Actualité

Violences conjugales en hausse dans notre département

4 septembre, 2019 à 9:08 | Posté par

Depuis le début de l’année, deux femmes ont été victimes de féminicides en Seine-Saint-Denis. Elles étaient quatre l’an passé. Le département est l’un des territoires les plus touchés par les violences conjugales.

3 391 plaintes en 2019. Depuis le début de l’année, 3 391 victimes ont déposé plainte (contre 3 100 l’an passé). « On ne sait pas si les violences augmentent ou si la parole se libère », remarque François Léger, directeur territorial de la sécurité de proximité. Depuis le 15 mai, un nouveau dispositif est ainsi expérimenté à la Maison des femmes de l’hôpital Delafontaine à Saint-Denis, où un policier intervient une fois par semaine afin d’enregistrer des plaintes, notamment de victimes hospitalisées. Depuis son lancement, 20 plaintes ont été déposées. Des stages ont également été lancés pour former les policiers à l’accueil des femmes qui se rendent au commissariat. « 121 fonctionnaires en ont bénéficié sur 4 000, on a encore de la marge », reconnaît le responsable.

La justice débordée. « Il y a des jours où un coup de fil sur deux que je reçois concerne des violences conjugales, ça montre l’ampleur du phénomène chez nous », souligne Juliette Gest, premier vice-procureur au tribunal de grande instance de Bobigny. L’an passé, 600 violences par conjoint ont donné lieu à des poursuites dans le département (dont 90 en comparution immédiate)…

L’enjeu du relogement. « On a une grosse difficulté en Seine-Saint-Denis. Nos besoins en matière d’hébergement ne sont pas proportionnés aux moyens dont on dispose », reconnaît Fadela Benrabia, la préfète à l’Égalité des chances. 

Extrait d’un article du Parisien

Articles similaires:

Répondre:

Nom (SVP évitez les pseudos):
E-mail (non publié) (obligatoire):
Site web:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous avez le droit d'utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>