Associations, Histoire, Politique

Aulnay-sous-Bois : manifestation et débats des Amis de Camélinat le 10 mars

6 mars, 2012 à 13:00 | Posté par

L’association Les Amis de Camélinat organise une journée spéciale en mémoire de Zéphirin Camélinat, le samedi 10 mars à Aulnay-sous-Bois.

Au programme :

  • 15h30 / place Camélinat : Chants de la Commune avec Claudine à l’accordéon
  • 16h00 / Salle Dumont : minis exposés suivi d’un débat sur la Commune et l’Instruction Publique, Marx et la Commune ; Camélinat, un communeux : quel rôle a-t-il joué ?
  • 18h00 / Salle Dumont : conférence chantée sur Jean-Baptiste Clément par Claudine
  • 19h30 / Salle Dumont : apéritif dînatoire et néanmoins communard, dans une ambiance jazz.

Plus de détails en cliquant ici ou sur l’image ci-contre.

Pour rappel, suite au décès de Jean-Claude Abrioux, maire de 1983 à 2003, plusieurs responsables politiques locaux avaient demandé à ce que la place Camélinat devienne la place Jean-Claude Abrioux. Après étude et sous l’impulsion des partis d’extrême-gauche, cette proposition n’a pas été retenue. M. Camélinat était un homme politique français (communiste) de la fin du 19ème/début du 20ème siècle.

Ci-dessous, le message de Michel Lefèbvre, président de cette association, expliquant notamment le contexte de cette journée spéciale Camélinat :

« Bonjour à tous,

Comme vous le savez sans doute, il a été question il y a quelques mois de débaptiser la place Camélinat d’Aulnay pour lui donner le nom de l’ancien maire RPR d’Aulnay, J.C. Abrioux.

Nous avions alors réagi en protestant par lettre auprès du Maire, comme d’autres élus et militants de la ville se réclamant du mouvement ouvrier. Notre initiative avait été relayée par les médias locaux et le Parisien.

Depuis, la raison l’a emporté et la place s’appelle toujours du nom de Zéphirin. Notre association a pour but de faire connaître le rôle joué par Zéphirin Camélinat dans le mouvement ouvrier français (Communard, militant socialiste, puis l’un des fondateurs du Parti communiste, …) et plus généralement de faire connaître la Commune de Paris, premier gouvernement ouvrier de l’histoire, dont les leçons nous semblent toujours actuelles.

L’Association Les Amis de Camélinat prend l’initiative d’organiser samedi 10 mars 2012 un après-midi d’hommage à la Commune et à Camélinat, 141 ans après le début de la Commune le 18 mars 1871. Voir le programme sur l’affichette ci-jointe. Vous le savez, l’école publique actuelle, dont les bases ont été définies par le gouvernement de la Commune de Paris lors de sa brève existence de mars à mai 1871, a été remise en cause par les « réformes » successives, qui en amputant les programmes et les horaires, ont abouti à un allègement effrayant des connaissances transmises, notamment en Histoire. De nombreux élèves de collège et de lycée n’ont jamais entendu parler de la Commune…

Notre Association, qui se veut d’Education populaire, a l’ambition d’aider à la connaissance de cette révolution que la bourgeoisie versaillaise de M. Thiers hier a écrasé lors la Semaine sanglante puis par  la déportation dans les bagnes, et que celle d’aujourd’hui, tout aussi réactionnaire, veut « raturer « de l’histoire.

Les révolutions, de 1789, de la Commune de Paris de 1871, sans parler de la révolution d’octobre 1917, doivent être  tout au plus des accidents de l’Histoire, ou carrèment niées des programmes.

La lutte des classes n’existerait plus, le meilleur des mondes possible serait celui qui s’offre au peuple grec, et demain aux travailleurs français…

Samedi 10 mars, nous manifesterons par notre présence et par nos chants, nos discussions, que nous espérons animées et contradictoires, que décidèment, Non la Commune n’est pas morte !

En espérant votre présence dès 15h30 pour chanter sur la place (un vin chaud sera servi !), et dès 16 h salle Dumont pour discuter puis festoyer.

Fraternellement

Pour les Amis de Camélinat

Michel Lefebvre

P.S. : chacun est prié d’apporter un plat, salé ou sucré, et à boire, pour le buffet musical à partir de 19H. Et nous sollicitons tous les talents musicaux.« 

Les commentaires sont fermés.