Actualité, Associations, Médias, Politique, Religion

Le prédicateur radical ne viendra pas, l’inaction municipale déroule le tapis rouge au FN

9 juillet, 2016 à 9:49 | Posté par
VeilleeAbouAnasEMJF

Abou Anas, invité par l’EMJF, dans l’école Bougainville le 26 juin dernier.

Suite à la polémique sur le prédicateur radical invité par l’association ECM, le Parisien nous apprend qu’il ne viendra finalement pas. L’association invitante indique dans un communiqué de presse assez surréaliste, qu’elle « a pris la décision seule » d’annuler la venue controversée, puis prend la défense de ce prédicateur et affirme que la manifestation « n’était en aucun cas une manifestation religieuse comme le présentent avec malhonnêteté certains médias« . Tous les esprits mal tournés qui auraient pu voir un lien avec la programmation de prêches fondamentalistes et un quelconque lien avec la religion sont donc forcément malhonnêtes tout comme le journal Marianne qui est qualifié de « tabloïd islamophobe« . Pourquoi un tel dérapage verbal de cette association ? N’aurait-elle pas pu reconnaître une erreur plutôt que de se discréditer alors que par ailleurs elle peut faire des actions très intéressante (comme aller porter de l’aide aux réfugiés de la jungle de Calais) ?

Les autorités embarrassées mais refusent d’agir

Mais plus questionnant est l’embarras de la majorité municipale et de la préfecture qui dit pourtant avoir « identifié » le prédicateur. Le maire, qui finance le prêt des salles pour ces prédicateurs, avait écrit au préfet (la même journée où Marianne l’a interpellé). Dans son courrier, il avait cité les propos misogynes du prédicateur mais n’avait pas repris les propos de tolérance de la violence faite aux femmes qui eux tombent très probablement sous le coup de la loi (et que MonAulnay.com avait décortiqués). C’est pour cela que la préfecture ne donne probablement pas une version conforme à la vérité en indiquant que le prédicateur « n’a jamais enfreint les lois de la République ». La volonté d’inaction envers ces propos discriminatoires et incitant à la violence est même prouvée lorsque le cabinet du maire prend le soin de préciser que « la ville n’a pas exercé de pression sur l’association » (aurait-on peur de perdre une « clientèle » politique?).

La contradiction du discours sécuritaire du maire pointée par d’autres promoteurs de replis identitaires et de discriminations

Il n’en fallait pas plus pour que le FN s’engouffre dans la brèche pour dénoncer la contradiction de Bruno Beschizza, qui d’un coté parcours les plateaux de télévision pour marteler son discours sécuritaire, et de l’autre finance les yeux fermés les associations invitant des religieux les plus radicaux, pouvant tolérer la violence envers les femmes ou avoir des propos antisémites. Paradoxalement le FN, parti de replis identitaires peut se retrouver dans les mêmes manifestions de ceux qu’ils dénoncent aujourd’hui, ou même être une clientèle commune de tracts de M. Beschizza avec les islamistes les plus radicaux. On les laissera donc arbitrer leurs problèmes entre eux car notre blog se refuse à toute banalisation de ce genre d’idées qui poussent aux discriminations et aux replis sur soi.

Abou Anas était encore présent il y a quelques jours dans une salle municipale

Le prédicateur qui tolère la violence envers les femmes, était présent la nuit du 25 au 26 juin dernier dans une salle municipale (voir la photo ci-dessus). Il y réitère notamment ses propos sur la musique qu’il considère comme « interdite ».

Sources: Le Parisien (article 1, article 2, article 3), page Facebook de ECM Aulnay, communiqué de ECM, vidéos du 26 juin 2016 d’Abou Anas à Aulnay par l’EMJF (source 1, source 2)

NDLR : Cet article fait bien la distinction entre la religion de tolérance que peut être l’islam et les propos anti-républicains et discriminatoires tenus dans notre ville se prétendant au nom de tous les musulmans et bénéficiant des finances de notre collectivité.

Articles similaires:

10 Réponses à “Le prédicateur radical ne viendra pas, l’inaction municipale déroule le tapis rouge au FN”

HONTE

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
Social Aggregator

C est de la desinformation. On se demande si l article n a pas ete ecrit par des amateurs…

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
Social Aggregator

Toutes les sources sont citées en fin d’article. À moins que les médias et la page facebook de l’EMJF ne soient tenus que par des « amateurs »……

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
Social Aggregator

Il faut verifier ses sources cher ami. Cet article est bourré de confusions et de mensonges.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
Social Aggregator

Expliquez vous, les commentaires sont fait pour cela

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
Social Aggregator

Je ne vais pas faire votre job. A vous faire vos recherches correctement afin d ecrire ds articlrs coherents. Mais sachez qu il y a des erreurs. Bonne continuation.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
Social Aggregator

Pourquoi ne pas l arreter si il est vraiment dangereux

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
Social Aggregator

Un peu simpliste comme défense, quelles erreurs ? Nous sommes comme toujours prêts à nous remettre en cause si nous nous sommes trompés mais notre article à été soigneusement vérifié, à vous de monter nos erreurs……S’il y en a.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
Social Aggregator

Ça, il faut le demander à nos élus. Peur de la réaction des plus extrémistes ou peur de perdre des voix… Notre article montre bien la gentillesse de notre maire pour ce prédicateur dans sa lettre au préfet….

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
Social Aggregator
commenter
Evelyne Delaunay Cours | 12 juillet, 2016 à 11 h 27 min

Je ne comprends pas pourquoi dans un pays laïque on laisse des prédicateurs (de plus radicaux) occuper des salles municipales.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
Social Aggregator