A vous la parole, Justice

Droit de réponse de Bruno Beschizza à notre communiqué commentant sa 13e défaite judiciaire

19 mai, 2022 à 14:50 | Posté par

Cette réponse, que nous publions bien volontiers, est consécutive à notre communiqué sur la 13e fois où M. Beschizza et son équipe était successivement débouté par la justice dans une plainte contre un contradicteur local. Elle ne concerne pas le nouveau communiqué à propos de la 14e défaite judiciaire du maire, qui était contre nous, et qui date d'hier. Nous reconnaissons bien volontiers les coquilles de notre communiqué qui y sont soulignées mais la publication de ce texte ne vaut bien évidemment pas approbation des autres points. Quoi qu'il en soit, et contrairement à d'autres, nous considérons qu'il est tout à fait normal que nos contradicteurs puissent s'exprimer ici, y compris hors du cadre du droit de réponse au besoin.

thumbnail of 19 05 22 Droit de réponse Bruno BESCHIZZA

DROIT DE REPONSE de Monsieur Bruno BESCHIZZA– MonAulnay.com

Vous avez mis en ligne le 12 mai 2022 un article intitulé «La justice déboute la plainte indigne de Bruno Beschizza et reconnaît le « but légitime » que notre rédacteur ait alerté du risque d’« installation d’un système mafieux »

Il y est notamment affirmé que « le Tribunal correctionnel de Paris a relaxé Hervé Suaudeau, estimant que les propos poursuivaient un « but légitime » et n’étaient pas constitutifs de diffamation.

Vous ajoutez que « le tribunal souligne que Hervé Suaudeau ne s’est pas contenté « de ces simples allégations sur un réseau social » en ayant en parallèle donné toutes les suites pénales à l'agression par ses collaborateurs dont il a été la victime. Les juges estiment que les propos étaient de « bonne foi » et qu’ils étaient même emprunts d’une « certaine mesure ».

Rien n’est plus faux et vos propos ne résultent que d’une interprétation orientée de la décision du Tribunal correctionnel de Bobigny ( et non pas de Paris !) datée du 16 décembre 2021 ( et non pas du 21 octobre 2021) dont j’observe d’ailleurs l’absence de publication.

La rigueur du droit et la vérité imposeront ces quelques lignes de correction.

D’abord, le Tribunal qui après, avoir écarté les nombreuses exceptions de la procédure que le conseil de Monsieur SUAUDEAU a soulevé tout azimut pour éviter le débat au fond, a retenu que les propos publiés « portent nécessairement atteinte à l’honneur et à la considération de la personne visée par une telle imputation ».

Le Tribunal a donc retenu que les propos visant Monsieur Bruno BESCHIZZA étaient diffamatoires comme l’avait d’ailleurs précisé Monsieur le Procureur de la République dans ses réquisitions tendant à la condamnation de Monsieur SUAUDEAU.

Néanmoins, le Tribunal a retenu la bonne foi comme fait justificatif, permettant ainsi à Monsieur SUAUDEAU d’écarter sa responsabilité pénale !

Ensuite et surtout, l’exception de bonne foi soutenue par Monsieur SAUDEAU reposait sur une plainte avec constitution de partie civile déposée le 7 septembre 2021 (soit 44 jours avant l’audience du 21 octobre 2021) contre X.

Vos lecteurs relèveront que Monsieur SUAUDEAU reprochait la prétendue inaction de Monsieur le Maire contre des personnes qu’il a identifiées comme étant ses collaborateurs « convaincus d’avoir commis des graves délits ».

Pourtant malgré sa conviction médiatique, Monsieur SUAUDEAU n’a pris pas la peine de déposer plainte contre eux

Vous conviendrez alors qu’il est parfaitement impossible de sanctionner une personne qui n’est pas officiellement concernée par une plainte pénale !

