Enfance, Social

Dégradation du service public de la petite enfance selon la CFTC d’Aulnay-sous-Bois

11 décembre, 2014 à 12:20 | Posté par

La section CFTC des personnels communaux d’Aulnay-sous-Bois a publié le 09 décembre 2014, un communiqué

CFTC-territoriauxLe 1er décembre 2014, la CFTC à été saisie par des collègues de la petite enfance, nous informant de la non reconduction de leurs contrats en CDD, pour des raisons injustifiées.

Immédiatement nous avons saisi la collectivité : Pourquoi des auxiliaires de puériculture donnant toute satisfaction dans leur travail étaient remplacées par des agents CAP petite enfance, qui ne peuvent pas garder d’enfant de moins de trois ans ? Quel gâchis humain, pour quelles économies ?

Devant notre insistance, la collectivité à pris la décision d’annuler les fins de contrat des auxiliaires de puériculture, suite à l’intervention de la CFTC, NOS COLLÈGUES SONT REINTEGREES !

C’est une victoire pour la CFTC qui n’a rien lâché.

Néanmoins, les problèmes du service de la petite enfance sont loin d’être réglés, en effet des annonces ont été faites par la direction générale, qui prévoit à court terme le remplacement des auxiliaires de puériculture par des CAP petite enfance à hauteur de 30% des effectifs de ce service, pour seul motif de restriction budgétaire.

Pour la CFTC, ce motif est fallacieux et en dépit du bon sens, pour plusieurs raisons :

– Comment justifier la fin de contrat d’un agent qui fait correctement son travail, qui est bien noté par sa hiérarchie et qui occupe un poste nécessaire au fonctionnement du service publique ?

– Comment peut-t-on expliquer qu’une auxiliaire de puériculture, s’occupant d’enfant de moins de trois ans, devra en plus de son travail, être en doublure avec l’agent CAP petite enfance qui ne peut rester seule avec les enfants, ce qui entraînera une charge de travail supplémentaire et un service public de moindre qualité ?

– Comment peut-t-on parler d’économie quand ont sait que les salaires sont à quelques euros près identiques ?

IL Y A D’AUTRES ECONOMIES A FAIRE DANS LA COLLECTIVITÉ. C’EST DE CELA DONT NOUS VOULONS NOUS ENTRETENIR AVEC MONSIEUR LE MAIRE !

D’autre part, la CFTC a récemment soulevé les nombreux problèmes d’organisation du travail qui se posent dans le service petite enfance, « gestion du personnel, manque de reconnaissance et de participation de l’encadrement, dysfonctionnement du secrétariat, etc. ». Suite à notre entretien avec Monsieur Darasse, nous confirmons notre demande d’un plan de réorganisation de ce service.

Il y a péril en la demeure !

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.