Atlas, Législatives 2017

Législatives par les cartes (2/3) : Carte des résultats par candidats à Aulnay-sous-Bois

16 juin, 2017 à 17:43 | Posté par

Voici la suite de notre analyse géographique du scrutin du week-end dernier (partie 1, ici).

A Aulnay-sous-Bois, l’abstention explose. C’est le phénomène majeur de cette élection que nous traiterons dans le prochain article.

1 – LREM et son candidat connu défavorablement

Résultat en %

Résultat en nombre de voix

Le candidat macronien obtient globalement la même répartition qu’au premier tour de la présidentielle mais chute fortement en nombre de voix passant de 6704 à 4706 voix tout en augmentant son pourcentage de 22,2% à 26,7%. Nous verrons dans l’étude des composantes de l’abstention qu’une partie de son électorat s’est tout de même démobilisée, sans doute à cause de la personnalité très controversée de son candidat Billel Ouadah qui n’avait pas hésité à tenter de faire ce que nous pensons être une escroquerie envers notre blog avec un très gros mensonge (lire ici, deuxième paragraphe). Cette chute ne s’observe pas hors d’Aulnay-sous-Bois ce qui démontre le handicap de ce candidat connu défavorablement dans notre ville pour son opportunisme, ses mensonges et ses nombreux conflits.

2 – A. Ramadier remonte LR et reconquiert le nord

Résultat en %

Résultat en nombre de voix

Alain Ramadier fait remonter le résultat de son parti de 14,3 à 25,3% par rapport à la présidentielle limitant fortement la chute en nombre de voix due à l’abstention. Cette situation est certainement due aux contrastes entre les affaires de François Fillon et un candidat local plutôt apprécié. Cela se retrouve aussi dans la carte avec un électorat du nord qui avait déserté les bulletins LR lors de la présidentielle.

3 – D. Goldberg à contre-courant de la chute PS

Résultat en %

Résultat en nombre de voix

Le candidat sortant Daniel Goldberg ne réussit pas à se qualifier au second tour avec 14,8% et 2328 voix. Cependant il réussi à faire plus en valeur absolue que Benoit Hamon à la présidentielle (2266 voix, 7,50%). L’avantage du sortant ici est net. Il maintient plus ou moins les voix de Benoit Hamon dans le nord (ce qui est déjà beaucoup vu la chute de participation) et augmente même légèrement dans le sud et centre.

4 – A. Froment ne reproduit pas le miracle FI

Résultat en %

Résultat en nombre de voix

C’est un résultat, qui chute plus fortement que celui de la situation nationale. FI passe dans notre ville de 33,8% à 14,7%. Le PCF qui avait aussi un candidat aux législatives, n’explique que très partiellement cette chute avec ses 3,2%. Nous verrons dans l’étude sur l’abstention que l’électorat ne s’est pas forcément reporté sur d’autres candidats mais s’est fortement abstenu. Le candidat LR, A. Ramadier bénéficie cependant le plus de cette baisse en récupérant de nombreux électeurs FI dans les quartiers nord. La situation semble analogue mais à une moindre échelle avec D. Goldberg qui semble récupérer des électeurs FI au centre et au sud.

La jeune candidate ne semble pas avoir réussi à mobiliser dans les quartiers nord où Jean-Luc Mélenchon avait fait d’excellents scores.

5 – L’inconnue du FN démobilise sans changer sa répartition géographique

Résultat en %

Résultat en nombre de voix

Le parti xénophobe, qui est passé depuis la présidentielle de 21 à 13% au niveau national, chute encore plus lourdement dans notre ville avec sa candidate frontiste qui n’a probablement jamais mis les pieds sur notre territoire. Le FN passe ainsi de 14,0% à 8,5% mais ne change pas sa répartition géographique. Nous verrons dans l’étude du prochain article que les électeurs se sont pour la plupart évanouis vers l’abstention.

6 – Asselineau a perdu son temps et la difficile analyse des « petits » candidats

Voici les cartes de résultats en nombre de voix pour les autres candidats. Leur analyse est impossible en pourcentage, faute de nombre de voix suffisantes par bureau de vote. Nous pourrons comparer tout de même aux résultats en carte de la présidentielle.

Voici pour rappel le score de ces candidats dans notre ville:

  • F. ASSELINEAU (UPR) : 510 voix soit 3,23%
  • J.M. TOUZIN (PC-FDG) : 505 voix soit 3,20%
  • E. BOSVIEL (NP) : 242 voix soit 1,53%
  • G. MINARDI (LO) : 173 voix soit 1,09%
  • M. KUNDID (AEPJ) : 53 voix soit 0,33%
  • D. VIDAL (NP) : 91 voix soit 0,57%

On remarque tout de même l’absence de résultat probant de François Asselineau, candidat à la présidentielle qui s’est parachuté dans notre circonscription. S’il améliore sensiblement son pourcentage, passant de 2,2% à 3,2%, sa personnalité nationale n’a même pas permis d’enrayer la chute en nombre de voix. Il passe ainsi de 665 à 510 voix… tout ça pour ça…

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.