Actualité, PLU, Politique

Aulnay-sous-Bois : retour sur la soirée Capade Sud / Collectif pour Aulnay

4 avril, 2012 à 18:00 | Posté par

Le vendredi 30 mars, salle Dumont, avaient eu lieu 2 réunions pour le prix d’une :

  • L’assemblée Générale de l’association Capade Sud, présidée par Alain Boulanger
  • La constitution du Collectif pour Aulnay, regroupant 4 associations, pour défendre le cadre de vie des Aulnaysiens

La rédaction vous propose de prendre connaissance des principaux faits marquants, le tout accompagné de quelques vidéos.

  • Alain Boulanger

Président de l’association Capade Sud, le conseiller municipal indépendant Alain Boulanger a fait une longue intervention sur la situation actuelle, ses conflits avec le Maire Gérard Ségura, l’intercommunalité et les problèmes liés aux futurs grands centres commerciaux. Parfois très amers, M. Boulanger a exprimé ses inquiétudes sur la possible décadence du commerce de proximité et du manque de communication de la municipalité.

Notons enfin qu’une grand partie de la salle (environ 30 personnes) était des membre de l’association Capade Sud.

Dernier point évoqué : le 7ème collège, où M. Boulanger s’est montré hostile au projet d’un établissement de 700 élèves en plein cœur d’un quartier pavillonnaire.

Pour prendre connaissance de l’intervention d’Alain Boulanger, cliquer sur les images ci-contre.

 

  • Stéphane Fleury

Désigné Président de ce collectif, le président de l’association DZPAB a fait un discours assez virulent à l’égard de la majorité municipale. Pour lui, la gestion de la ville est brutale, seule l’épreuve de force est inutile. Faisant l’historique de son quartier, tout en remerciant au passage Alain Amédro, ancien adjoint à l’urbanisme, M. Fleury a fustigé la politique municipale et regretté l’inefficacité des Conseils de Quartier.

Pour regarder le discours de Stéphane Fleury, cliquer sur l’image ci-contre.

  • Philippe Grécourt

Philippe Grécourt, membre de Capade Sud, à quant à lui fait un bilan peu flatteur concernant la concertation liée au plan de circulation dans le Sud de la Ville. Selon lui, parmi les 4 scénarios envisagés, les 2 plus mauvais ont été choisis. Manque d’écoute, Manque de concertation, hostilité vis à vis de CAPADE Sud, M. Grécourt n’est pas allé avec le dos de la cuillère lorsqu’il s’agissait de juger l’action et l’attitude de la municipalité.

Pour visualiser l’intervention de Philippe Grécourt, cliquer sur l’image ci-contre.

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.