Actualité, Justice, Politique - Elections, Présidentielle 2012

Bygmalion : deux ans de prison avec sursis requis contre le directeur de cabinet de Bruno Beschizza

17 juin, 2021 à 18:27 | Posté par
Pierre Chassat, directeur de cabinet de Bruno Beschizza, au conseil municipal du 27 mai 2020

Aujourd’hui, au procès des factures folles de campagne de l’UMP en 2012, les procureurs, dans un réquisitoire de cinq heures, ont demandé deux ans de prison avec sursis contre Pierre Chassat. Cet ex. directeur de la communication du parti a été embauché comme directeur de cabinet de Bruno Beschizza au début de son premier mandat. Aussi ancien bras droit de Patrick Balkany, Pierre Chassat était aussi accusé par une élue d’opposition d’être au cœur du système clientéliste de Levallois. Pierre Chassat est jugé en ce moment dans l’affaire Bygmalion pour « abus de confiance, faux et usage de faux » et le tribunal a aussi requis contre lui 25 000 € d’amende et une interdiction de droit de vote et une inéligibilité pendant cinq ans.

Les procureurs ont aussi requis les peines suivantes:

Trombinoscope de l’affaire dessiné par Francetvinfo
  • Nicolas Sarkozy : un an de prison dont six mois ferme et 3 750€ d’amende.
  • Guillaume Lambert : 4 ans avec sursis, 50 000€ d’amende.
  • Philippe Briand : 3 ans avec sursis, 80 000€ d’amende.
  • Philippe Blanchetier : 3 ans avec sursis, 40 000€ d’amende.
  • Jérôme Lavrilleux : 3 ans avec sursis, 50 000€ d’amende.
  • Eric Cesari : 4 ans avec sursis, 60 000€ d’amende.
  • Fabienne Liadzé : 3 ans avec sursis, 40 000€ d’amende.
  • Bastien Millot : 2 ans dont un avec sursis probatoire, 150 000€ d’amende.
  • Guy Alvès, Sébastien Borivent et Franck Attal : 18 mois avec sursis, 100 000€d’amende.
  • Pierre Godet : 3 ans avec sursis, 60 000€ d’amende.
  • Marc Leblanc : 2 ans avec sursis, 30 000€ d’amende.

Le tribunal rendra son jugement d’ici quelques semaines.

D’autres enquêtes judiciaires portent sur un autre membre du sulfureux cabinet du maire d’Aulnay-sous-Bois : Nagib Benlarbi. La justice enquête dans trois affaires que nous détaillions ici.

Sources: France-Info et Le Figaro

4 Réponses à “Bygmalion : deux ans de prison avec sursis requis contre le directeur de cabinet de Bruno Beschizza”

Le problème avec le Collaborateur du Maire, Naguib Benlarbi est que beaucoup d’habitants d’Aulnay en ont peur, et faudrait que cette peur change de camp, une bonne fois pour toute !

Navigue avec Google Chrome 87.0.4280.141 Google Chrome 87.0.4280.141 sur Samsung Samsung
Mozilla/5.0 (Linux; Android 8.0.0; SAMSUNG SM-G930F) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) SamsungBrowser/14.0 Chrome/87.0.4280.141 Mobile Safari/537.36

Pourquoi donc les procureurs demandent des peines avec sursis s’il est clair que ces personnes sont des corrompus et des pourritures qui abusent de leurs positions dominantes pour rouler dans la farine la France entière et ses contribuables bernés et abusés ? Je ne comprends pas leur clémence devant les délinquants en col blanc !

Personnellement, je considère que des élus ou des politiques condamnés une seule fois pour manque de probité, conflits d’intérêt, corruption, pantouflage, favoritisme, abus de pouvoir, mensonges,clientélisme, transgression des lois, devraient être inéligibles à vie ! Cela aurait au moins le mérite de décourager ceux qui voudraient s’adonner aux même pratiques….

Tant que les corrompus bénéficieront de traitements de faveur et de clémence excessive de la part de la justice, l’abstention ne fera que prospérer puisque le vote blanc n’est pas comptabilisé dans les suffrages exprimés.

Notre démocratie est moribonde et les politiques n’améliorent nullement le sort des citoyens qui en ont assez d’être négligés et de subir une existence de plus en plus pénible, sans avenir ni espoir !

Navigue avec Firefox 89.0 Firefox 89.0 sur Windows 8.1 x64 Edition Windows 8.1 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.3; Win64; x64; rv:89.0) Gecko/20100101 Firefox/89.0
commenter
Laurent Comparot | 18 juin, 2021 à 18 h 03 min

Pas cher payé pour un « braquage » à 20 millions d’euros. Mais c’est déjà une véritable avancée démocratique et judiciaire que l’enquête et l’instruction aient été menées à leurs termes et que ce procès ait eu lieu.
La corruption est une gangrène démocratique et ce procès a au moins le mérite de montrer que même au plus haut niveau nul n’est désormais à l’abri.
Dans cette affaire, on ne peut que constater que Nicolas Sarkozy n’a eu de cesse de se défausser sur ses collaborateurs.
Si cela peut faire réfléchir tous ceux qui participent de près ou de loin à des malversations, à savoir qu’ils seront lâchés par leurs responsables.

Navigue avec Google Chrome 91.0.4472.106 Google Chrome 91.0.4472.106 sur Windows 10 x64 Edition Windows 10 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 10.0; Win64; x64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/91.0.4472.106 Safari/537.36

IL parait que qui s’assemble se ressemble…. Que devons nous déduire de l’entourage sulfureux de Beschizza et de son association avec des adjoints et des collaborateurs aux pratiques douteuses et peu transparentes ? Son admiration pour Napoléon et son amitié indéfectible pour Sarkosy qui traine bien des casseroles derrière lui devrait conduire chaque citoyen à se poser des questions concernant sa légitimité à la tête de notre ville. Il est vrai que l’abstention à chaque élection dit le dégoût de la politique et des pratiques qui tuent la démocratie.

Navigue avec Firefox 89.0 Firefox 89.0 sur Windows 8.1 x64 Edition Windows 8.1 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.3; Win64; x64; rv:89.0) Gecko/20100101 Firefox/89.0

Répondre:

Nom (SVP évitez les pseudos):
E-mail (non publié) (obligatoire):
Site web:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous avez le droit d'utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>