le Collectif PLU avait réussi à obtenir un rendez-vous avec le Maire suite à la manifestation devant l’Hôtel de Ville du 5 Juin 2010. Plusieurs fois ignorés, le Maire accorda en effet une entrevue initialement prévue le 25 Juin. Finalement repoussée au 29 Juin, le collectif, constitué d’une délégation de 15 personnes, fut reçu dans la salle du conseil municipal. Du côté de l’exécutif municipal, le Maire Gérard Segura, accompagné par  ses adjoints  (Mme Benhamou, M. Hernandez, M. Defait et M. Challier) et entouré des responsables des services, rencontra la délégation.

L’ordre du jour de cette réunion était le suivant :

  • Le calendrier vers la révision du PLU
  • Un point sur les contentieux
  • Modification du PLU en cours
  • Méthodes du débat public

Suite à cette réunion, le Collectif nous a remis un communiqué que vous pouvez consulter en cliquant sur ce lien ou sur l’image ci-contre.

Afin de conserver notre neutralité sur ce dossier, nous n’émettrons aucun commentaire. Nous vous invitons cependant, si vous le souhaitez, à nous faire part de vos réactions suite à votre analyse de ce communiqué.

Arnaud Kubacki

Articles similaires:

Une Réponse à “Communiqué du Collectif PLU suite à la réunion du 29/06/2010 avec le Maire”

L’argument affiché par la municipalité est qu’implanter des logements sociaux en zone pavillonnaire favorisera la mixité sociale (et ethnique ?).

Or, quelle population habite dans les logements sociaux ? une population dite défavorisée, peu ou pas imposable, rencontrant de grosses difficultés à s’insérer socialement, professionnellement et survivant tant bien que mal grâce à la solidarité financière (allocations diverses).
A cela s’ajoutent les différences culturelles et des difficultés d’adaptation.

La concentration en un même point de cette population a créé des ghettos; ces fameuses cités dites sensibles, bref les ZUS etc.

Si vous délocalisez la misère, cela ne la fait pas disparaître pour autant..
Cette population précaire, si elle venait à être délocalisée en zone pavillonnaire, ne sera pas mieux insérée socialement, professionnellement, ne pourra pas plus participer à l’effort financier collectif (impôts etc).

Enfin, Aulnay a déjà 37% de logements sociaux, ce qui est énorme; mais la taxe pro (notamment grâce à PSA-Citroën) vient compenser la « perte » en matière de rentrées financières dûe à une tranche de population non-imposable (ou peu imposable) importante.

Augmenter cette proportion de logements sociaux, c’est augmenter la part de population peu ou pas imposable et c’est négliger les aléas de l’économie mondiale, nationale et locale : qui peut assurer que PSA, et d’autres entreprises participant à la dynamique économique d’Aulnay, résisteront à la crise par ex ?…

Et qui peut assurer que la taxe pro est une taxe qui ne disparaîtra jamais ?..

Gouverner, c’est prévoir dit l’adage…

Navigue avec Google Chrome 5.0.375.70 Google Chrome 5.0.375.70 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; en-US) AppleWebKit/533.4 (KHTML, like Gecko) Chrome/5.0.375.70 Safari/533.4