Transports

Le RER B serait-il à l’abandon…

18 août, 2008 à 1:53 | Posté par

…pour nous faire passer la pilule du CDG Express ?

P1000250sm
Jusqu’à 3/4 des trains en retard

L’Association pour l’amélioration des transports du plateau de Saclay (ATPS) a analysé les données de circulation des RER B concernant 20 jours
choisis au hasard et sans conflit sociaux en avril, mai et juin 2008. En pointe la semaine entre 7h30 et 10h, plus de 3/4 des trains présentaient un retard supérieur à 5 minutes à la gare du Guichet (Voir le communiqué de presse de l’ATPS de juillet 2008).

Il serait intéressant d’avoir des chiffres identiques pour les trajets
à l’autre bout de la ligne sachant que notre ville est desservie par
deux gares du RER B (Aulnay-sous-Bois et Villepinte).

Il y a quelques années la SNCF fournissait elle-même les statistiques mensuelles des retards supérieurs à 5 minutes sur notre ligne et les affichaient en gare avec une volonté de transparence et d’amélioration. Or, après quelques mois (où les pourcentages étaient pourtant bien meilleurs qu’aujourd’hui), ces grandes affiches en gare ont disparues.

Un RER à l’abandon au profit du CDG Express

Aujourd’hui, nous pouvons que constater l’état d’abandon du RER B, tout cela renforçant l’idée que celui-ci ne convient plus au transport fiable des voyageurs vers Roissy. Ceci ne fait donc qu’appuyer le passage en force du projet de liaison CDG Express qui fait pourtant l’unanimité contre lui dans notre ville. Plus grave, la future rénovation du RER B (projet RER B+) est conditionnée au projet CDG Express afin de mieux faire avaler la pilule. Nous auront alors (en 2014!) un RER B certes climatisé et avec la TNT (c’est probablement plus confortables lors des retards), mais omnibus, et surtout qui se verra confisqué de la moitié de ses voies par la ligne privée CDG Express qui sera réservée à une élite ne souhaitant probablement pas se mélanger avec la population de notre département. La question suivante peut donc être sérieusement posée : Serions-nous trop pauvres ou trop frisés pour s’asseoir à côté de ces hommes d’affaires ?

Hervé Suaudeau

Articles similaires:

10 Réponses à “Le RER B serait-il à l’abandon…”

Monsieur Suaudeau,
Par rapport à votre citation (si elle est de vous) :
« La question suivante peut donc être sérieusement posée : Serions-nous trop pauvres ou trop frisés pour s’asseoir à côté de ces hommes d’affaires ? »
Faites attention à ne pas sombrer dans la démagogie. Les hommes d’affaires qui veulent éviter le RER prennent soit une voiture de location soit le taxi. Ceux-qui le prennent le font sans état d’âme.
Et puis l’image de la Seine Saint Denis = Pauvre et frisé, ça commence à agacer. Avez vous déjà visité Aulnay Sud, le Raincy, les quartiers pavillonnaires de MontFermeil, de Drancy ou de Gagny ?
Je pense plutôt que le CDG Express est une aubaine commerciale pour attirer plus de voyageurs qui préfèrent prendre la voiture. Et beaucoup de personnes évitent le RER non pas parce qu’il est rempli de pauvres comme vous le prétendez, mais parce qu’il est bondé, non climatisé et qu’il n’est que sur un étage (imaginez les femmes enceinte prenant ce RER dans la cohue de l’heure de pointe).
Maintenant, ne connaissant pas le projet du CDG Express, je ne suis ni pour ni contre. J’imagine que ça permettra à la SNCF et d’autres de gagner plus d’argent, sur le long terme.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Bonjour Arnaud,
Merci de votre commentaire que je trouve constructif. J’ai associé Seine-Saint-Denis avec « pauvre et frisés » par esprit de provocation car je voulais créer un petit électrochoc pour faire comprendre à quel point le projet CDG Express est peut être motivé par un esprit ségrégatif.
Je suis d’accord avec vous, il faut crier que la Seine-Saint-Denis n’est pas ce cliché qui doit trainer dans la tête de nombreux hommes d’affaires (j’ai eu la chance d’avoir vécu au nord, au sud et au centre d’Aulnay et j’y ai vu la diversité). Il faut par contre constater ouvertement que nous faisons partie d’un département est caractérisé par une nombreuse population défavorisée et d’origine très diverse qui est au minimum tout à fait fréquentable sur les bancs du RER. Cela aussi il faut le crier, car ce n’est pas parce qu’on est plus pauvre ou différent que l’on est infréquentable. La diversité fait aussi la richesse de notre département mais cela ne semble pas compris dans d’autres milieux.
Concernant le projet CDG Express vous comprendrez en lisant http://vivresanscdgexpress.free.fr/ que ce projet n’est pas l’aubaine tant attendue, qu’il ne pourra être rentable sans l’apport d’argent public (malgré que les bénéfices aillent au privé), qu’il sera discriminant économiquement et sociologiquement et ne sera pas efficace car arrivant au cul de sac de Gare de l’Est. Pourquoi refuser de faire une liaison fiable en améliorant le RER B et en créant une branche au RER E sauf au motif d’éviter à certains le désagrément de s’assoir à coté de personnes qui n’appartiennent pas à leur milieu ?

