Education, Politique

Réunion publique du Parti Ouvrier Indépendant: éducation prioritaire et Grand-Paris

17 décembre, 2014 à 9:41 | Posté par

Le Parti Ouvrier Indépendant organise une réunion publique ce soir, à 19h30, salle Dumont. Les sujets locaux -voir le communiqué ci-dessous- et nationaux tels que la réforme territoriale, seront à l’ordre du jour.

Grève dans les collèges contre la « refondation » de l’éducation prioritaire: pas une heure, pas une classe, pas un euro en moins !

Confrontés à la décision du ministère de modifier la carte des établissements relevant de l’éducation prioritaire, de nombreux collèges de la région parisienne sont en grève pour le maintien de tous les moyens.

A Aulnay les collèges : Victor Hugo, Gérard Philippe et Christine de Pisan, sont directement concernés.

Sous couvert de « mieux répartir les moyens », cette décision découle des exigences des coupes budgétaires dans le cadre du pacte de responsabilité du gouvernement.

poi

De plus le nouveau dispositif, qui s’inscrit dans la loi de refondation de l’école, prévoient des conventions locales signées par les autorités académiques, les mairies et les établissements scolaires. Les droits aux moyens REP seraient donc remplacés par des « faveurs » qui résulteraient de ces contrats locaux qui participent à la destruction de caractère national de l’enseignement.

« En réformant notre système d’allocation des moyens, nous prendrons désormais en compte les réalités de chaque établissement » déclaré Najat Vallaud-Belkacem lors du salon de l’éducation.

C’est le contraire de l’école de la République !

Abrogation des décrets Peillon-Hamon ! Maintien de tous les moyens REP !

Bruno BESCHIZZA relaie le pacte de responsabilité du gouvernement Hollande-Valls

Le maire D’Aulnay Bruno BESCHIZZA, veut faire 10 % de coupes dans les dépenses municipales, en particulier sur le dos du personnel communal relayant ainsi le pacte de responsabilité du gouvernement Hollande-Valls qui taille 11 Milliards d’€ de dotation aux collectivités territoriales (soit 5 millions pour la ville d’Aulnay).

La municipalité procède déjà au licenciement de nombreux agents communaux contractuels qui ont reçu des courriers de non renouvellement de leur contrat.

Ce n’est ni à la population d’Aulnay, ni au personnel communal de payer !

contact: POI AULNAY, Michel LEFEBVRE : 06 75 68 32 15 : michel.lefebvre11@free.fr

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.