discriminations, Education

Le président du Département, l’UNEF et la FCPE saisissent le Défenseur des droits contre Parcoursup

31 août, 2018 à 15:23 | Posté par

Une information qui nous avait échappé mais qui concerne bon nombres d’étudiants aulnaysiens.

Mercredi 18 juillet, le président du Département Stéphane Troussel a saisi le Défenseur des droits au sujet de la plateforme d’orientation vers l’enseignement supérieur. En cause : la transparence de cet outil, suspecté d’être à l’origine de discriminations territoriales envers les lycéens des quartiers populaires, et plus particulièrement de Seine-Saint-Denis.

Raouda Guiad en a gros sur le coeur. Cette élève de terminale du lycée Eugène Delacroix, à Drancy, a beau avoir depuis obtenu une réponse positive – en licence Sanitaire et social à l’université Paris XIII de Villetaneuse – elle ne décolère pas contre Parcoursup, qu’elle soupçonne d’avoir été utilisé par certains établissements d’enseignement supérieur – notamment parisiens – pour pratiquer une forme de discrimination territoriale.
« Une partie de ma classe a eu des réponses positives, une autre partie n’aura rien en septembre. Nous souhaitons connaître l’algorithme de Parcoursup ! Dites-nous pourquoi les Parisiens sont privilégiés… », conclut-elle son témoignage, collecté dans le cadre de l’appel lancé à la mi-juin par le Département.

Selon un sondage de Sud Education publié le 31 mai, 63 % des élèves d’une classe de terminale de Stains (Seine-Saint-Denis) n’avaient ainsi reçu aucune proposition. Le chiffre montait à 71 % en moyenne dans plusieurs classes d’un lycée professionnel de Saint-Denis. Tandis qu’à Sceaux (Hauts-de-Seine), une classe de terminale L ne présentait aucun élève sans réponse. Et si le ministère a depuis indiqué que deux tiers des élèves en France avaient reçu au moins une réponse positive, le sentiment d’une différence de traitement et d’un manque de transparence subsiste chez beaucoup d’élèves mais aussi d’enseignants de Seine-Saint-Denis.

Des témoignages concordants laissent en effet penser que certains établissements pourraient avoir instauré leurs propres algorithmes pour limiter la part d’étudiants provenant de quartiers populaires. Le mutisme du ministère ou des établissements concernés sur leur mode de sélection rendent en tout cas impossible de démontrer le contraire…

Une discrimination « par code postal » que confirme Laure Gallois, enseignante en sciences médico-sociales au lycée Plaine Commune de Saint-Denis : « Je dirais que oui, celle-ci existe, même s’il est très difficile de la prouver. Une très bonne élève de chez nous, mention Bien au bac, est par exemple venue me dire : « c’est curieux, je n’ai eu aucun de mes voeux parisiens, alors que ma copine de Suresnes, qui a de moins bonnes notes que moi, en a eu »

Extrait d’un article de lemag.seinesaintdenis.fr

N’hésitez pas à mettre vos témoignages en ligne.

Articles similaires:

3 Réponses à “Le président du Département, l’UNEF et la FCPE saisissent le Défenseur des droits contre Parcoursup”

Tout ce qui manque en seine saint Denis c’est une vraie cité universitaire. J’avais rêvé au moment où PSA fermait ses portes que c’était l’endroit idéal. Oui mais les rêves n’apportent pas d’argent et surtout pas une volonté politique ambitieuse. Cela aurait fait fleurir aulnay sous d’une autre manière.
J’ai trouvé quelques jeunes adultes déracinés et sans réponse devant le portail du lycée Voillaume,hier, tous ces gamins qui ne savent ou aller le 3 septembre

Navigue avec WebView 4.0 WebView 4.0 sur Android 5.1 Android 5.1
Mozilla/5.0 (Linux; Android 5.1; LENNY2 Build/LMY47I; wv) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Version/4.0 Chrome/43.0.2357.121 Mobile Safari/537.36 [FB_IAB/FB4A;FBAV/151.0.0.44.205;]

Mariella semble oublier que la Seine-Saint-Denis compte deux universités Paris VIII (Saint-Denis) et Paris XIII (Villetaneuse) comptant plus de 20.000 étudiants chacune. C’est vrai que le Nord-Est du département manque de structures universitaires hormis l’IUT de Tremblay-en-France. Le projet de centre de formation projeté sur le site de PSA semble avoir été jeté aux oubliettes par l’équipe Beschizza.

Navigue avec Firefox 61.0 Firefox 61.0 sur Windows 10 x64 Edition Windows 10 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 10.0; Win64; x64; rv:61.0) Gecko/20100101 Firefox/61.0
commenter
Jean-Louis Karkides | 1 septembre, 2018 à 16 h 49 min

@ Laurent, d’après Le Parisien, un centre de formation est bien prévu. Voir notre article.

Navigue avec Google Chrome 68.0.3440.106 Google Chrome 68.0.3440.106 sur GNU/Linux x64 GNU/Linux x64
Mozilla/5.0 (X11; Linux x86_64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/68.0.3440.106 Safari/537.36