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
commenter
Laurent Comparot | 18 août, 2008 à 14 h 20 min

Quand les résultats ne sont pas bons, soit on y remédie, soit on casse le thermomètre.
Le véritable thermomètre de l’état de fonctionnement d’une ligne de transport est commun est la fréquence des contrôles des titres de transport dans les rames; En tant qu’usager quotidien de la ligne B, je puis vous assurer que mon dernier contrôle date d’il y a 8 ou 9 ans…
Et pourtant, je puis assurer que l’état de cette ligne n’est pas des plus catastrophiques. Il y a bien pire telle que la section sud du RER B, la ligne A totalement saturée, les lignes C et D, et la ligne 13 (116 % par rapport à la « norme » de 4 voyageurs/m2).
Ce qui est surtout choquant, c’est la « parisianisme » des médias qui passe sous silence l’incendie de la semaine dernière dans la gare souterraine de la Gare du Nord (RER B+D : 310 millions de voyageurs par an), alors qu’une poignée de TGV bloqués fait les gros titres de la presse et l’ouverture des journaux télévisés.
Tant que ces problèmes ne feront pas les gros titres, les pouvoirs publics et en particulier, l’État qui en quelques années a réduit drastiquement ses investissements, rien ne bougera.
Et ce n’est pas le dogmatisme des dirigeants actuels qui améliorera nos conditions de transport. Il convient d’être pragmatique : des transports publics performants, des écoles de bon niveau, des services hospitaliers satisfaisants, des pôles de recherche bien dotés ne sont pas que des charges collectives mais aussi des investissements à court, moyen et long termes qui renforcent l’attractivité et la compétitivité de notre région.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Cher Laurent,
Vous avez raison, il faut admettre qu’il y a pire que le RER B et vos exemples sont pertinents. Je souscrit aussi à votre thèse sur le « parisianisme » ou parisiano-centrisme et je trouve que nous devrions plus souvent l’expliquer afin de rendre la place qu’il mérite à notre département.
Par contre étant usager quotidien du RER B depuis une vingtaine d’années, je ne comprends pas que vous passiez si souvent au travers des contrôles. Le dernier en date pour moi était en juillet en direction de Paris mais il est vrai que je prends souvent le RER en heures dites « creuses » (j’ai peut être été contrôlé dans le RER ou en gare, 1 fois par mois ces dernières années).

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Avec une augmentation constante , ces dernières années , du nombre de voyageurs, je me demande comment nous serons empiles après la perte de 2 voies du RER B. Voies offertes a un conglomérat de sociétés privées pour une operation de prestige dont notre maigre consolation sera le bouillon financier que vont récolter les actionnaires desdite sociétés.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

j’ai beau cherché ( et je cherche surement mal ) , quel est la position sur le CDG express du conseil regional? de JP Huchon? du SEDIF?
Quelqu ‘un peut il m’éclairer?
Merci

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
commenter
Romuald Weymann | 21 août, 2008 à 13 h 39 min

