Justice, Santé, Sécurité, Seine-Saint-Denis

Edouard Philippe dans notre départements sinistrés, les mesures annoncées

31 octobre, 2019 à 8:27 | Posté par
Le commissariat d’Aulnay-sous-Bois devrait être modernisé d’ici 2023.  LP/Arnaud Journois

5 maires de notre département avaient formé un recours contre l’Etat pour « rupture d’égalité », ,ce qui avait été loin de convaincre notre maire.
Aujourd’hui, le Premier Ministre vient dans notre département en annonçant certaines mesures parues dans Le Parisien, extrait:

Le gouvernement promet la « mise en place d’une prime de fidélisation de 10 000 € pour les agents des services publics de l’Etat en Seine-Saint-Denis. » Concrètement, cette prime sera « versée une fois accompli cinq années de service effectif », explique ce mercredi le préfet de la Seine-Saint-Denis, Georges-François Leclerc.

« Cent officiers de police judiciaire (OPJ) supplémentaires seront affectés par an, et durant deux ans et la vidéosurveillance va être développée », avance Georges-François Leclerc.

50 postes de policiers supplémentaires seront alloués dans le cadre de la création de « deux quartiers de reconquête républicaine », à Saint-Ouen et La Courneuve, après Saint-Denis – Aubervilliers. Autre chantier attendu de longue date : la remise à niveau, d’ici à 2023, des commissariats de police d’Aulnay-sous-Bois et Epinay-sur-Seine.

Trente-cinq postes de greffiers et douze postes de magistrats vont être créés. Quant aux travaux du tribunal de Bobigny, un véritable serpent de mer, son projet d’extension doit voir le jour « d’ici à 2026 », promet le cabinet du Premier ministre.

la « modernisation des urgences hospitalières de Montreuil, Montfermeil et Aulnay-sous-Bois d’ici à 2024 » ; la « création d’un groupement hospitalier et de santé » ; l’« aide à l’installation des médecins dans le département en prenant en charge jusqu’à 100 % de leurs investissements » ; « des équipements lourds supplémentaires (3 tomographes, un système d’imagerie médicale, 1 scanner et 2 IRM) sur l’ensemble du réseau hospitalier départemental d’ici 2021 », et le « doublement du nombre de maîtres de stage d’internes de médecine générale (213 agréés pour l’année universitaire 2019-20120) pour fidéliser les jeunes médecins du territoire ».

Ces mesures suffiront-elles à mettre notre département à égalité avec d’autres? Transports, logements,chômage et bien d’autres priorités semblent ne pas avoir été traités.

Articles similaires:

Répondre:

Nom (SVP évitez les pseudos):
E-mail (non publié) (obligatoire):
Site web:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous avez le droit d'utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>