Economie, Emploi, Entreprises

Communiqués de la CGT concernant le site PSA d’Aulnay

15 janvier, 2013 à 16:07 | Posté par

Voici deux communiqués de la section CGT du site PSA d’Aulnay :

  • communique cgt psa 09:01dans le premier, à télécharger en cliquant sur l’image ci-contre, intitulé « La ré-industrialisation du site de PSA Aulnay ne peut plus se dérouler dans l’opacité la plus complète !« , le syndicat regrette de ne pas être convié aux « réunions de comité opérationnel concernant la ré-industrialisation du site » qui se tiennent depuis plusieurs mois. Ce comité, dirigé par le Préfet de Région, réunit les élus locaux ainsi que la direction centrale de PSA mais « les salariés qui sont les principaux concernés ne sont pas représentés dans ce comité, les organisations syndicales de PSA Aulnay n’étant jamais invitées. La CGT a été à l’initiative d’un courrier intersyndical daté du 12 décembre dernier destiné au Préfet de Région pour demander à ce que les organisations syndicales soient parties prenantes des discussions du comité opérationnel« . De même, la CGT « s’inquiète et dénonce la manière dont sont menées les discussions sur la ré- industrialisation. En effet, bien qu’aucun projet industriel d’ensemble cohérent ne soit construit et discuté et qu’aucune garantie ne soit donnée aux salariés et aux élus locaux en terme de qualité d’emplois proposés et de pérennité de l’activité, la direction de PSA voudrait précipiter l’implantation d’une entreprise, ID Logistic. Pour la CGT, il est au contraire urgent de ne pas se précipiter« .
  • communique cgt psa 10:01dans le second, à télécharger en cliquant sur l’image ci-contre, intitulé « PSA : des résultats commerciaux qui contredisent le discours faussement alarmiste de la direction« , le syndicat revient sur les derniers résultats annoncés par le groupe automobile et considère que la baisse des ventes est plus due à des raisons politiques qu’économiques. Ainsi « les ventes de PSA en Iran représentaient près de 458 000 véhicules en 2011. C’est donc bien la décision imposée à PSA par les pouvoirs publics de lui interdire de vendre des voitures en Iran qui explique principalement la baisse des ventes (les 3/4 de la baisse des ventes). Sans cette interdiction, PSA aurait vendu 3 415 000 véhicules en 2012 soit une légère baisse de seulement 3.7 % par rapport à 2011, une des meilleure années de ventes. En pleine crise économique, sans aucune prime à la casse, avec une baisse de 3.7 %, PSA est loin d’être dans une situation catastrophique, bien au contraire. Pour la CGT, les résultats commerciaux confirment qu’il n’y a aucune justification à ce que PSA maintienne son plan de 11 200 suppressions d’emplois pour passer de 67 000 salariés en mai 2012 à 56 000 salariés en juillet 2014 et en fermant l’usine d’Aulnay« . Le syndicat adresse ensuite des reproches au gouvernement : « la politique du Gouvernement est scandaleuse en refusant de prendre ses responsabilités politiques. La CGT dénonce : Le silence honteux suite à l’aveu de PSA de vouloir supprimer non pas 8 000 emplois mais 11 200 à l’horizon mi- 2014. Où en est le « reformatage à la baisse » du plan Varin demandé par le Gouvernement et le Président de la République ? Son refus inacceptable d’intervenir dans les négociations en cours qui sont complétement bloquées. Les propos intolérables et irresponsables de M. Moscovici, Ministre de l’Economie, qui affirme que « PSA devra aller plus loin » dans les suppressions d’emplois ».

Les commentaires sont fermés.