Economie, Emploi, Entreprises, Politique

PSA Aulnay : pour LO, les anciens grévistes sont toujours là !

30 janvier, 2014 à 7:01 | Posté par

200px-Lutte_ouvrièreDans le dernier numéro hebdomadaire du journal de Lutte Ouvrière, on peut lire le texte suivant concernant l’usine PSA d’Aulnay, qui fait le point sur la situation actuelle des salariés :

« La direction de PSA, par la voix de son DRH, a annoncé fièrement dans la presse que 90 % des salariés de PSA Aulnay étaient reclassés. La réalité est tout autre, mais la direction n’est plus à un mensonge près.

Samedi 25 janvier, un rendez-vous avait été donné à l’occasion de l’anniversaire du démarrage de la grève. Plus de 120 anciens grévistes étaient présents, réunis autour d’un repas fraternel, dans la joie et la bonne humeur. Les anciens grévistes en ont aussi profité pour faire le bilan de la situation.

Plus de 1 200 salariés ont quitté le groupe PSA avant le 31 décembre 2013 avec une simple promesse d’embauche ou un CDD, pour bénéficier des primes très légèrement avantageuses. Aujourd’hui, des centaines d’entre eux sont déjà à Pôle emploi. D’ailleurs, c’est le cas pour l’écrasante majorité des anciens grévistes qui se retrouvaient ce samedi. Pour la dizaine d’entre eux encore à l’usine, qui demandent une mutation dans une autre usine du groupe, la direction bloque leur dossier.

Sur les 1.500 reclassements en interne promis au moment de l’annonce de la fermeture d’Aulnay, seuls 1.000 ont été réalisés. Quant aux 1 500 emplois promis au titre de la réindustrialisation, ils se réduisent à presque rien. Seuls 16 salariés ont trouvé un emploi dans ce cadre. 300 emplois à la SNCF, à la RATP et à ADP étaient censés être réservés pour ceux d’Aulnay. Seulement 60 salariés ont été acceptés dans ces entreprises.

Aujourd’hui, il reste donc 400 salariés à l’usine, dont la majorité ont plus de 50 ans. S’ils ne trouvent pas de solution, ils recevront leur lettre de licenciement début avril.

La fermeture d’Aulnay et le plan de licenciements de la direction représentent une vraie catastrophe. Et l’État, qui n’a jamais marchandé son soutien à la famille Peugeot, s’apprête à verser un milliard d’argent public dans les caisses de PSA.

Il est inacceptable que les salariés se retrouvent à Pôle emploi et que ceux qui demandent une mutation ne l’obtiennent pas. Les anciens grévistes ne sont pas prêts à se laisser faire. Leur assemblée a donc décidé, à l’unanimité, de reprendre le chemin des actions pour interpeller les pouvoirs publics. »

Articles similaires:

2 Réponses à “PSA Aulnay : pour LO, les anciens grévistes sont toujours là !”

Ce matin à la radio a été annoncé des licenciement à Poissy. Je comprend pas, quid du personnel d’Aulnay reclassé à Poissy ?

Navigue avec Firefox 26.0 Firefox 26.0 sur Windows 8.1 x64 Edition Windows 8.1 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.3; WOW64; rv:26.0) Gecko/20100101 Firefox/26.0

Pour être exact il s’agit de suppressions de poste, les embauchés PSA ne sont pas licenciés mais reclassés sur des postes qui etaient tenus par des intérimaires. Donc des intérimaires vont être mis en fin de mission.

Navigue avec Internet Explorer 9.0 Internet Explorer 9.0 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/5.0 (compatible; MSIE 9.0; Windows NT 6.1; WOW64; Trident/5.0)