Enfin, vos lecteurs devront être informés du fait que Monsieur SUAUDEAU sollicitait la condamnation de Monsieur Bruno BESCHIZZA à lui verser une somme de 10.000€ pour procédure abusive au titre de l’article 472 du code de procédure pénale.

Le Tribunal a écarté d’un revers de main cette demande en estimant que «  les présents faits et leurs circonstances de commission (…) pouvaient justifier un débat judiciaire. »

Il n'apparait donc pas manifeste que Bruno BESCHIZZA ait abusé de son droit à se constituer partie civile ».

MAJ à 21h50 : Nous avons publié un communiqué pour répondre à l'argumentaire avancé ici.

5 Réponses à “Droit de réponse de Bruno Beschizza à notre communiqué commentant sa 13e défaite judiciaire”

Je reviendrais sur les affirmations parfaitement fausses comme celle qui indique « Le Tribunal a donc retenu que les propos visant Monsieur Bruno BESCHIZZA étaient diffamatoires » qui sont factuellement faux. C’est même exactement le contraire que le tribunal a conclu.

Navigue avec Firefox 100.0 Firefox 100.0 sur GNU/Linux x64 GNU/Linux x64
Mozilla/5.0 (X11; Linux x86_64; rv:100.0) Gecko/20100101 Firefox/100.0
commenter
jean-louis KARKIDES | 19 mai, 2022 à 17 h 10 min

Voici une curieuse manière d’interpréter un jugement. Seuls, les aveuglés n’y verront pas une dernière esbroufe suite à une 13e défaite judiciaire.

Navigue avec Google Chrome 96.0.4664.104 Google Chrome 96.0.4664.104 sur Samsung Samsung
Mozilla/5.0 (Linux; Android 11; SAMSUNG SM-A405FN) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) SamsungBrowser/17.0 Chrome/96.0.4664.104 Mobile Safari/537.36

C’est l’histoire du verre à moitié plein, ou à moitié vide…
On ne va pas s’en sortir… Remarquez ça me fait causer, comme ça je m’occupe et ça faire rires les oiseaux comme dirait la chanson…

Justement parlant de verres, vous n’avez jamais réfléchi à cette option qu’on réclame pourtant à tous dirigeants de la planète…

Se réunir autour d’une table conviviale… Se serrer la main, et faire la paix ? Surtout parmi tous ces belligérants, il y en a qui ont l’habitude du coude levé, et des discussions de comptoirs, lol

Un bon petit rosé de Provence et du sauciflard, ça tente quelqu’un au lieu de se chamailler comme des vulgaires garnements de collège ?

—-

By du Dandy’s officiel, casque bleu

Navigue avec Google Chrome 101.0.4951.67 Google Chrome 101.0.4951.67 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; WOW64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/101.0.4951.67 Safari/537.36

Ce n’est pas une matière à interprétation il y a véritablement dénaturation du propos des juges qui m’ont indiscutablement blanchi. Nous détaillons cela ici avec copie du jugement.

Navigue avec Firefox 100.0 Firefox 100.0 sur GNU/Linux x64 GNU/Linux x64
Mozilla/5.0 (X11; Linux x86_64; rv:100.0) Gecko/20100101 Firefox/100.0

Il est évident que des comportements inappropriés ne doivent plus avoir lieu en Mairie, certains ne doivent plus avoir leurs places, et, il est urgent que les habitants le dénoncent.
Il y a des dérives que l’on ne doit plus accepter, après chacun sa conscience.

Navigue avec Google Chrome 92.0.4515.166 Google Chrome 92.0.4515.166 sur Samsung Samsung
Mozilla/5.0 (Linux; Android 8.0.0; SAMSUNG SM-G930F) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) SamsungBrowser/16.2 Chrome/92.0.4515.166 Mobile Safari/537.36

Répondre:

Nom (SVP évitez les pseudos):
E-mail (non publié) (obligatoire):
Site web:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous avez le droit d'utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>