Etant usager régulier de la ligne B du RER puisque je bosse à Roissy avec des horaires décalées (dimanches, jours fériés, nuits) comme la majorité des 85.000 personnes travaillant sur la plate-forme, je ne peux qu’être témoin de ce qu’est ce fameux RER, dont j’entendais vaguement parler depuis Aix-en-Provence.
C’est ce même RER B que j’emprunte pour me rendre à Paris pour les loisirs.
Et si les travailleurs « pauvres et frisés » sont majoritaires sur les coups du train de 5h10, ce ne sont certainement pas ces honnêtes gens qui perturbent le bon fonctionnement de la rame.
Par contre, lorsque je me rends à Paris, c’est une toute autre clientèle à laquelle les compartiments sont confrontés..
Les dégradations volontaires, les tags, les canettes traînant au sol sans oublier les mégots parce que certains s’abrogent le droit de fumer, si si, ce ne sont pas les honnêtes travailleurs qui s’en rendent coupables.
Je doute donc que le projet CDG Express soit animé par une quelconque forme de racisme..
La France est l’un des pays phares du tourisme, dans le monde, malgré notre mauvaise réputation d’hôtes.
Or quelle est l’une des 1ères choses qu’aperçoivent ces dizaines de millions de voyageurs en débarquant de Roissy? un RER sale, crasseux, jamais à l’heure à cause de problèmes techniques, des portes qui s’ouvrent après la sonnerie parce qu’untel n’a pu monter à temps; des dégradations sur la ligne etc etc. Un RER investi par des jeunes écoutant leur rap braillard et revendicatif à une dose de décibel à faire pâlir un A380, fumant parfois leurs cigarettes quand ce n’est carrément pas du shit.
Lors d’audits lancés à travers la France, Fadela Amara s’est rendu compte que les cités réclamaient plus de transport.
Le tout, pour que nos braves jeunes s’agglutinent à la Gare du Nord, au Forum des Halles et autres endroits pittoresques de la capitale.
Voilà ce que voient les touristes. Et voilà également ce que à quoi nous, utilisateurs banlieusards réguliers du RER B, sommes confrontés au quotidien.
Sans oublier la chaleur, les odeurs d’urine, les heures de pointe où se croient dans le métro; le tout avec des voyageurs souvent encombrés.
20€ le trajet en CDG Express? c’est beaucoup plus cher qu’un trajet Roissy-Paris, plus du double même.
Or combien prennent les taxis, les vrais, qui attendent par centaines sur Roissy au terminal 2? 30-40€. Et combien les taxis clandestins? 50, 60, 70€, par personne, et en van svp (bref 50/60/70€ x le nombre de places du van.. Et certains touristes paient).
Dit-on des taxis qu’ils sont discriminatoires et réservés à une clientèle plutôt fortunée?
Dès le mois de septembre, la compagnie Singapour Airlines va être dotée de ses premiers A380, et c’est au terminal 1 qu’on va recevoir les 800 passagers/avion.
Je doute fort qu’en mettant la clim ou en proposant la TNT dans les rames, on puisse caler autant de monde dans une seule rame.
Si on peut désengorger un trafic qui va en s’accroissant (Roissy gère actuellement près de 60 millions de passagers/an..) par la construction d’une autre ligne, réservée aux voyageurs, why not? par ailleurs, cette ligne serait discriminatoire envers les voyageurs, pas envers nous autres banlieusards.. Parce qu’il est assez rare de se plaindre de ne pas avoir accès à une chose, lorsqu’elle est plus chère que ce qu’on peut avoir.
Et il y va de notre responsabilité à nous tous, usagers réguliers de la ligne, de faire respecter certaines règles de vie en société aux trublions qui ont, au fil du temps, dégradé des rames qui au départ étaient neuves.
Alors bien sûr, on peut toujours s’interroger sur le fait que la ligne C qui mène vers le château de Versailles soit desservie par des rames à 2 étages, alors qu’en banlieue, nous devons nous contenter de rames simples.
Mais peut-on reprocher aux touristes étrangers de préférer voir voir ce qu’il y a de plus beau en France, et non la crasse, les odeurs d’urine et le rap gueulard de certains de nos concitoyens?

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Bonjour,
savez vous qu’il y a des personnes « pauvres et frisés » y compris à Aulnay sud, Le Raincy, Drancy, etc…
Je trouve, Arnaud , que le fait que vous mettiez en opposition ces caractéristiques avec des quartiers du sud d’Aulnay ou des villes riches comme Le Raincy, montre que votre sens de la réflexion à des limites.
Concernant le RER B, j’ai longtemps habité Aulnay sous bois et désormais j’ai déménagé et je prend le RER E.
Et bien je vois nettement la différence, beaucoup plus fiable que le B. Quand il y a un problème nous sommes mieux informés mais surtout il y a beaucoup moins de problèmes.
C’est vrai qu’aujourd’hui j’aurais du mal à reprendre le RER B chaque matin.
Vraiment une grosse différence! pourtant on y croise même des têtes frisées..
A bientot!
[NDLR: Les abréviations de style SMS,ont été remplacées par le modérateur par les mots complets]

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Nadia,
Je pense que vous ne m’avez pas compris.
Ce que je critiquais, c’est le fait de dire Seine Saint Denis = pauvres et frisés. Dans le RER B, on y croise également des hommes d’affaires, des fonctionnaires, tout type de famille, frisés ou non. Et s’il est vrai qu’il y a des quartiers plus pauvres à Aulnay Sud ou au Raincy, ce que je voulais dénoncer, c’est le cliché lourd et pesant de la Seine Saint Denis.
Quant au RER E, vous n’êtes pas sans savoir que le syndicat (Sud Rail me semble t-il) est parfois plus virulent et, il fut une époque, déclenchait des grêves sans préavis (ou alors très peu de temps à l’avance). Je l’ai pris et je le prend encore. Bien sur il est plus récent, sur 2 étages, plus confortable.
La réflexion ne s’arrête pas au porte-feuille des gens ni aux incivilités quotidiennes que subissent les RER, mais sur le type de Rame, la fréquence de passage, les investissements à y accomplir (faut il remplacer les rames ou les moderniser ?).

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Arnaud, j’avais bien compris merci, mais vous dites « Et s’il est vrai qu’il y a des quartiers plus pauvres à Aulnay Sud ou au Raincy » et moi je dis qu’il y a des « frisés  » aussi dans les beaux quartiers du sud d’Aulnay ou au Raincy.
Au revoir

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown