Atlas, Chiffres, Municipales 2014, Politique

L’élection par les cartes #4: Qui a réussi le rassemblement du second tour?

24 avril, 2014 à 21:23 | Posté par

Nous reprenons notre petite série de cartes électorales pour mieux comprendre le scrutin municipal qui vient de se dérouler. Dans les articles précédents nous avions étu­dié la répar­ti­tion peu uniforme de l’abstention, la grande dis­pa­rité géo­gra­phique des résul­tats de deux can­di­dats (Mok­tar Farhat et Gérard Ségura), puis l’implantation de l’ensemble des candidats.

Voici une carte qui détaille le rapport de force du second tour en fonction des quartiers (elle correspond au score de la droite): Municipale_2014,_2e_tour_-_Rapport_droite-gaucheSans surprise on constate que la droite est majoritaire, mais c’est l’ampleur de la victoire qui impressionne. Celle-ci est majoritaire dans 34 bureaux sur 51 (contre 17 bureaux pour la gauche) et dépasse même 70% dans 27 bureaux (contre 4 bureaux pour le maire sortant). La répartition des scores s’illustre ainsi avec le graphique suivant:

scoreRepartition

On y remarque que le nouveau maire a fait beaucoup de gros scores et peu de petits scores, et inversement pour l’ancien maire. C’est en regardant cette accumulation de très mauvais scores que l’on prend conscience de l’ampleur du rejet de l’équipe sortante par la population.

Le dernier schéma illustre le gain de la droite entre les deux tours quartier par quartier. Ce schéma est très instructif, car si l’élection était jouée dès le premier tour, la carte aurait été grise car les rapports de force n’auraient pas changés entre les deux tours. Or le résultat de la mobilisation des abstentionnistes et du report de voix montre une dynamique très favorable à la droite qui progresse entre 5 et 12% dans 24 bureaux (contre 1 seul bureau pour la gauche)! Cela signifie que la droite a mieux mobilisé les abstentionnistes et a rassemblé des réserve de voix qui auraient normalement dû aller à gauche. Municipale_2014,_2e_tour_-_Gain_de_la_droite

Si l’on regarde en nombre de voix et que l’on sépare les gains de la droite de la gauche, le tableau s’éclaircit:

Municipale_2014,_2e_tour_-_Gain_de_la_droite_en_voix Municipale_2014,_2e_tour_-_Gain_de_la_gauche_en_voix

La droite progresse dans tous les quartiers par contre le score total de la gauche est beaucoup plus contrasté. Il progresse, même très fortement dans un nombre faible de bureaux, et recule dans une majorité de secteurs. La gauche a même vu une hémorragie de 610 voix dans le canton sud! Le report à gauche a donc très mal fonctionné dans tout le centre et le sud indiquant un divorce définitif d’une partie de l’électorat avec l’équipe sortante.

Articles similaires:

2 Réponses à “L’élection par les cartes #4: Qui a réussi le rassemblement du second tour?”

et l’abstention dans tout cela ?

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
Social Aggregator

L’enjeu foncier est pour moi la raison principale du vote anti-Segura.
Si je me serre la ceinture pour m’acheter un logement, que j’ai des charges financières liées à mon achat et qu’on s’amuse à modifier la réglementation urbanistique des zones ‘protégées’, je ne vais pas laisser un maire fragiliser mon épargne et, indirectement, m’appauvrir.
Surtout quand, à coups de subventions clientelistes, là où il fait plus de 70%, il risque d’augmenter les impôts.
Bref, touche pas à ma maison.

Navigue avec Safari 7.0 Safari 7.0 sur iPhone iOS 7.0.3 iPhone iOS 7.0.3
Mozilla/5.0 (iPhone; CPU iPhone OS 7_0_3 like Mac OS X) AppleWebKit/537.51.1 (KHTML, like Gecko) Version/7.0 Mobile/11B511 Safari/9537.53