Chiffres, Impôts, Logement

Observatoire UNPI des taxes foncières : les chiffres concernant Aulnay

4 décembre, 2012 à 7:02 | Posté par

L’observatoire UNPI des taxes foncières a récemment publié ses données (issues de la Direction générale des impôts) concernant les taux d’imposition 2011 et leur évolution sur tout le territoire français.

Nous en avons extrait les chiffres concernant la Seine-Saint-Denis, et surligné Aulnay-sous-Bois. Vous pouvez visualiser ces données en cliquant sur l’image ci-contre.

  • La première colonne (colonne en bleu ciel) affiche les taux cumulés du bloc communal en 2011 (taux de la commune + le cas échéant taux de l’intercommunalité), soit pour Aulnay 14,40 % (le taux départemental étant lui de 14,05 %)
  • La seconde colonne (colonne en rose) affiche une estimation de l’évolution de la cotisation au titre du bloc communal entre 2006 et 2011. Cette évolution est de 9,43 % pour Aulnay, soit exactement la majoration légale des bases d’imposition : la commune n’a donc pas augmenté ses taux entre 2006 et 2011. En revanche le taux départemental a crû lui stricto sensu de 49,56 % soit une évolution « corrigée » (avec prise en compte de la diminution corrélative des frais de gestion) de 30,39 % (pour des moyennes nationales de 38,89 % et 24,83 %).
  • La troisième colonne (colonne en orange) affiche une estimation de l’évolution globale de la taxe foncière (taux du bloc communal + taux départemental) entre 2006 et 2011. Il est de 20,14 % pour Aulnay, soit une situation générale très proche de la moyenne nationale de 20,97 %.

On peut donc en conclure que les propriétaires sont plutôt bien « lotis » à Aulnay, puisque par ailleurs l’UNPI dénonce dans son communiqué une augmentation générale moyenne des cotisations communales et intercommunales de plus de 18 % (soit le double de l’évolution à Aulnay). Mais d’une façon plus globale, car le taux départemental a bel et bien plus augmenté lui, Aulnay se situe exactement dans la moyenne nationale.

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.