Environnement, Urbanisme

La résistance écolo-rurale contre Europacity s’organise

23 février, 2019 à 8:07 | Posté par
Photo P. L. (merci à lui)

Si les opposants au projet de mégacentre commercial EuropaCity imaginé par le groupe Auchan s’étaient contentés de dire qu’ils n’en voulaient pas, sans doute auraient-ils eu du mal à remplir la salle Olympe-de-Gouges, prêtée mercredi par la mairie du XIe arrondissement de Paris. Mais ce soir-là, elle était pleine à craquer.

L’assistance, très remontée contre EuropaCity malgré sa promesse de 3,1 milliards d’euros d’investissement et 30 millions de visiteurs par an entre les aéroports du Bourget et de Roissy-Charles-de-Gaulle, venait pour comprendre le projet alternatif de l’association Carma (Coopération pour une ambition rurale et métropolitaine agricole). Un projet agricole appuyé sur le génie du lieu, soit ses «excellentes terres de limon des plateaux», selon l’agronome Marc Dufumier, à la tribune. ..

Le projet Carma est devenu une proposition d’«agroécologie» fondée sur les acquis des recherches environnementales appliquées à l’agriculture.

«Ce que nous voulons mettre en place, c’est un cycle d’économie circulaire qui passe par la production, la transformation des produits, leur consommation et le traitement des déchets», résume Robert Spizzichino, Président de CARMA.

Carma plaide également pour «des formations aux nouveaux métiers de la transition écologique», imagine l’implantation de ces équipements dans les villes du périmètre : Gonesse, Aulnay-sous-Bois, Villiers-le-Bel… «Ce n’est pas un projet uniquement agricole, c’est un projet citoyen», dit le président de l’association. Alors qu’on attend pour le 12 mars une décision du tribunal administratif qui pourrait fragiliser encore plus EuropaCity, Carma serait-il le contre-projet ?

Extrait d’un article de Libération

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.